Archives mensuelles : avril 2014

LETTRE AUX CAMEROUNAIS ET AUX AFRICAINS : BOYCOTTEZ LES PRODUITS NESTLE ET RECLAMEZ LA JUSTICE POUR MR BISSECK AU CAMEROUN

La Suisse au coeur du sous-développement en Afrique : Corruption, recel et Nestlé en maître du crime. 

NESTLE, la multinationale Suisse qui tue les hommes d’affaires en Afrique. 

NESTLE, le colosse aux pieds d’argile qui n’hésite pas à vendre du faux lait à vil prix en le faisant passer pour du vrai, tout simplement pour effacer toute concurrence locale au Cameroun et maintenir un monopole mal assis et criminel sur toute la ligne.

NESTLE, la société qui pollue les environs des habitants vivant près de son usine criminelle avec ses eaux usagées non recyclées, lesquelles eaux pourrissent les nappes phréatiques et empoisonnent les eaux des puits creusés par les riverains qui en ont besoin pour vivre.

Hier encore, je précisais ici que la fourniture d’eau est fréquemment  interrompue à Yaoundé, dans le centre ville, à fortiori à Douala dans les quartiers éloignés et oubliés par les dirigeants Camerounais qui servent la soupe à Nestlé et pour cause. Imaginez quelle peut être leur vie, sans eau potable, sans eau courante et sans argent pour acheter de l’eau minérale. C’est leur santé et leur survie même qui est menacée avec cette eau polluée, seule eau disponible. Et puisqu’il n’y a ni sécurité sociale, ni assurance chômage, ni allocations familiales, NESTLE doit s’en aller. Elle tue.

Comme tout se tient, le président Camerounais, au pouvoir depuis 31 ans sans interruption, comme tout ce qui fait honte à l’Afrique et appartient désormais à l’ordre des reliques africaines, passe de fréquents séjours en Suisse, lui et sa cour des fidèles tous corrompus, à l’instar du Ministre qui dédouanera Nestlé du crime avéré et indiscutable de cette société killer sur un créateur concurrent Camerounais – il est vrai lâché par ses partenaires Français, qui ne sont pas à leur premier essai. Je vous disais tantôt que les Français ont la réputation d’être des gens « exécrables » au Cameroun.

Le clou du reportage est ce pseudo-auditeur missionné par le Ministre corrompu qui conclut à l’innocence de Nestlé. Avant même d’avoir ouvert la bouche, l’approche de la caméra nous montre un Menteur pris sur le fait. Ecoutez son excuse : « sur la base des documents, nous  n’avons pas trouvé de preuves de culpabilité de Nestlé ». Sur la base des documents ? Quel homme nul ou naïf. Où est le service qui devrait détenir des échantillons prélevés au hasard de tout ce qui arrive et est vendu sur le marché et le conserver minutieusement, afin d’avoir une traçabilité sur les produits. Mais quel amateurisme, mauvais boulot, laxisme ou tout simplement corruption. Comment s’assurer de la  non-nocivité des produits ?

Mr. Bisseck employait 20 personnes et en période d’intense d’activités 200. Au plus fort de la concurrence, une dévaluation sauvage initiée par Balladur a opéré une horreur : rendre les produits fabriqués localement plus chers que ceux importés. Il faut savoir que 85% de ce qui est consommé au Cameroun est importé. Balladur ne pouvait pas le savoir, mais pour favoriser le business de la France et de la Suisse, il a dévalué le franc CFA, avec la soumission/chantage des dirigeants africains tenus par la queue, pour leurs vols et planques d’argent dans ces deux pays pilleurs et « exécrables ». Mr Balladur est un vrai faux jeton. Une relique française à ranger dans un futur musée des horreurs en Afrique, afin que l’Afrique n’oublie jamais. A voir dans Arte le scénario diabolique pensé à Paris et qui conduit à tuer l’entreprenariat en Afrique. Ce sont les mêmes avec Sarkozy, sa doublure qui se feront les chantres de l’immigration choisie au moment même où ils rendent les conditions de maintien en Afrique pour ces jeunes impossibles.

Tout se tient, l’évasion fiscale, la fuite des capitaux, l’aliénation morbide du CFA à la France dont il faudra couper le cordon un jour – le plus tôt étant le mieux. Il faut ici suivre l’exemple de l’Est de l’Afrique qui s’est doté d’une monnaie et celui des pays anciennement colonisés par Londres. Mais avec les dirigeants de l’Afrique Centrale, les plus corrompus d’Afrique, et ceux de la zone franc, le combat promet d’être géant. Où est l’argent des dirigeants africains morts planqué en Suisse et volé aux africains ? Mobutu, Ahidjo, etc…

 La Suisse reine du recel de l’argent volé aux africains. Les africains doivent traduire ce pays dans tous les tribunaux nationaux et demander la restitution de leurs avoirs frauduleusement encaissés pour nourrir l’économie Suisse et sa principale multinationale criminelle : NESTLE, l’emblème des multinationales diaboliques en Afrique. 

La Suisse qui paie les séjours réguliers du président Camerounais et de sa troupe, le soumettant à une corruption active. Comment, dans ces conditions, ce Président peut-il protéger les Camerounais, les hommes d’affaires et la Nation ? Vous me direz, les Camerounais n’ont qu’à chasser un tel Président indigne et traître. Ce en quoi vous avez parfaitement raison : les Suisses sont les maîtres du vol, les victimes n’ont qu’à se débrouiller. Au même moment, cette même Suisse pratique un protectionnisme tant douanier que commercial. Et surtout, elle est très sévère contre l’immigration qu’elle contribue à nourrir par ses comportements odieux et pollueurs. 

Merci à ARTE pour la diffusion de ce reportage sur les comportements criminels de NESTLE agissant sous la bannière Suisse en Afrique et au Cameroun. Malheureusement, Internet passe mal au Cameroun, car je leur dirais et je le dis ici : BOYCOTTEZ LES PRODUITS NESTLE AU CAMEROUN ET EN AFRIQUE TANT QUE LA JUSTICE N’EST PAS RENDUE POUR MR BISSECK ET SON USINE REOUVERTE. NESTLE DOIT ETRE CONDAMNEE A 10 MILLIARDS FCFA  AU MOINS POUR REMETTRE EN ETAT DE MARCHE L’USINE DE MR. BISSECK ARRETEE DEPUIS 10 ANS. LES MACHINES SONT ARRETEES – LE PERSONNEL N’A PAS ETE PAYE DEPUIS LORS ET VIT DANS LE DENUEMENT – UN DES AGENTS A FAIT UN AVC POUR CELA.  LE TOTAL DEVRAIT DEPASSER LES 10 MILLIARDS ET DOIT ETRE PAYE INTEGRALEMENT PAR NESTLE. 

ET NESTLE DOIT REPARER TOUS LES DEGATS ENVIRONNEMENTAUX ET DEDOMMAGER LES RIVERAINS DE MANIERE CONSEQUENTE. SANS OUBLIER LE REDRESSEMENT FISCAL AU TITRE DES FRAIS DE DOUANES DETOURNES POUR FAUSSES DECLARATIONS ET LES DOMMAGES AFFERENTS A TOUT CECI : ENTREPRISE MISE FRAUDULEUSEMENT EN FAILLITE – DEGRADATIONS DE L’ENVIRONNEMENT – SANTE DES RIVERAINS – ET FAUSSES DECLARATIONS DOUANIERES PLUS AMENDES POUR PRODUITS DANGEREUX VENDUS SOUS UNE FAUSSE MARQUE ET FAUSSES PUBLICITES. AU BAS MOT, ON DEVRAIT AVOISINER LES 100 MILLIARDS POUR UN JUGEMENT EQUITABLE ET EXEMPLAIRE.

AVIS AUX CAMEROUNAIS ET AUX AFRICAINS QUI LISENT CECI – FAITES PASSER LE MESSAGE AUTOUR DE VOUS PAR TOUS LES MOYENS. SI LES JOURNAUX ET LES MEDIAS AFRICAINS VEULENT PESER L’HEURE EST VENUE ICI POUR CELA. NOUS SAVONS TOUS QUE LA JUSTICE EST CORROMPUE AU CAMEROUN ET QUE LA COUR SUPREME N’Y ECHAPPE PAS. GARE A ELLE CETTE FOIS-CI. PARMI LES CINQ CORPS LES PLUS CORROMPUS EN AFRIQUE FIGURENT LA JUSTICE, LA POLICE, LA CONAC CHARGEE DES ELECTIONS ET…. TRANSPARENCY INTERNATIONAL QUI ATTRIBUE UNE NOTATION EN MATIERE DE CORRUPTION INTERNATIONALE. CET ORGANISME IMPOSTEUR DEVRAIT DEJA BALAYER LA PROSTITUTION DE SON LEADER A. MUNA L’AFRICAIN AMERICAIN DE FAMILLE QUI TRAINE DANS SON SILLAGE DES REINES DE LA PROSTITUTION TOUS FRAIS PAYES QUI L’ACCOMPAGNENT OU LE PRECEDENT DANS SES MULTIPLES VOYAGES INTERNATIONAUX PAYES PAR LES ETATS OCCIDENTAUX. J’EN CONNAIS DEUX AU MOINS GENRE METISSEES LE PROFIL DONT NOTRE MAITRE RAFFOLE. BILLETS D’AVION PAYES FRANCE-MAROC – HOTELS GRANDS LUXE ET ARGENT FRAIS RAMENE DE SES VOYAGES / MINIMUM 2000 EUROS.

Transparency International trône auprès de la Banque Mondiale, du PNUD de l’IPD (Institut Panafricain du Développement) que j’ai découvert lors de ce dernier voyage, je n’avais pas connaissance de l’existence de cet organisme. Il est symptomatique que les Nations Unies aient choisi de s’installer dans un pays aussi corrompu que la Suisse, championne du recel de la fuite des capitaux, paradis fiscal néfaste à l’économie mondiale.

Comme pour toutes ses excroissances, l’IDP a un bureau à Genève et son Secrétariat Général est situé …. au Cameroun, le pays roi de la Corruption. Tout ce beau monde a pris ses aises dans le quartier huppé de BASTOS : le coeur de la corruption monde.

Le Cameroun serait-il une plaque tournante de la corruption monde avec Nestlé en nid de crabes.

 Lire aussi dans le NYT, « ces géants bancaires Français et Suisse qui se croient inattaquables et au-dessus des lois ».

Le pacte de stabilité échoue à convaincre le Parlement qui vote la Défiance au plan du PM.

265 voix pour, 232 contre et 67 abstentions. En accumulant les contre et les abstentionnistes, c’est un vote de défiance qui a été exprimé. D’abord, merci à la Droite qui a rejeté une « illusion d’optique » en langage Copésiste et un plan mensonger, en langue Maritonnienne. Je pourrais y ajouter le rejet de la « versatilité » dénoncée par Maître Collard.

Merci également aux 41 abstentionnistes du PS et à tous les autres pour leur courage qui ici n’est rien d’autre que de la lucidité.

Et puis quoi, Valls n’a que ce qu’il  mérite, son Maitre avec.

Un. On ne se moque pas impunément de la Démocratie et de l’esprit de la République. Dès lors que Hollande avait épuisé son choix de PM avec Ayrault, l’esprit des lois et des Institutions lui commandait de nommer Martine Aubry au poste de PM, suivant le choix des citoyens de la primaire citoyenne. Puisque sa méthode à lui avait été sanctionnée, au moment des municipales, alors, le poste de PM revenait de droit à Aubry. Il est normal que les Aubryistes se sentent floués doublement : d’abord par ce choix de Valls et, ensuite, par son plan qui ne correspond pas à leur sensibilité ; sensibilité qui a remporté autant de suffrages que celle de Hollande.

Deux. Ce plan voulait jouer à cache-cache avec les dispositifs Sarkozy qu’il singe. Cela a été rappelé. Pourquoi ne pas avoir reconduit le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux et préférer à cela le gel de l’indice ? Pourquoi ne pas reconduire les HS non imposées qui ont été un véritable succès ? etc.

Trois. Le plan est une déclaration de principes non soutenus par un raisonnement argumenté. Le choix était d’une simplicité élémentaire : soit on votait pour des intentions susceptibles de changer en cours de route, donc dans l’inconnu et dans le vide, soit on s’abstient ou rejette l’ensemble pour son flou.  A prendre ou à laisser donc. A ce jeu, beaucoup ont laissé. Las du clair-obscur.

C’est la Défiance qui l’a emporté. En clair total, fini la récré pour Hollande.

Pacte de stabilité : Hollande désavoué, Valls entravé. Dans le Monde.

Extrait (conclusion) :

« …La difficulté est d’autant plus grande : rien ne garantit que le plan présenté par Manuel Valls soit à la hauteur des défis que le pays doit relever. Bref, le programme de stabilité économique a ouvert une séquence d’instabilité politique aussi imprévisible que périlleuse. Au bout du compte, c’est tout le quinquennat de François Hollande qui se retrouve cul par-dessus tête : le président de la République annonçait deux ans d’efforts, avant trois ans de réconfort. Ce sont, en réalité, trois ans d’épreuves qui l’attendent. Il ne peut s’en prendre qu’à lui-même ».

Pacte de Responsabilité : si la Droite vote ce pacte filou, elle sera dans l’instrumentalisation.

 Au moment où je m’apprêtais à écrire les premiers mots de cet article, je suis tombée sur un article du Point dans Yahoo. Encore 31 000 fonctionnaires de plus dans la « territoriale ». Accablant !

Par Par Jean Nouailhac | LePoint.fr – il y a 2 heures 2 minutes

Ces agents supplémentaires coûteront plus cher que les 50 milliards d’euros d’économies prônés par Manuel Valls ! On marche sur la tête.

Ils ont écrit Accablant ! J’ajoute Stupéfiant !

S’il fallait une raison supplémentaire pour s’abstenir de voter ce pacte filou, on l’a sous les yeux dans cet article du Point. La classe politique est incorrigible et il faut que cela cesse.

Et dire que la Droite hésite encore. Hier, j’écoutais Hervé Morin dans le journal de la nuit chez BFM débattre avec un jeune député – en tout cas nouveau, comparativement aux acteurs précédents frappés de sclérose en plaques, Laurent Baumel qui me plaît de plus en plus. Voici quelqu’un de libre enfin ! Quelqu’un qui dit qu’il n’a pas peur des réprésailles. Quelqu’un qui mouche l’argument en-dessous de la ceinture de Hollande : un mélange de chantage à la Biya (le président Camerounais) qui fait chanter les Français Africains désireux de s’installer et de rentrer en Afrique, chez eux, et des arguments ras-des-pâquerettes moquant le fait que les Députés « frondeurs » comme on dit – moi je dis lucides, honnêtes et courageux – ne sont pas prêts à laisser passer leurs indemnités. Laisserait-il son salaire de côté, notre président ? Lui qui  n’a pas hésité à entretenir sa maîtresse et sa progéniture aux frais de l’Etat et qui devrait en être comptable.

Dernière info en date, il semblerait que notre suicidée qui a manqué son suicide à l’Elysée a donné une fête à la Lanterne, dans la résidence de la République en squatt. Aux frais de qui, s’il vous plaît ? Et la Droite est prête à cautionner tout ce bordel ? A quelles fins ?

Laurent Baumel a répondu aux arguments niveau trottoir du président de la République par un je gagnais ma vie mieux lorsque j’étais Haut fonctionnaire que comme Député. Ca fait mouche. Moi qui pensais que les hauts fonctionnaires de la fonction publique trustent un peu trop les mandats d’élus, j’ai pris une leçon de bon sens. C’est peut-être la voie royale, car ainsi,  les députés et les élus ne craindront pas d’être eux-mêmes et de rendre compte d’abord à leurs électeurs et non à leurs partis, toujours dans le faux et la magouille électoraliste. Il y a une grande différence entre un élu qui craint d’aller pointer au chômage ou d’ouvrir une agence de com à la ramasse et celui qui sait qu’il peut retrouver son poste, à tout moment. Le premier est corruptible à volonté et à la merci des intérêts du parti, le second peut servir l’intérêt commun.

Laurent Baumel a donc fait la différence devant Hervé Morin, qui semblait prêcher pour sa paroisse : baisse des charges pour les entreprises. Oui, lui a répondu Laurent Baumel et d’où proviendra la demande permettant d’augmenter l’activité, si on coupe les vivres aux demandeurs potentiels : les fonctionnaires, les exclus, les chômeurs, les jeunes en apprentissage, les seniors, les retraités et les bénéficiaires des minimas sociaux. Le bon sens, disait Descartes devrait être la chose la mieux partagée au monde.

Au final, le gouvernement a voulu se servir des classes énumérées ci-dessus comme variable d’ajustement  pour faire de la macro-économie d’épicerie – une contradiction fondamentale – en évitant malignement le problème de fonds : la mauvaise gestion territoriale et le train de vie princier de l’Etat qu’il faut réduire, car c’est lui qui augmente la dépense publique et qui en est l’angle mort premier.

L’autre volet, evité par un Arnaud Montebourg, le forcené du made in France qui ne le voit qu’à partir de la France, est la compétitivité de la France à l’International et cela peut être du made in Africa by France ou le made in France in Africa. J’avais dit ici que j’avais deux suggestions à faire à Monsieur Hollande pour l’aider à sortir de la faiblesse intellectuelle et créatrice de son quinquennat. En prenant exemple sur la conquête mondiale de Toyota qui a fait de sa marque le leader de l’automobile au monde, par une qualité irréprochable, j’invite la France en Afrique pour y réaliser deux choses : une industrie solaire et éventuellement éolienne pour donner de l’électricité gratuitement aux Africains où qu’ils soient, car le Soleil est un don du Ciel là-bas et doit être redistribué en électricité gratuitement. En contrepartie, le prix de l’uranium et d’autres matières premières serait revu en conséquence. Et le coût de l’électricité ici pourrait diminuer en proportion. Tout le monde s’enrichit et se développe.

J’invite la France en Afrique pour y développer une Sécurité Sociale pour Tous, sur le modèle de la CMU. L’Afrique des individualismes et des leaders opportunistes maîtres de la corruption de tout en Afrique et du laisser-faire est débordée et incapable de le faire. Une Industrie de la santé et une de l’énergie, nouvelle version. C’est formidable.

En ce moment, les sociétés de fournitures d’eau et d’électricité, probablement sous la coupe française, sont incapables de fournir de l’eau à tout Yaoundé, la capitale. On passe des journées entières sans eau. Idem pour l’électricité fréquemment coupée au point que les riches et les restaurants et boîtes de nuit ont un groupe privatif chez eux. J’espère que les hôpitaux aussi en ont un, sinon gare à la panne d’oxygène et de lumière en salle d’opération. L’hôpital en Afrique, un autre chantier désert, faute d’intelligences et de volontés.

Bien sûr, le temps de la colonisation est fini. Il va de soi que ces choses-là se font ensemble avec les Africains, au sein d’une coopération des Intelligences et du Respect mutuel avec en toile de fond le développement et l’immigration.

Toyota est venu sur le terrain Américain pour conquérir le monde ; si le groupe avait attendu chez lui, il attendrait encore. La France doit repartir à la conquête du monde, un peu sur le modèle de ce que Cameron fait avec l’Asie. Non pas seulement pour sucer, mais aussi pour donner, car donner c’est recevoir en retour.

La plus value pour la France est l’exportation d’un know-how  ou d’un knowledge industriel et si on ne peut plus penser l’industrie ici – cf Alsthom – alors, il faut la penser ailleurs. En raison des liens qui ont toujours lié l’Afrique à la France, des liens que le Général savait faire fructifier, allant jusqu’à inviter les Africains à aider la France à se libérer de l’occupation allemande, au nom de l’Empire en danger de mort. Hier encore, un documentaire sur la Libération était diffusé. Très instructif.

Chez Amazon.com
Chez Amazon.com

Lorsqu’on me demande de choisir entre être française et camerounaise, je me marre. Ces deux choses là sont indissociables. Nous parlons Français, depuis notre naissance, pas camerounais que je sache. Nous sommes éduqués à la Française. Tous les Africains qui sont nés avant les indépendances  africaines peuvent reintégrer la nationalité française, s’ils le désirent. Encore aujourd’hui.

Demander à la diaspora de renoncer à la nationalité française pour être réadmise à la citoyenneté camerounaise me fait penser que la France ne m’a pas demandé de renoncer à la nationalité camerounaise pour devenir Française. Il faut que l’Afrique cesse d’être plus royaliste que le roi, au moment où elle est dans l’incapacité d’assurer les besoins minimum de son peuple.

Il y a un débat sur le développement de l’Afrique : il y a ceux qui tablent sur un retard de 200 ans et donc, il faut ce temps-là à l’Afrique pour sortir de l’ornière et il y a ceux comme moi, qui prennent pour exemple le Japon et la Chine et qui tablent sur 30 ans, mais alors 30 de boulot et de professionnalisme. Biya a annoncé une « Emergence à l’horizon 35 » soit dans 20 ans maintenant. Mais, c’est comme pour ce pacte de responsabilité, premièrement c’est un slogan creux, deuxièmement, on a une feuille de route chancellante. Pire, tout cela avec un personnel amateur.

Bricolages

Ce plan de responsabilité – ce mot ne veut rien dire ici – chez BFM, un économiste préférait parler de plan de courage et/ou de compétitivité, cache une mauvaise intention primordiale : le sacrifice des classes populaires et son cynisme économique. Face au rejet massif et au scepticisme des députés socialistes, le gouvernement a procédé à divers replâtrages : un plan banlieue de 600 millions d’euros en guise de plan anti-jihad. Où était ce plan depuis 2012 ? On nous prend vraiment pour des gogos qui boivent tout.

On a annoncé que finalement, les petites retraites ne seraient pas touchées fixant la barre à 1 200 euros. Problème, ce dispositif est juridiquement attaquable, car la retraite et son augmentation sont de droit et un acquis juridique sur lequel on ne revient pas au gré des filouteries  et des approximations gouvernementales. On va augmenter le RSA ; on va élargir le bénéfice de l’apprentissage aux séniors dénaturant ce dispositif alors qu’il y a la formation pour cela et les reconversions professionnelles. On va ci- on va çà et voilà que les promesses de campagne recommencent. Toutes ces promesses cumulées font que, au final, même en baissant les charges sociales des entreprises, le déficit va s’aggraver.

Standard and Poor’s l’a dit. Seule la Droite ne le voit ni ne l’entend.

On n’entend pas cette droite sur les niches fiscales, sur la suppression des allocations familiales aux familles aisées, sur une ventilation des fonctionnaires, en cas de surnombre de la fonction publique étatique vers la fonction publique territoriale, entre autres. On ne l’entend pas sur une politique offensive sur les marchés à l’international. On ne l’entend pas sur le marché du développement. Etc.. En fait, droite et gauche ont des politiques sans envergure et recroquevillées sur elles-mêmes. Probablement le pourquoi des hésitations de la Droite sur un plan qu’elle pourrait revendiquer. Horribilis.

Elle fera ce qu’elle voudra : cautionner, la médiocrité, la gabegie étatique, l’à peu près, la filouterie car l’intention première ne trompe pas. Ce faisant, elle contredira son projet et son ambition. Mais qui ne voit que ce plan oscille entre insuffisance et insignifiance ?

Et puis côté Intelligence politique, il y aurait beaucoup à dire.

Lire aussi « Au commencement était le Gaullisme ». 

Reputation is not Influence. Confused old ranking and the Neger factor again.

Ladies and Gentlemen, here are the most influential woman in the World and the most beautiful. Their names are Knowless and 12 Years of slaves’ female winner awards. Applause. Their ranking is the result of the solely mediatic world of celebrities based on their inner and internal system of awarding. A snake eating its tail. Applause.

Let’s be serious for once over those so called most influential persons in the World or beautiful women. First of all, influence refers to power and celebrity is about reputation. Second, influence is about politics and changing the World whereas reputation is about marketing and filling some carpets’ merchants pockets. Very few pockets indeed. Third, influence is about leadership and, reputation is about followship. Two opposite roads and ways.

The fact is and there lies the confusion, some Head of States, I may say, some mean leaders, career opportunists, politician mercenaries have found it so easy to marry or to live in couple or public association with some “celebrities” or woman of the artistic universe – music, cinema, theatre or porn – and of the mediatic world – journalism and fashion.

This transgression has given birth to a travesty, in line with the Frankenstein model : some lost politicians and crook, only looking either for an election, an reelection or an erection have brought prostitution inside political universe. In the end, that prostitution is leading them to Hell. Just consider how artists in the World today are giving themselves the kind of importance they don’t deserve at all. Are they models ? Models of what ?

Of prostitution and gay marriage for sure and first of all. I continue to believe gay marriage is a travesty. Second, celebrities are models of nake attitude. Third, models of replay and play back. Four, models of photoshop abuses. The latest Vogue Sophie Marceau shot is  surrealistic ; kind of loose ovni floating inside an imaginary Jardin of Eden. This procedure bears a name : fake publicity and should be questioned for that, if real politicians were still in charge of the nations.

Yes Beyonce is a celebrity but not a model with an influence over the World. Yes, she may be something like this for very young people and girls building their own identity of future woman. Yet, those little  girls’ audience are not that stupid to ignore the part of lazzy business offered today by the stars. Nake attitude is the least anyone can do. No art or performance is needed to perform here, on the exception of sniffing a big spoon of coke. You can find marijuana  everywhere now.

Then you have got that most beautiful woman in the World? An impossible task because beauty is a personal or a community design. What may look beautiful in Africa is not the same in India or elsewhere et vice versa.  Nevertheless, I will draw conclusions out of this.

The first one is the totalitarian ambition of some media aiming to impose their choice to the rest of the World with no objective criteria. It is not their fault : some mean politicians let them do, for the sake of their corrupt election.

Secondly, for some political reason, black people are given some useless recognition, only to please their personal ego or to lie to the rest of the World trying to cover the Awarder’s racism under those parody of prices and void awards. Question, if the winner of 12 years of slaves’ best female Oscar was leaving anonymously somewhere in Africa or Mexico, would she be that beautiful ? Absolutely not.

Third, black people in the World are so mean looking, waiting and even asking for White people recognition as slaves they still are. Some may die – look at Beyonce, a Diva making it starlet, somebody on top of the World music behaving as if she still has something to prove, just like a beginner : pity and mean – some black people are ready to dye themselves to show White people there are what the White System want them to be : puppets.

Time ago, a Russian journalist published a realistic picture of what the artistic and mediatic world is doing with black “artists” or something : sitting on their asses. The picture was condemned as racist. Of course, the reality of the picture was unbearable for the masters of that rubbish game and, as usual, hypocrisy won : “cachez ce sein que je ne saurais voir” (Molière)

Hypocrisy at its highest point.

Look, as long as African people or black people are going to wait for the White tools ranking, they will fit the pattern those medias have design for them. Not only it is a selfish attitude from those poor black people playing the game, it is also the ultimate signature of those black men and women : attentism and assistance.

In 2007, President  Sarkozy, our rock star of the day and yesterday not knowing whether he would like to be an artist or a politician, staging and spreading confusion between the two universe that should never met, to avoid perverting the democratic system at its roots, (he) declared at Dakar’s Anta Diop University that the Neger, the Black Man is not taking his part in the History in the making. Right. For more precision on the issue, let’s convene those three examples.

Oprah. I was surprised to read at CNN the call of that journal in favor of a black African woman who had tried in vain to get in contact with the Black American Diva, Oprah. CNN took to the job, politically and cynically. How is it that Black people need the mediation of White people to meet, to connect and to do business or help each other, a century after the end of Slavery and half a century after African Independences ?

Look at the Jews, the other people who had suffered from History. Suffer links them beyond frontiers, nationalities and territories. A Jew knows he is a Jew first before being French, American, Britain, Germany or something else. This basic conscience is unshakable and has crossed years of wanderings  culminating with Germany ghettos and Shoah camps’ horror, intact.

What a greatness ! What a model !F rom this pool of lamentations, blood, slavery and death, Jewish people have come across strong and forward with a conviction : solidarity and love are power. Second, freedom is Intelligence. Taking the lead and anticipating the orientations of the world are keys Tracking the lines of those orientations is Strategic and far-sighting. Jewish people are constantly making history, because they are not waiters, spectators, viewers, puppets but initiators walking together. Always.

>>>>>Facebook founder may fund election of Ukraine’s Radical Party Leader.

What are black people doing instead ? Selfishness. Running after White recognition, unable to initiate or set something different. Placed in a situation to chose between a black or a white collaborators, you already know who they will be chosing either by complex of inferiority – genetical – or by corruption. Once you have accused the White men of enslavering people or the Jewish, you must add immediately how poor-minded Black people are. They are 200 years behind History. To say it loud and clear, they are still leaving in Prehistory stands mentally and psychically. Physically, they are with us, but those are zoombies who have crossed the World  with amnesia.

A Jewish would never have given the amount of his Nobel Price to an association not led by a Jewish like some Winner did in the past. It is not about racism, or sectarianism. It is about being real and recognizing where you come from, where your origin lies first and empowering there and people coming from there as well.

What  and where is Black Identity today ? A powerful middle class has emerged in America and yet some  are still dying for the affirmative action to last. The case in Michigan. If race discrimination is still operating today, it is not the White man fault, it is the resignation of Black men and women from their duties’ which is to blame.

Duties, the key word ignored by Black people asking for Rights and stepping back  from their Duties.

Black diaspora are persona non grata in Africa. Find out why ?

I am back from Africa and I was confronted there with a stupidity : people questioned my double nationality being African and  French. They even denied me the African nationality. Cameroon, where I am from and was born and lived in during my first 25 years before I immigrated in France – may be  in America some days now – Cameroonian “lawmakers”  have ruled out what they called double nationality. So, we, the black people of the diaspora living outside Africa so far are persona non grata in Africa, our native land. How could you explain that hostility towards us when you see how those same black leaders are ruling the country to Hell, with the complicity of their White foreigners partnerships ? Tell me how ? Noone can deny a person born somewhere the right of citizenship there. This is a key point.

Our families are there. My father, 77 old is still alive. So are my 11 sisters and brothers and many nephews, nieces, uncles and cousins. In my village, nobody is considering me as a stranger.

How could you understand this in regard to Black Identity in general ?

Any Jewish in the World can come back to Israel and is welcome. Many Jewish have done the trip back to Israel : their homeland. How do you explain the hate of blacks in Africa towards other black people belonging to the diaspora.

I do recognize Zimbabwe had asked Zimbabweens living in London, to come back home. Meanwhile, Cameroon, the most corrupt nation on earth, a nation where politicians illustrated themselves in stealing public money by billions – some are jailed but not all of them ; not even the majority – a nation divided into two parts, like it was the case in apartheid time and during colonialism : the rich on one side and the poor on the other part ; a nation inside which UN international representations are siding with the wealthy and with the administration, pretending to conceptualize development while doing politics and cautioning the blinding social injustices along with the ultimate underdevelopment ; Cameroon a nation that is selling its soil to China without the permission, the consultation either of the Parliament (corrupt), the Senate (more of the same corrupt or even more), the government that has got no saying ; the people are not consulted : their voice counts for zero ;  Cameroon, the land open for big businesses mainly for the foreigners (Saudi Arabia, France, Chinese, Turkey…) … and shut for their natives and their children.

Here is it, the MCC (Millenium Challenges Corporation – US)  and international bodies are helping the leaders of some African nations to steal the wealth of the country : roads are funded but never built, no one is looking if things financed by international aid are effectively done. Electricity is distributed haphazardly. From Boum Yebel to Bot Makak, some villages are enjoying electricity and other are stuck in the dark.  All of them are meeting the conditions put in place by the so called local development of villages’ communities through a special tax collected by the government. Big lottery along with broad and wild corruption. With the Brazilian World Cup looming, some villages would be watching the event on the TV and the others wouldn’t adding frustration to poor quality of life. Pathetic. Who cares ? Not Cameroonians rulers and lawmakers. They will be looking the cup comfortably laying on their cosy villas built on the backbone of those peasants workforce they are keeping away from the Light. More, the road from Boum Yebel to Bokito was supposed to be paved in its entirety. The pavement stops 7 kms after Boum Yebel distanced from Bokito by hundred of miles. Nevertheless, that parody of aid continues its stalemate road repeatedly.

In the meantime, solar energy is free and abundant and not transformed into a big and renewal Green energy and Industry for the welfare of the people. What is lacking ? Is it the fault of double nationalities ?

Yes nations don’t develop themselves through aid alone which is marginal. Having said that, Aid should be a positive incitement not a toxic element looking like a mockery and adding to the government discredit and the people disparagement.  Eventually, aid brings more dysfunctions and dissatisfactions than comfort.

African diasporas and  black Cameroonians are not wanted inside the nation to change this and to give Africa a chance for change. Who is responsible for that situation ? First, Black people themselves. Second, the International community. Third, the lack of a Black identity conscience and solidarity.

Conclusion : the culture of assistance and aid is not helping the emancipation of black people. Instead, it is another enslavement.

President Obama, International Community, European Union and France, black diasporas is drawing your attention here and is asking your intervention to weigh in. If we are willing to talk seriously and confront issues like development and immigration, therefore it is important to consider all the parameters of the problems including African diasporas getting back to Africa, freely. Not under blackmail. Dual citizenship is a plus not a less. By the way many ministers and other rich personalities in Cameroon are in that case. They are not impacted by the law they are supporting carelessly. Surprisingly and may we be in a State where Justice and Police rank as the most corrupt institutions of the country ? Official.

Now, how Beyonce, the most influential woman in the World can help solve this ? Development, good governance, freedom of circulation, accountability, Neger solidarity and emancipation, better cooperation,  African empowerment, Boko Haram, etc….

If African leaders and some insider African people are still ignoring that double culture and nationality is a chance and a powerful tool for the continent, then consider that African damnation is still operating. What a desolation and a despair for African people left on their own and for the continent as a whole. We are eager to see how African Union is going to handle this, before the whole thing becomes another Worldwide Big Shame of narrowmindedness and decay of mind. Poor Africa. poor Africans. The continent doesn’t deserve those actual prehistoric leaders with their politics of folly.

Bridges instead of Walls. This subtitle of a study by Global Research, talking about the New Socialism of Portugal, sums up better than I could have done, the core of the issue. 

On the topic, read also A Return to Nigeria – By ENUMA OKORO. A counter experience of mine. The NYT.

And Africa’s Path to Prosperity.

————
The day after, on Sunday, Cameroonian president was among the World personalities attending the Mass of Canonisation of Pope John XXIII and John Paul the Second. Before I went back from Cameroon to France, on April, the 18th, that is one week today, and until this Sunday, people were asking humoristically « where is the president again » ? Nearly one month outside the country, that is how the country has been governed for a long time now : frequent and long absences of the president, staying in the West in some of his Châteaux bought with Cameroonian money. Sometimes he and his Royal Court would stay in some luxurious hôtels in Swiss or other places such as Spain.
For this latest long absence, starting with an invitation to an international conference devoted to the situation in Centrafrica, the cost of entertainment of the Royal Court, comprising Ministers and courtisans (women and males) is estimated around €1 billion, at least. The president and the crook « lawmakers » can travel to enjoy the West. And, in the meantime, their urgency is to block other native Africans – or not – to come back home in Africa. They enjoy Africa and the West freely, endlessly and at will. This is African psychology at work : all for me and nothing for the others.
When will the IC and the ICC conduct an investigation over the origin of funds and when will those illegal money be frozen?
Keep in mind, that this is a president who had studied in France, was brought in Cameroon and installed in the government at the highest level, by his French Masters, immediately after the end of his studies in France, to seconded Ahidjo he will succeed later one, after a macabre scenario – a coup indeed, led by a French President, F. Mitterand  who moved president Ahidjo from power. The same President was leading France during the Rwanda genocide, due to bad sectarian ruling and dictatorial leadership organising the stealing of Rwanda’s money together with the late Rwandan Juvenal  president, Habyarimana.
This is the man : a 100% pure product of the wild France – the president of Cameroon – who is lecturing African diasporas about being African.
The man never compete and never faced competition. For those reasons, no Opposition is tolerated or permitted without ruthless hardships ; some leading to death penalty, the mafia style. Late on the row of suspicions : the death of a Denunciator, known as Ateba EYENE. His corpse was celebrated with the call for « President » from a massive crowd of little people who identified themselves toHim. Hopelessly and not knowing the man was an Imposteur…. This mafia style ruling (= anti democratic, opaque lead and organised by a clan)  has opened wide the door for corruption along with bad governance and decision making. How is it no social security is available for the people to face the expensive costs of health and their money is waisted in mondanities on the Westside and inside, on useless institutions such as the creation of a Senate composed of old corrupt politicians who are back to continue what they have been doing for half a century now : stealing the people and the wealth of the nation. This Senate is useless and must be closed.
In fact there is a lot  more to be said and this is next.
Take also a look at the post-electoral reactions of Algerian monkey presidential race with an impotent Bouteflika as the winning candidate without campagning in person, but by procuration. As in Cameroon, the legitimate question there is : Who is in power today in Algeria, behind the comedy ? Civil society is organising for a citizen’s insurrection. Read at El Watan. Another mafia style power : civil society is going neck-on-neck with the power.

Le pacte de responsabilité et/ou de stabilité : slogan de campagne européenne.

On continue l’article sur la réforme de la France qui ne dit pas son nom mais nous parle plutôt de pacte tantôt de stabilité ou de responsabilité quand ce n’est pas solidarité. Cet effritement montre déjà une grande difficulté : l’absence de pensée globale et structurant le Tout. On procède par émiettement et par affleurements. Dans la première partie de cet article, on disait que : si on ne pense plus Dieu, on ne peut plus penser l’absolu, ni la perfection : on se contente donc de la normalité, de la norme et de la moyenne. Quand on ne pense plus Dieu, on s’éloigne de l’Excellence. On ajoute ceci : si on ne pense pas Dieu, on ne peut pas penser la globalité également.

Hier, sur la 3, je regardais « des Racines et des Ailes » de notre ami Patrick de Carolis, mis en examen pour favoritisme avéré qu’il nie. A qui peut-on encore faire confiance ? Ce n’est pas de sa faute, car Nadine Morano, tête de liste dans le Grand Sud-Est est à la peine, devancée par Florian Philippot (FN) et pour cause ? Elle a essayé de monter une boîte de communication et s’est rendue compte que c’est dur. Les boîtes de communication en France fonctionnent comme un club privé : elles sont privatives. Ainsi Anne Sinclair et DSK ont une conseillère en communication qui, si elle créait une boîte, se contenterait d’eux comme seuls clients. Les partis politiques, les émissions et autres organismes travaillent en circuits fermés d’amis, de sœurs, de cousines, de conjoints (cf le président actuel de la région Ile de France et son épouse). Une boîte de communication en France, c’est comme être garde de corps d’une structure ou de quelqu’un. On confie cela aux connaissances. A son actif, Nadine Morano, contrairement à la majorité de la classe politique, aura essayé de créer quelque chose.

Quant à Carolis, il a fait comme les autres. Ce qui ne constitue pas une circonstance atténuante, qu’il ne m’appartient pas de donner.

Mais qu’est-ce qui fait défaut à Nadine Morano ?  Un déficit de crédibilité depuis toujours. Du favoritisme Sarkozyste également. Une mauvaise image qui profite au FN qui peut, avec le vote défouloir, faire mouche. Ce n’est pas contradictoire. Un conseil : votez UDI, si vous êtes allergique à la tête de liste de l’UMP. Il y a une alternative à l’UMPS, comme on dit, c’est l’UDI.

Revenons aux racines et des ailes de Carolis consacré hier aux patrimoines exceptionnels de France et Dieu sait qu’il y en a de magnifiques. Au Château de Rambouillet, un domaine immense, on a appris que les parties de chasse qui précédaient les discussions diplomatiques faisaient partie intégrante de la diplomatie. On a appris que ce que Michel Sapin qualifie de « détail » avait une grande influence sur les « grandes orientations ». La chasse détendait les invités en les rapprochant spirituellement, intellectuellement et psychiquement.

Les Echos rapporte cette phrase entendue de la bouche de Michel Sapin

Extrait les Echos :

S’adressant cette fois aux députés de gauche qui souhaitent rendre la potion moins amère pour les retraités et ménages modestes ainsi que pour les fonctionnaires, Michel Sapin s’est déclaré « ferme sur les grandes orientations et extrêmement ouvert sur le détail des dispositions ». Ce que le chef de file des députés écologistes, François de Rugy, a qualifié de « petites choses », indiquant que son groupe oscille « pour l’instant »entre l’abstention et le vote contre.

Qui a dit que la vérité se loge dans les détails, comme le Diable d’ailleurs? Il faut rappeler ces vérités aux socialistes en pleine divagation. Les « petites choses », comme dit François de Rugy dont on se sert comme variable d’ajustement ont une importance centrale. Quelles sont ces petites choses : les retraites, les ménages modestes et les fonctionnaires. Le cœur de l’électorat socialiste. Voilà qui s’appelle  de l’ingratitude.

Discours, discours.

Et parce que le compte sur la Justice sociale n’y est pas, Hollande est allée voir Jaurès comme pour se dédouaner sur le dos du grand Homme.

Extrait les Echos : 

Alors que le cercle des parlementaires socialistes décidés à ne pas voter le texte gouvernemental est en train de s’étendre, le chef de l’Etat a tenté mercredi de convaincre de son ancrage à gauche. « Pour Jaurès, pour nous, la République politique doit déboucher sur la République sociale », a-t-il commencé, au moment où une partie de la gauche lui reproche de n’être ni socialiste ni social-démocrate mais social-libéral. 

Au moment des primaires, Valls s’était présenté comme le chantre de la justice sociale. Aujourd’hui, reniement. Bon, ça fait longtemps qu’on sait que le clairon des hommes politiques change de son, une fois qu’ils sont au pouvoir. Ce clairon n’a d’autre fonction que de les faire élire. Mais, tout de même le compte n’est pas bon. L’orientation non plus. Quant aux différentes entrées, elles sont trompeuses.

Au journal du soir de la 3 toujours, Valérie Pécresse est venue poursuivre ce que Guillaume Pelletier avait entamé chez BFM, la veille, en précisant les bonnes entrées. Il ne s’agit pas, dit-elle d’économies mais de réduire la dépense publique. Cela passe par la réorganisation et la restructuration. Par exemple, le gel de l’indice des fonctionnaires n’est pas productif, il faut lui préférer moins de fonctionnaires mieux payés. Même si on ne partage pas complètement l’idée, il faut déjà lire ce qu’il y a derrière à savoir « la revalorisation des salaires » et le « mieux être au travail ». Ceci étant je ne sais si les fonctionnaires sont mal payés en France. Si on prend non pas uniquement leurs salaires mais qu’on considère l’ensemble des avantages : emploi à vie, sécurités professionnelles et retraites et garanties bancaires, il me semble qu’ils ne sont pas les plus à plaindre. Le pouvoir d’achat doit aussi s’envisager globalement, y compris en incluant les conditions favorables d’accès à la propriété et d’acquisition des biens et services.

L’idée de restructuration est encore plus productive, car là est la réforme. C’est en réformant les territoires qu’on fera des économies, par exemple en éliminant un échelon ou deux, en établissant une taille raisonnée des collectivités, en liant les dotations gouvernementales à la bonne gouvernance territoriale, aux frais de fonctionnement notamment et à la saignée des embauches à la louche. Voir dans les Echos « LES GRAPHIQUES DE VITTORI – Collectivités locales : pourquoi il est urgent de s’en occuper ».

Idem pour la fiscalité.

Même chose pour la justice y compris sociale.

Idem pour la réforme de l’Etat et des Institutions qui ne vient toujours pas et qui est la mère des réformes sans laquelle tout le reste n’est que frioriture.

Autrement dit, ce ne sont pas les économies qui précèdent la réflexion, mais la restructuration. Les économies sont une conséquence de cette restructuration et la baisse de la dépense publique comme élément d’efficacité de l’action publique, le résultat.

On a pris le problème par le mauvais bout. Par les positions dogmatiques. Exemple, celui du gel des fonctionnaires cher au FMI et qui est prescrit partout où le FMI sévit : c’était le cas en Afrique, en Amérique du Sud, en Grèce, en Ukraine et en France aujourd’hui. Gel des salaires et réduction drastique des fonctionnaires est un remède du cheval du FMI, de court terme.

C’est comme avec les rythmes scolaires, on a pris la mauvaise entrée : la modification des rythmes scolaires ne peut intervenir qu’après une réflexion préalable sur la réorganisation des programmes, sur l’équipement des écoles et sur la pédagogie du 21ème siècle. Les rythmes n’interviennent que comme moyens et non comme finalité voire comme plan en soi. En en faisant le point de départ de la réflexion, on a choisi la mauvaise entrée et ça bloque. C’est normal. Les technocrates de l’acabit de  Peillon et Moscovici doivent rester à l’Europe, leur royaume.

Attention aux fausses équations

Baisser les charges sur les entreprises n’entraînera pas automatiquement plus d’embauches, si par ailleurs, il n’y a pas d’activités et de demande à l’international. Cette mesure dépend pour beaucoup de la reprise franche ailleurs qu’en France. Comment se porte le crédit, autre élément capital sur lequel on n’a rien entendu. Baisser les charges sans ouvrir les vannes du crédit aux entreprises, il y a comme un doute.

On a déjà tant et tant parlé de ces choses qu’on est surpris qu’au bout de 2 ans, le rendu ne soit pas à la hauteur des attendus.

Pourquoi voter alors ?

Pour le PS et la Gauche dans son ensemble, ce pacte est contre-nature. Non seulement, il se veut libéral mais d’un libéralisme aux équations douteuses voire dogmatiques, mais encore, il détruit le pouvoir d’achat des plus, exposés. Bien sûr, on ne va pas dire que les fonctionnaires ne profiteront pas d’une baisse d’impôts qui leur est consacrée. On leur laisse donc le soin de tirer le point de plus de la consommation, à supposer qu’ils n’iront pas thésauriser. Fausse équation également. On sait une chose : ce sont les plus démunis qui investissent tout ce qu’ils gagnent en consommation, car n’ayant pas assez. Les classes moyennes et aisées thésaurisent. Cela fera de l’argent frais pour l’Etat. Mais où est le plan d’investissement de l’Etat ? On peut m’objecter, qu’on assainit d’abord les finances, on n’investira après. Pensée en découpe.

Il manque à ce pacte une vision économique globale et de long terme. Pire, il lui manque cruellement la solidarité à laquelle on a accordé un appendice : encore un émiettement qui vient rendre la lisibilité encore plus floue. Ce qui donne raison à Marie Noëlle Lienemann : texte bâclé en urgence en vue des prochaines élections européennes. Mais que faisait le gouvernement pendant 2 ans ?

Pour la Droite qui se satisfait de la baisse des charges sur les entreprises, comme un dogme, c’est un peu court. Ce n’est pas comme cela qu’elle va gagner. Elle me dira, on prend même ces miettes. Après tout, pourquoi pas ? Simplement, si la droite veut aller loin et gagner, elle doit apporter une Intelligence Stratégique dans la compréhension et l’explication de la politique qui va permettre à la France de retrouver le Nord.

Michel Barnier, notre technocrate depuis Bruxelles demande aux parlementaires de son camp et à tous de voter pour faire genre « ça peut être pire », ouais. On peut aussi penser que ça peut aller mieux. Mais, je vous ai prévenus, la pensée normale et normative pense le moins pire  et non le Meilleur. Dommage, dommage.

Faut-il être optimiste ? Attention à l’optimisme béat.

Comme il n’y a jamais 2 sans 3, une troisième partie suit.

Voici une sélection d’articles précédents sur les réformes structurelles à engager.

Dossiers. 

Réformes structurelles. Dans Scène Publique Internationale.

Réformes structurelles. Scene publique.net 

———————————————————————-

ALERTE INFO > 12H50 

Valls annonce une « mesure forte » pour les petites retraites

Manuel Valls a confirmé jeudi lors d’une visite d’usine à Saint-Lubin-des-Joncherets (Eure-et-Loir) qu’une « mesure forte » serait prochainement prise en faveur des retraités modestes, en dépit du plan d’économies gouvernemental de 50 milliards d’euros.

Le premier ministre a aussi indiqué qu’une « clause de revoyure » serait introduite pour revenir éventuellement dans les prochaines années, en fonction de la croissance économique, sur le gel du point d’indice des fonctionnaires.

Plus d’infos sur Le Figaro

——————————–

+ DOCUMENT – Dans sa note publiée vendredi, Standard and Poor’s juge le gouvernement français trop optimiste sur la réduction du déficit public. A lire dans Les Echos. Standard and Poor’s confirme la note de la France.

Intéressant cet autre document des Echos concernant le Programme d’investissements d’Avenir de la France.

POLITIQUE ET SOCIETE

Juppé et Rocard refusent de travailler avec Montebourg

Par Les Echos – Dans une lettre adressée à Manuel Valls, ils regrettent que le Programme d’Investissements d’Avenir ait été placé sous l’autorité d’Arnaud Montebourg. François Fillon juge que c’est « une erreur ».

Le pacte de responsabilité est une forme dissolue des réformes structurelles : un pur slogan.

Le pacte de responsabilité et son corollaire, dit de solidarité serait-il un simple slogan de campagne européenne destiné à faire plaisir à Bruxelles ? On peut se le demander, sans mettre en cause la bonne foi des initiateurs, puisqu’on sait, qu’avec de bons sentiments, on peut faire de la mauvaise politique. Vas-y pour le pacte de responsabilité. Première remarque : pourquoi faire simple en disant « réformes structurelles » quand on peut faire compliqué et embrouiller les esprits ? Réponse : c’est une marque Française. Le made in France se décline aussi en politique. Ce n’est pas Arnaud Montebourg qui nous dira le contraire ici.

Hier était un jour à marquer d’une pierre blanche : le Hamas et le Fatah se sont mis d’accord pour un gouvernement d’union nationale et le Premier Ministre Turc a fait un pas symbolique vers la reconnaissance du génocide Arménien – reconnu auparavant par Paris et les US -. Ont-ils fait pression sur leur alliée Turque, au moment où on entre dans la deuxième phase de la crise Ukrainienne, initiée par les mêmes agents ? La causalité n’est pas à écarter. Mais on prend. L’Ecosse confirme le référendum sur son indépendance : son PM a donné une conférence de presse pour le confirmer, rappelant que le problème ici c’était Londres et non le référendum écossais ainsi que Londres voudrait le faire passer.

Londres et Paris. Hier, marquait le jour anniversaire de l’adoption du mariage gay. Sur la 3 et la 2, on a entendu dire que 7 000 couples homos, majoritairement des hommes ont joué aux pitres, pour ne pas dire aux pantins,  devant les maires consentants – au nom de la liberté de conscience – et sont heureux d’avoir un livret de famille mentionnant « Epoux » et « Epoux ». Le ridicule ne tue pas, sinon certains en seraient déjà morts. Cette loi sur le mariage gay adoptée partout où elle a cours par les parlements et non par voie référendaire est une imposture caractérisée et une honte pour les pays se réclamant de la démocratie. Cameron et Hollande ont piétiné la démocratie, celle-ci se rappellera à eux. Le cas de l’Amérique est plus complexe, en raison de son organisation territoriale.

Déjà Cameron ne peut plus revendiquer les racines Chrétiennes de la Grande Bretagne sans être conspué par tout ce qui est étranger à la religion chrétienne : les agnostiques, les gays, les pédés, les autres religions et les laïcs. Quant à Hollande, il n’ose même pas ouvrir la bouche sur le sujet. Pire, il honni et déteste la religion et, selon son principe de démocratie dirigée, ce qu’il n’aime pas est automatiquement déclaré non Républicain et hors civilisation européenne. Quand on disait que ce mariage homo attaquait la civilisation dans sa base morale et symbolique, nous y sommes.

D’autre part, si on ne pense plus Dieu, on ne peut plus penser l’absolu, ni la perfection : on se contente donc de la normalité, de la norme et de la moyenne. Quand on ne pense plus Dieu, on s’éloigne de l’Excellence. On m’objectera que Léonard de Vinci était gay et qu’il s’agit d’une pratique qui a toujours eu cours depuis la nuit des temps. Là-dessus, je réponds que Léonard était un génie : une exception qui confirme la règle. Et, pour la seconde partie de l’objection, je réponds que la fornication annale, c’est comme pour les partouzes, l’échangisme et le nudisme, voire l’exhibitionnisme, des transgressions de l’interdit qui ont commencé avec la chute du jardin d’Eden. Il n’y avait pas de quoi transmuer cet interdit en droits civils. C’est une pure escroquerie.

Qu’est-ce que Dieu ? Dieu est partage de la différence, comme source de la multiplication et de la richesse et des solidarités. Dit comme cela, c’est simple. La pratique est une gageure. Exemple : comment le mariage pour tous s’est transmué en répression pour tous les opposés.

Le Collectif Mariage et Famille nous fait part de ceci :

MARDI 22 AVRIL 2014

Chers amis,

« Il s’agit de donner de nouveaux droits sans en enlever à personne » Voir l’article ici

Les gouvernements Ayrault-Valls auront beau répéter leur mantra, cela fait des mois que nous en faisons l’expérience douloureuse: le prétendu « mariage pour tous » entraîne une véritable « répression pour tous ».
Le couperet est de nouveau tombé, cette fois sur la tête d’un américain, et pas n’importe lequel. Brandon Eich (photo), l’inventeur du langage de programmation Java et PDG de Mozilla (la société du navigateur Internet Firefox) a été mis à la porte de l’entreprise à laquelle il a collaboré depuis des années.


Le web, espace de liberté…sauf pour les pro famille.

 Brandan Eich, inventeur MozillaLa raison ? Il y a plus de 5 ans, Eich a fait un don pour la défense du mariage entre un homme et une femme en Californie. A cette époque, le « mariage gay » fraichement imposé par des juges avait été renversé face à l’immense mobilisation citoyenne (de quoi inspirer nos dirigeants).

Si un citoyen dont personne n’ose remettre en cause la compétence et l’engagement pour son entreprise est purement et simplement dégagé, et ce en quelques jours, parce que ses convictions personnelles ne plaisent pas à une frange de la population, dîtes-moi à qui le tour ?

excuser…avant de dégager

Mais qui a pu forcer un géant du web comme Mozilla à plier sous la pression en quelques jours ? Interrogée par un internaute français légitimement révolté par l’événement, la direction de Mozilla France nous éclaire dans un email du 7 avril. Eich serait parti de son plein gré…puis Mozilla de s’aplatir bien vite d’excuses devant « la communauté LGBT, qui a vivement critiqué Brendan Eich et n’a reçu aucune réponse de Brendan »…
La déclaration ne pèse pas lourd après lecture de la longue lettre d’excuses de l’intéressé adressée notamment aux « individus LGBT et leurs alliés » encore visible par tous (pour combien de temps) sur son blog personnel. C’était le 26 mars.
Quelques jours plus tard, Eich avait quitté le navire.

Organiser la résistance

Dans sa réponse, le représentant de Mozilla s’excuse tout de même auprès de « la communauté qui s’est ouvertement interrogée sur le choix de la direction prendre parti pour le mariage gay. »

…On croit rêver ! L’affaire provoque en effet un tollé outre-Atlantique où nombre d’Américains comprennent comment derrière ce scandale, c’est leur constitution qui protège la liberté d’expression et de religion et les principes de leur démocratie qui sont en jeu.

La Manif pour tous
La Manif pour tous

En France, le harcèlement des pro mariage est déjà chose commune en politique où l’on rappellera seulement la tentative de limogeage de Franck Margain par NKM pendant l’entre-deux tours. Voir ici

N’attendons pas qu’un administrateur particulièrement malhonnête passe illégalement les listings des familles qui ont payé leur place dans un bus vers une manif avec leurs maigres économies.

Défendons notre liberté de conscience et les défenseurs du mariage, mobilisons-nous pour protester contre le départ de Brandon Eich sous les coups de butoirs de la pensée unique liberticide :

  1. en signant la pétition « NOzilla » qui a rassemblé plus de 60 000 signatures en moins d’une semaine : Cliquez ici pour signer la pétition
  2. Aidez-nous à vous informer et rejoignez la résistance, soutenez le CFM en faisant un don.

Le CFM sera vigilant et ne laissera rien passer, jamais ! Fin du communiqué.

Pour  faciliter la lecture et vous laisser le temps de signer la pétition en soutien à l’inventeur de Mozilla et du CFM, on continue « Le Pacte de solidarité, un slogan » dans une seconde partie.

Sur le mariage gay et la désaffiliation,  lire aussi notre billet précédent.

« La plus grande misère c’est le chômage de masse » : Hervé Morin.

Ca y est le débat est lancé sur les moyens de la politique affichée pour la seconde étape du quinquennat. La preuve par A plus B que le discours de politique générale du nouveau locataire de Matignon était seulement le début d’un processus qui s’annonce heurté, pour ne pas dire chaotique. Au sortir de l’entretien des députés socialistes avec le PM, Bruno le Roux a joué la carte de la normalité, qui sied bien à ce gouvernement. 

C’est quoi la normalité du PS ? Le rappel aux fondements de l’idéologie socialiste et aux promesses extravagantes de la campagne ou une tentative de sauver les meubles après les claques des municipales ? C’est quoi la normalité du PS en phase de réveil devant la réalité tant niée jusqu’à présent ?  De sauver les petites retraites par souci d’équité sociale ? De revenir sur le gel de l’indice des fonctionnaires pour augmenter encore plus les dépenses publiques, sur ce point précis ? D’éviter le gel des allocations sociales et des minimas sociaux, afin de préserver un peu de pouvoir d’achat ?

A côté de cela – appelons ce cela, justice sociale embryonnaire, Bruno le Roux, le porte parole, président du groupe PS à l’assemblée nationale a rappelé un programme de réformes en trois parties : santé, énergie et réforme de l’Etat.

Question. Si on ne gèle plus les allocations sociales, le point d’indice des fonctionnaires et les petites retraites, on  doit récupérer ces 3 milliards en moins sur l’annonce d’une économie de 50 milliards quelque part. 3 milliards est le chiffre avancé par un député PS chez BFM, en début de journée. 3 milliards facilement récupérables par ailleurs, selon lui, dans le dispositif du crédit impôt recherche par exemple. A l’entendre, le match se situe entre le pouvoir d’achat des ménages et les impôts voire leur crédit. S’agissant de Justice sociale, même à son niveau plancher, on laisse la porte ouverte.

On s’étonne toujours de ce que, contrairement à la grande Bretagne, les hauts revenus continuent de percevoir des allocations familiales, au nom d’une politique familiale dépassée dans sa philosophie. Il semblerait que c’est ce choix nataliste qui fait de la France le seul pays dans le monde occidental où la natalité reste élevée. Les riches de France, disons plutôt les aisés  feraient-ils des enfants pour percevoir les allocations ? Sans ces allocations opteraient-ils pour la stérilité ? Cet argumentaire, s’il est avéré, restitue une image assez pittoresque de la mentalité des riches de France.

On voit aussi que ce public défavorisé, des démunis et celui de la fonction publique constitue le coeur de l’électorat des socialistes. A chacun sa biche ou plutôt ses biches.

Venons en à la Réforme territoriale : le couac permanent des socialistes incapables de décider jusqu’à présent s’il fallait faire disparaître les départements : ce qui est une évidence. Un fervent partisan du maintien de la départementalisation, de la même trempe que la Ministre Lebranchu, a été nommé Secrétaire d’Etat à la Réforme des Collectivités Territoriales…

Objection de Hervé Morin, au nom de l’UDI  (BFM)

La réforme territoriale peut rapporter 15 milliards d’économies. Cela reste en deçà de l’objectif qui, selon l’UDI, doit être porté à 80 milliards. Comment on fait cela ? Il indique que pour redonner du pouvoir d’achat aux salariés, il faut réduire les cotisations sociales de façon à pouvoir redistribuer l’équivalent d’un treizième mois aux salariés.

Il observe que depuis 20 ans, les politiques conduites par les gouvernements successifs ont systématiquement conduit au chômage de masse. A cela s’ajoutent les 35 heures. Pour lui, il faut que les Français comprennent que si nous travaillons tous un peu plus, nous serons capables de réussir. Il préconise un retour aux 39 heures.  Mauvais choix politiques et des cotisations salariales non compétitives pour les entreprises françaises constituent une double absurdité qui fait que, dans certaines régions de France, le taux de chômage est du 25-30 %, indique Hervé Morin qui conclut que  La plus grande misère  c’est le chômage de masse.

Misère, misère et précarité.

Par ailleurs, Hervé Morin est pour un régime de retraite Universel. Cela suppose de mettre fin aux régimes spéciaux qui coûtent les yeux de la tête, ceux des parlementaires, les plus privilégiés en tête. Voilà une belle auto-critique que le PS ne peut pas faire à minima, préférant toujours regarder ailleurs. Il faudrait peut-être commencer par se regarder soi.

Objection à l’objection de Hervé Morin. Selon certains économistes, croissance ne rime plus avec création d’emplois aujourd’hui, car elle est susceptible d’être reconfisquée selon les mêmes modalités qui ont conduit à la crise financière de 2008 et qui opèrent toujours. Intéressant pour les économistes pur suc. Question : à quelles conditions la croissance, une fois retrouvée, est-elle susceptible de créer de l’emploi ?

Le discours de politique générale n’affleure pas le sujet. On n’a pas vu les garde-fous. Le débat ne fait que commencer. Il est intéressant de voir que les parlementaires sortent de leur engourdissement godillot et aident à redonner du sens aux choses.

Sinon, le Jihad

La France découvre que les jeunes abandonnés à eux-mêmes dans un chômage décervelant veulent donner du sens à leur vie, en rejoignant le Jihad en Syrie. Heureusement pour eux, sinon ils deviendraient fous ici, par la ségrégation raciale et les discriminations ethniques qui font loi : autre réalité niée par toute la classe dirigeante. C’est pourquoi j’ai parlé de Justice sociale embryonnaire, car une chose est d’agir sur le maintien des minimas sociaux – et c’est très bien ainsi – mais une autre et la plus urgente est de faire en sorte que les gens ne finissent pas à cette case-là. L’Emploi donc. Où est l’action en amont, Mr Peillon qui a retrouvé de la voix, comme candidat aux européennes – l’Europe qu’il n’aurait jamais dû quitter ? Pendant deux ans, Mr. Peillon nous a enfumés  avec les rythmes scolaires et il persiste et signe.

Le problème de l’Ecole n’est pas dans les rythmes, mais dans les contenus qu’il faudrait redéfinir et reprogrammer. Le problème de l’école en France n’est pas dans les rythmes, mais dans les moyens pédagogiques qu’il faudrait repenser et reorganiser. Ce ne sont pas les rythmes, mais la pédagogie, voire les pédagogies qu’il faut adapter. Par une dilatation extraordinaire, on peut  y inclure les rythmes : plus de jours ou moins de matinées, etc… Il faut éviter d’injecter l’arithmétique là où il faut la mathématique.

C’était une parenthèse utile qui apporte à ce plan d’économies sèches de 50  milliards une respiration intellectuelle, j’allais dire philosophique car elle ouvre un espace de réflexion plus global et  de plus longue portée. La confiance vient également par ce biais-là, plus encore que par des plans d’économies secs.

Terminons par l’air du temps

D’abord, à Alain Finkielkraut, Congratulations pour son admission à l’Académie Française. Il y est à sa place, comme dans un gant, tant son érudition est plus académique que pragmatique.

 Pour avoir dit que la Grande Bretagne avait des origines chrétiennes, David Cameron a été critiqué. Normal, on ne peut pas se penser comme Chrétien et légaliser le mariage homo. A l’instant même, on a franchi le rubicond, car, ces deux choses sont des oxymorons. A l’instar de la France, la Grande Bretagne, a perdu son âme religieuse, c’est-à-dire sa chrétienté avec cette loi qui abâtardit et désaffilie de tout. Dieu le Père est notre origine, c’est pourquoi nous avons un père et une mère.

Les homos et Peillon nous disent que le père et la mère ne sont pas importants, seuls comptent, un adulte et un enfant, peu importent le genre (l’Inde vient de reconnaître le troisième sexe) et l’origine. Les identités vont se dissoudre. Les origines vont disparaître. La génétique va se désorienter.

Marine le Pen a, comme à son habitude, une solution musclée : pour les jihadistes, « supprimons la nationalité française ». Ca fait sourire. Les villes remportées par le Front sont une conséquence de l’abstention massive des Français  et de la désaffection de l’électorat PS. C’est donc une question d’optique, ni plus ni moins. Le Front bénéficie d’un vote défouloir. Il n’y a pas de quoi pavoiser, lorsqu’on entend une solution comme celle rapportée plus haut à propos des Jihadistes qui est de la mauvaise foi personnifiée pour ne pas dire de la politique expéditive quasi-militarisée. Nous savons tous que militaire et politique sont des oxymorons.

Enfin l’Ukraine. Le gang de Kiev a semé du vent ; il est normal qu’il récolte la tempête de la révolte de l’Est, après le départ de la Crimée. Ils ont chassé Ianoukovitch comme un malpropre, il est normal qu’ils héritent du pire de ce qui peut arriver au gangstérisme international. Joe Biden, en visite au pays n’y pourra rien. Il doit méditer cet adage : tel est pris celui qui croyait prendre.

A part ça, Anne Sinclair ne savait pas pour DSK. Ouais, et moi je suis la Reine Elisabeth. C’est comme Valérie Trierweiler qui ne savait pas pour Hollande qui découchait chaque soir pour aller dormir avec Julie Gayet qui a d’ailleurs porté plainte pour atteinte à la vie privée, en couchant avec le président d’une République. Valérie et Anne, nos deux amnésiques du siècle. Remarquez, c’est très socialiste : le déni de la réalité.

Au Cameroun, une femme macquerelle a été tuée. Il se dit qu’elle en savait trop dans le genre elle avait mis en place le subterfuge  suivant : des filles venaient chez elles et des hommes du gouvernement également. On pensait alors qu’il s’agissait d’un bordel classique entre hommes et femmes, comme les parties fines de DSK à Lille, tous les samedis du monde que son épouse adorée ignorait, cela va sans dire.

A l’arrivée, il se trouve que notre macquerelle Camerounaise couvrait les relations sexuelles homos entre membres du gouvernement et éphèbes en recherche d’un emploi ou d’un avancement de carrière. La macquerelle aurait eu la très mauvaise idée de filmer les ébats et a voulu changer de métier pour se convertir dans le chantage de ses messieurs du gouvernement : publication de la K7  ou fric. Très mauvaise idée pour quelqu’un qu’on payait déjà, vous imaginez, gracieusement. La sanction à la mafia n’a pas tardé : on a retrouvé son corps quelque part. Intox ou vrai info, on ne saura jamais. Ce qu’on a retenu, c’est le scénario. Si donc Julie Gayet est furieuse au point de demander des dommages et intérêts et de regretter amèrement sa  dé-nomination à la villa Médicis, en remerciement de quoi, on se le demande, couvrait-elle quelqu’un d’autre ?

Vie privée, vie publique : ça commence où et ça s’arrête quand?

Ces derniers temps, on a du Trierweiler par ci comme ayant tapé à l’oeil de Sarko, dans la catégorie sous-journalistique, et comme ayant dîné avec Delon, quand on ne nous abreuve pas de la recherche du remplaçant de Hollande à ses côtés. Un Hollande qui avait déserté le lit commun depuis deux ans. On remplace donc son  ombre imaginaire. Il n’y a pas si longtemps, cette Valérie T. a reçu de l’argent pour atteinte à la vie privée. Il est vrai qu’elle a trouvé des journaux disponibles pour faire sa promotion privée. Ceux-là ne seront pas attaqués, oh que non. Ils sont les bienvenus.

Alors, pourquoi rappeler aujourd’hui qu’à une certaine époque, Sarko avait dit à Valérie,  tu es belle, il faudrait qu’on se voie. Est-ce pour nous démontrer que Sarko et Hollande ont les mêmes goûts de femmes et que c’est du pareil au même.  Genre même professionnalisme présidentiel et donc gardons Hollande, tant qu’à faire ? Quel goût ? Le bon goût, l’à-peu-près ou le mauvais voire le conventionnel, car on sait tous que le sex appel d’une journaliste auprès d’un homme politique est équivalent à celui d’un Cerf régnant sur un troupeau de rennes, les honorant au gré du hasard et ou de sa fantaisie. Pour le dire autrement, toutes les journalistes femelles sont belles pour un homme politique, dès lors qu’elles feront le job à la perfection, ainsi que Valérie l’a fait avec passion, confondant la passion du job avec celle d’un homme.

On retiendra que le temps de l’élection présidentielle approche. Ceci explique peut-être la sortie d’un sous-journalisme mercantile endormi jusqu’à présent. Pourquoi pas, après tout, le fric c’est chic. Misère, misère.

PS. Chez BFM – Ruth El-Krief, Guillaume Pelletier (UMP) ajoute la traque à la fraude (des prestations sociales) mais aussi fiscales, assurance maladie, il faut insister là-dessus. Ce qui nous conduit aux  niches fiscales épargnées et  à la grille de l’imposition pour la rendre plus égalitaire.

Enfin, quid du statut du fonctionnaire à supprimer, à l’image de la Suisse qui y a mis fin par un référendum. Hollande aura-t-il le courage de faire ce référendum ? Au moins celui-là ? Hum…

Conclusion : Hollande a hérité d’un Etat pourri et terriblement mal géré si jamais il l’a été. Gauche et Droite sont donc renvoyées dos à dos. Ce n’est pas une excuse pour Hollande qui est là depuis 30 ans et a donc participé au schmilblick. Premier Secrétaire du PS gérant le gouvernement avec Jospin, pendant la cohabitation chiraquienne 1997-2002, parlementaire, maire et conseiller territorial. Il est responsable et coupable de cet état de la France.

Emploi et re-candidature : le pari de Hollande et l’obligation des résultats.

A mi-mandat, le président Hollande fait son bilan de mi-parcours et constate l’évidence : le compte n’est pas bon pour le chômage. Ce qui en soi n’est donc pas une découverte. L’habilité consiste à lier la situation de l’emploi à son éventuelle candidature et surtout à  préparer les Français à sa sortie. Le problème c’est que plusieurs hommes politiques nous ont déjà fait le coup du si j’échoue, je m’en vais ou j’arrête la politique qu’on n’y croit qu’à moitié.

Jospin, Sarkozy, Balladur, tous ont promis de s’arrêter et puis voilà, ils sont tous revenus par la fenêtre : Jospin en tant que conseiller de l’ombre et parrain de l’élection de Hollande. Sarko, en embuscade pour 2017. Balladur, conseiller de l’ombre de Sarko. Conclusion : en 2016, à 4 mois de l’élection présidentielle de 2017, Hollande n’aura pas réussi à inverser la courbe du chômage sans recourir à un tripatouillage des chiffres, comme d’autres avant lui l’ont fait.

Ouvrons une parenthèse. Y aura-t-il des primaires, dès mi 2016, chez les socialistes, si les choses restaient en l’état. Le calendrier électoral au PS ne va pas être une partie de plaisir, comme ils les aiment. Cambadélis, nommé comme un fonctionnaire, sera-t-il toujours le porte parole du PS et le porte parole adjoint du gouvernement Hollande ? Refermons la parenthèse.

Une fois que le tour de magie sera effectué à propos de la présentation des chiffres du chômage et, quand bien même les chiffres seraient mauvais, Hollande rempilera : il lui suffira de trouver un bon discoureur et le tour sera (re)joué. On aurait préféré entendre autre chose du Président aujourd’hui où les Français n’ont pas le moral que des nouvelles qui ouvrent grand un boulevard d’incertitudes voire de perspectives négatives, comme disent les agences de notation. 

L’heure ne devrait pas être accordée au pessimiste voire à l’entretien du pessimisme ambiant. De l’autre côté, on a largement passé le temps des promesses et des lendemains qui chantent, comme par enchantement. Entre les deux, il y a ce qui fait cruellement défaut et qui est probablement cause de la défection des Verts dans un gouvernement Hollande deuxième : les moyens de la politique affichée sans lesquels, il est difficile de prévoir des résultats.

A l’actif de Hollande, l’effleurement de l‘obligation des résultats pour re-candidater. Mais que vaut celle-ci sans l’autre obligation : celle des moyens auxquels* on vient de faire allusion ?

S’agissant de l’obligation des moyens, j’ai une ou deux suggestions pour le président Hollande. Elles sont directement liées à l’Afrique et aux Coopérations. On en parlera prochainement dans un billet intitulé : « Retour d’Afrique ». Que du croustillant et du croquant au menu.

*Vous avez corrigé en lisant (auxquels on vient de faire allusion) à la place de (dont on vient de faire allusion). Problème de fatigue et de correction trop rapide. C’est que le Cameroun et Brussels Airlines m’ont « tuer » (Attention tuer comme « Omar m’a tuer) – pour la traduction « tuée »est l’orthographe exacte.

Valls, PM illégitime. Tout continue comme avant la claque des municipales.

Elise Mbock depuis Yaoundé.  Alors que je reviens à vous progressivement, après une période de ressourcement, voilà que la France se distingue petitement par un remaniement qui parodie la démocratie.

J’aurais pu intituler cet article, Valls, PM par défaut ou encore Valls, le pompier pyromane. Mais, j’ai choisi d’insister sur un déficit démocratique insupportable de la part de la France – vu de Yaoundé – la France qui devrait inspirer le monde, en général et l’Afrique en particulier, en pratiquant une démocratie exemplaire.

A Yaoundé, le multipartisme s’achève honteusement dans le parti unique au pouvoir qui soumet tous les cadres et hautes personnalités du pays, sous peine de complications quasiment insurmontables au quotidien. Le culte de la personnalité tant honni sous Ahidjo, le précédent Président, est de retour. Toute la classe dirigeante et les élites rampent quand elles ne sont pas au pas : un organisme simiesque, le CERAC  – ne me demandez pas de vous détailler le sigle s’il vous plaît – à la gloire de la première dame et auquel toutes les femmes qui occupent les postes ou positions importants sont sommées d’appartenir, reconduit un esclavage qui ne dit pas son nom ; probablement le plus horrible qui soit : du Noir au Noir ; de la Négresse à la Négresse. Des guenons regroupées en tribus. La régression est criarde et vous prend à la gorge. Degré zéro de la démocratie sur toute la ligne. Stade pré-démocratique serait plus correct. Sans l’alcool, opium du peuple, et la corruption endémique et obligatoire, le Cameroun aurait déjà explosé depuis longtemps. Il suffit d’une étincelle pour que tout saute.

Et ca peut arriver à tout moment. Frontalier avec le Centrafrique, je vous laisse imaginer le désastre annoncé. Au Cameroun, les institutions sont pléthoriques et ont confisqué la démocratie par leur surnombre qui donne l’impression que l’Etat de Droit existe. En Centrafrique, il n’y a plus d’institutions. D’un côté, un trop plein. De l’autre, le grand vide. En réalité, le trop plein est aussi un grand vide.

La France, maîtresse du pré carré dont font partie le Cameroun et le Centrafrique est une démocratie adulte. Si tel était le cas, Hollande aurait dû respecter l’esprit des lois et dissoudre l’Assemblée nationale, car le scrutin municipal qui vient de se dérouler a valeur de vote-sanction de la politique gouvernementale.

Pour une fois, il fallait respecter la démocratie et redonner une chance au changement.

Avec Valls, c’est tout sauf le changement. C’est couru d’avance. Pour deux raisons au moins.

La première est que, Valls est un PM par défaut, après le refus paraît-il de  le Drian. Décidément, les socialistes vont de défaut en défaut.

Deuxièmement, une bonne lecture de la démocratie voudrait qu’on se reporte aux primaires socialistes, si tel était le choix petit bras et intra-muros de Hollande. Là aussi, ce serait Martine Aubry la plus légitime PM,  faute de mieux, pas Valls qui a totalisé 5% des suffrages.

Où est la logique ? Est-ce la prime à celui qui se rallie le premier au Chef ? C’est ce qui se passe au Cameroun avec un résultat pitoyable : Yaoundé nage dans la poussière et est sale à vomir. Le sous-développement est laid et horrible, lorsqu’il trouve sa source dans le culte du Chef et les tripatouillages électoraux qui sont légion en Afrique.

Valls n’est plus ni moins qu’un sous produit électoral, protecteur et organisateur des frasques de Hollande avec Gayet ; il est vrai qu’il était à l’école DSKienne pleine de chiennes tous les week-ends, quelque part du côté de Lille.

On vient de passer 2 ans à célébrer le mariage gay pour lequel F. Hollande a été élu et qui restera comme l’unique projet et réalisation de cette présidence morte-née. On s’oriente vers une fin lamentable : les has been vont être reconduits au grand banquet de la mangeoire républicaine ; les (ni) putes  (ni) soumises vont rappliquer, la comedia del’arte va se poursuivre gaiement. Pendant ce temps-là, le peuple continuera à vivre sous perfusion, sans horizon, sans perspective, sans espoir.

Non, Valls à la primature est un casting horrible dans tous les sens. Le peuple a une mémoire, Mr le Président et si on a pardonné l’affaire Dieudonné, on n’a pas oublié. Un tel mépris, une telle indifférence et un tel louvoiement associé à l’errance de la gouvernance ne s’expliquent pas sur la durée : maintenant on ajoute un ‘pacte de solidarité’ à celui de ‘responsabilité’, comme si la solidarité ne faisait pas partie de la responsabilité. Même les mots n’ont plus de sens en France. Au Cameroun, je ne vous dis pas. On attend fébrilement 2018, comme 2017 en France et le Vrai Changement des leaders qui se moquent du peuple avec leurs combines partisanes et sectaires qui singent la démocratie, tout en évitant d’affronter et les problèmes réels et le peuple.

Valls, PM ? Bof…