Archives mensuelles : mai 2014

Le Roi de la Pègre devient le Faux Président de l’Ukraine. Stupeur. Qui est Poroshenko ? Enquête à la Sherlock Holmes.

Poroschenko

Qui est le nouveau faux Président de l’Ukraine ?

Un faux nez de Tymoshenko et de la junte putschiste ?

Membre du clan des putschistes de Kiev ?

Serait-il un homme de paille, une marionnette actionnée par derrière par les putschistes ?

Quoi qu’il en soit, il serait en tête de liste des hommes les plus corrompus d’Ukraine.

Alors que la résistance et l’armée s’affrontent à l’aéroport de Donetsk, Région séparatiste de l’Ukraine, qui n’a pas participé à l’élection présidentielle parodique de Kiev, il est intéressant de marquer ce Dimanche de la non-élection présidentielle de Poroshenko, comme la date d’un nouveau faux départ, en commençant par la question suivante :

Qui est le faux élu ?

Sous le titre « Moscou stupéfait de l’élection d’un Roi de la Pègre à la tête de l’Ukraine »,

by THETOTALCOLLAPSE.COM on MAY 26, 2014, on peut lire ceci.

L’article débute par une description de « l’énorme jubilation » de Moscou à l’annonce que l’Ukraine a choisi l’un des membres les plus corrompus, les plus secrets et  mystérieux de l’oligarchie criminelle qui compose la classe des milliardaires de l’Ukraine. Pour le pays qui connaît le plus de troubles actuellement au monde, aidé en cela par ses alliés, le tandem US-UE, la chose ne manque pas de sel.

Selon les notes du rapport des Affaires Etrangères, indique l’article, depuis l’indépendance de l’Ukraine en 1991, indépendant de l’Union Soviétique, l’Ukraine a été pillé par ses oligarques au point qu’actuellement ses citoyens perçoivent à peine $3 000 (dollars) par an de revenus. Soit moins de 300  euros mensuels.

A titre comparatif,  il convient de se souvenir de la Russie qui a connu le même sort que l’Ukraine, au courant des années 90, après  que les oligarques soutenus par l’Ouest aient tenté de détruire le pays. Curieusement, plusieurs d’entre eux ont été retrouvés mystérieusement morts ou sont en prison, depuis que Poutine est arrivé au Pouvoir en 1999.

Ce qui suit explore les notes de ce rapport, tel que rapporté dans l’article.

L’élection qui vient de se tenir en Ukraine démontre clairement que le peuple Ukrainien n’a pas retenu les mêmes leçons brutales qui leur ont été imposées de force par les oligarques criminels soutenus par l’Occident, contrairement aux Russes qui ont très bien retenu la leçon, il y a quelques années déjà. Sous Poutine, le revenu annuel des Russes a augmenté d’environ 18 000 dollars.

 Applaudi par les médias propagandistes de l’Ouest comme le « Roi du Chocolat » pour sa possession des compagnies de confiseries, Poroshenko, classé 1335 ème homme le plus riche du monde par Forbes, est notoirement connu par les agences de l’intelligence Russe comme un des dirigeants mondial de la très crainte Mafia Rouge, une position qu’il tient de son père Alexei Valtsman, originaire de la Région d’Odessa. En 1956, Poroshenko a choisi de porter le prénom de sa femme, Yevgenya Poroshenko comme nom.

Poroshenko, poursuit le rapport, a débuté dans la vente d’armes, le jeu et le business de la prostitution en blanchissant l’argent des administrateurs de l’Union Soviétique, à l’époque de l’URSS. Il n’a jamais été un entrepreneur, comprendre, quelqu’un à l’origine d’une création d’entreprise. Toute cette histoire a été inventée de toutes pièces par les médias occidentaux de propagande.

Le business de Poroshenko était sale et a commencé par le pillage des biens de l’Etat avec des groupes armés. La famille Poroshenko avait des plans d’élargissement de ses activités criminelles au-delà de l’Ukraine et Tatyana Mikoyan, une avocate ayant pignon sur rue à Kiev, se souvient de ce que la famille a fait à Transnistria «  c’était horrible dans les années 1990 : armes illégales, prostituées, drogues, tout cela apportait beaucoup de profits au père et au fils ».

 Poroshenko Père a été honoré pour ses mérites et reçu la décoration de Héros de l’Ukraine achetée par son fils pour faire plaisir à papa auprès du président Youtshenko(1), le parrain des enfants de Petro Poroshenko. L’actuel président élu est aussi connu pour son appropriation abusive des fonds du budget de l’état et jouit de la réputation de quelqu’un qui sait se faire de l’argent avec du vent.

(1) Tymoshenko était PM sous le président Youtshenko.

A plusieurs reprises, Poroshenko a été accusé d’implication dans des schémas de corruption à grande échelle, du lobbying agressif, dans le trafic du budget des allocations sociales, dans l’évasion fiscale et autres  opérations illégales pour l’acquisition des actions et … menaces physiques (2) sur les opposants politiques et concurrents et a été décrit comme une des plus odieuses figures de la politique Ukrainienne et figure en tête de la liste des personnes les plus corrompues du pays.

(2) Au fait, qu’est devenu le directeur de la Télé, frappé par les hooligans de Kiev sous les ordres des autorités illégitimes de Kiev ?

Poroshenko, poursuit le rapport, est encore plus connu comme le propriétaire de Roshen, une sucrerie qui possède des usines en Ukraine et en Russie (celles de la Russie ont été saisies) et est le PDG (propriétaire et dirigeant) de UkPromInvest (3), une holding mystérieuse qui n’a aucun site web mais possède des intérêts dans le secteur de la construction des bus, des concessionnaires d’autos, des chantiers navals, bancaire et des câbles électriques, parmi d’autres activités listées par les experts des services de l’Intelligence Russe,  comme activités (intermédiaires) liées au trafic d’armes, des drogues et de la prostitution.

(3) A Londres se tient une conférence aujourd’hui sur le Capitalisme ou Comment le rendre Inclusif. L’organisateur de cette conférence a dit qu’il entendait relier le Socialisme au Capitalisme, en gommant les aspects négatifs de l’un et de l’autre. Selon lui, le Socialisme vise à partager la misère et le Capitalisme à partager exclusivement les profits. Sa conférence à laquelle participe le FMI entre autres vise à corriger cela.

Continuons la lecture de l’article. Poroshenko et ses collègues oligarques ont emmuré l’Ukraine, loin des regards indiscrets du peuple, transformant un territoire autrefois partagé par tous et au profit de tous, en un terrain de jeu pour une élite qui seule en profite. Cela inclut l’hôtel particulier de Poroshenko construit sur le modèle de la Maison Blanche (4).

(4)    Et dire qu’on a jasé sur le manoir de Ianoukovitch avec visite guidée par les autorités putschistes de Kiev, en signe de grande hypocrisie.

Pour comprendre pourquoi les Etats-Unis et l’Union Européenne voudraient qu’un tel criminel de l’oligarchie dirige l’Ukraine, il convient de comprendre que ce qui arrive aujourd’hui en Ukraine est une dynamique financière auto-destructive d’appauvrissement, de la dépendance et d’échec qui s’apparente, en plusieurs points, à celle survenue lorsque l’Oligarchie de Rome a plongé l’Empire dans l’âge des Ténèbres, 2000 ans en arrière.

L’Ukraine est le dernier champ de bataille où toutes les forces coalisées d’une ère post-féodale reprennent du service. Mais, comme tous les champs de bataille, celui-ci finira dévasté.

Après tout, il faut se rappeler que c’est ainsi que le néo-libéralisme fonctionne, soumettant les économies en endettant leurs gouvernements pour ensuite utiliser ces énormes dettes irremboursables comme levier d’extorsion du domaine public à des prix défiants toute concurrence. C’est ce qui est arrivé à la Grèce cette semaine où des gens fiers autrefois de leur patrimoine sont forcés par leurs nouveaux « Maîtres »  – le quartet US-UE-FMI-Banque Mondiale  -de vendre 110 de leurs plus belles plages publiques d’une inestimable valeur à la classe oligarque mondiale.

Et, dans un affront suprême au peuple Ukrainien, ses nouveaux Maîtres, sur le modèle de ce qu’ils ont fait en Italie, verront l’argent criminel de la prostitution et de la vente des drogues illégales apparaître dans le calcul du PIB. Le calcul de cette année en Italie en tiendra compte. Une autre manière d’extorquer encore plus d’argent de ce business sale, pour le profit des oligarques.

Le plus triste dans tout cela est que le pillage du peuple Ukrainien par ses Nouveaux « Maîtres » (le quartet) ne fait que commencer, puisque le Ministre des Finances de l’Ukraine, en parfaite marionnette de Washington, prépare, au sein d’un gouvernement qui se prétend tel, un plan d’austérité qui réduira les pensions de retraites des Ukrainiens de 160 dollars à 80, afin que les Banques de l’Ouest prêteuses d’argent à l’Ukraine puissent être payées au détriment des Ukrainiens pauvres.

Alors, quand bien même le Ministre des Affaires Etrangères de la Russie, Lavrov, a annoncé que la Russie était prête à dialoguer avec Poroshenko, le rapport conclut que : cela s’inscrit dans un contexte, à savoir que la Russie sait depuis longtemps comment traiter avec ces criminels Occidentaux. « Laissez leur suffisamment de temps et ils détruiront l’Ukraine eux-mêmes ».

D’ici là, on espère que l’UE ne se sera pas autodétruite avant. C’est nous qui ajoutons. A Donetsk : on compte déjà 40 morts et autant de blessés, selon le Maire de la Ville.

Texte original plus nombreux liens. Total Collapse.

Traduction. Elise Mbock (Photo).

EU elections : The Big Failure of Western economic model.

Time after elections results were made official, commentators started whining. What ? The Far-right is winning this in UK, in France, and elsewhere ? Can’t believe that ? For once, the polls were right ? Exactly, after promoting and running after sensationalism and everything going rogue on the public stage, accordingly to a global pattern of lazy and irresponsible journalism, it was not necessary to look at a chrystal ball to see the consequences of a global doggy press confusing information and the buzz.

At first glance, one may start crying « this is an earthquake ». I wonder what the magnitude is ? This is a sensationalist interpretation avoiding the causality between the over-coverage of the far-right as a vote-amplifier. Star System’s rules are perverting the Information agenda and perspective : provocations, outrages, excesses and anything insane, senseless and false prevail to the Information as new and fashionable.

The fact is demagogy has stolen a failing model as a driven force and horse to win the race. Euroscepticism is proportional to the failure of the european promise with, quote by Global Research :

« its economic model that favours corporations and the financial elite, while squeezing the ordinary people.

With the European Union crumbling under the weight of Euro-sceptic opinion of the general public, as illustrated by the European election results tonight,  the EU will have to make a choice whether to continue to be a puppet of Washington, thus risking the wrath of its European citizens and eventually reaching complete self-destruction, or choosing to build closer ties with China and Russia.

Western dominance over the last few decades has only achieved more insecurity and an economic system that benefits a few, but punishes the many ».

Regression in fact. The far right vote is not the answer, but an alert.

Instead of talking about this economic model, debate concentrates on scapegoats : immigration and the euro fit the role and the press just say we are Ok with this, as this is information. Thus the central question : what is Information today ? I blame those results on poor medias coverage and reports and on politicians’ retreat and failure to campaign and explain, may be the unexplainable, but at least they would have debunked false ideas promoted by the far right.

Tomorrow will tell.

Européennes. L’immigration sera jugulée avec une coopération écologique durable ou par le terrorisme.

On continue notre rubrique sur le « Pourquoi il faut voter Dimanche ». On a déjà dit que la France c’est l’avenir de l’Europe. Hollande avait dit  de façon sybilline « faire le choix de l’Europe, c’est choisir l’avenir ». Ce que Nicolas Sarkozy reprend par « la France ou le déclin ». On est donc au clair sur le cap. Reste à savoir comment on y va ? Quels outils, quelles approches, quelle méthodologie ?

L’approche citoyenne doit rejoindre l’approche écologique et avancer ensemble. C’est celle que nous préconisons ici pour Changer l’axe de rotation de l’UE. En cela, les Verts sont probablement au plus près du coeur de l’Europe.

Dimanche, donnons vie à l’Europe

Chère amie, cher ami,

C’est la dernière ligne droite. Nous arrivons au terme d’une campagne qui a révélé les vrais visages et fait tomber les masques.
D’un côté, les nationalistes. Incapables de dépasser leurs craintes, ils chargent l’Europe de tous les fardeaux. Il faudrait la mettre à terre, faire fi des 60 ans de paix qu’elle nous a apportée et sanctifier les Nations qui sont pourtant la source des idées les plus réactionnaires et qui bloquent tout progrès social ou environnemental dès lors qu’il ne va pas dans le sens de leurs intérêts.
De l’autre, les gestionnaires, partisans d’une Europe qui se gère à la papa, sans trop en faire pour contrôler les dérives de la finance, pour changer les vieilles habitudes agro-industrielles et sans s’attaquer au paradigme de la compétition pour imposer celui de la coopération. On se contente de se partager la barre quand il faudrait changer le cap et améliorer le navire.

Heureusement, cette campagne a montré qu’il existe une autre voie, celle des européens convaincus. C’est parce qu’ils veulent plus d’Europe que les écologistes veulent la rendre meilleure ; c’est parce qu’ils veulent plus d’écologie qu’ils veulent rendre l’Europe plus forte ; c’est parce qu’ils sont fiers d’être européens qu’ils veulent une Europe plus juste, respectueuse des hommes, des femmes et de l’environnement, qui ne transforme pas son sous-sol en champ de mines ni la mer Méditerranée en cimetière de migrants.

Nous avons montré qu’Europe et écologie font la paire, qu’ils vont plus que jamais ensemble et qu’ils sont plus que jamais nécessaires. C’est ce tandem de valeurs et de solutions qui améliorera la condition de vie des Européens, qui changera durablement les relations internationales et qui permettra de faire de l’Europe le fer de lance d’un nouveau modèle de société.

A quelques jours du scrutin, rien n’est écrit, tout est possible. Il est encore temps de faire gagner l’écologie et de mettre en échec un Front national, qui n’a rien proposé si ce n’est sa haine de l’autre. Il est encore temps de faire mentir les pronostics qui annoncent de nouveaux records d’abstention. Il est temps, pour toutes celles et ceux qui croient encore en l’Europe, de lui donner un nouveau souffle et de transformer l’essai de 2009.

Du local au global, dimanche prochain, donnons vie à l’Europe de l’écologie !

Emmanuelle Cosse
Secrétaire nationale d’EELV

Nicolas Sarkozy s’est exprimé dans le Point et, apparemment, aux dires de ce journal « made in France », la campagne européenne est lancée, depuis…aujourd’hui, jour de publication. Pouah ! mdr. Si une campagne se réveille 3 jours seulement avant le scrutin, au moment où les mêmes journaux « made in France » n’avaient qu’une seule préoccupation : nous rabâcher du Marine et du Le Pen par-ici, matin, midi et soir, depuis un mois, j’observe le fait avec étonnement depuis un repère personnel : mon retour d’Afrique, si c’est seulement maintenant que la France se réveille, alors que le cycle tire à sa fin : le Royaume-Uni vote déjà depuis ce matin, cela vous donne une indication DU TIMING MOU de la presse hexagonale, dite nationale, bouffée par la facilité des subventions qui tombent gratis.

Quelle honte ! Et avec cela, on fait dans la fanfaronnade.

Au Royaume-Uni, les journaux n’ont pas attendu le discours du Roi – comme la France les aime tout en se plaignant de sa République qui en est restée au stade royaliste – pour animer le débat européen. C’est que là bas, la presse, malgré le faux pas de NOW  (News of the World) fait son job, d’initiateur et d’animateur des débats, du mieux possible. Elle n’est pas assise là à Londres à attendre que Cameron s’explique pour lancer la campagne. Mais qu’est ce qu’il ne faut pas entendre!

C’est après que le débat public ait eu lieu que les politiques se sont exprimés. Cameron a pris la parole hier pour insister sur l’inutilité que constitue le vote Farage. Le vote doit-il être utile ? Oui, car l’utilité en matière de votation, c’est l’intelligence et il ne faut pas que la rancoeur voire la frustration guident votre vote, sinon vous voterez idiot, comme c ‘est souvent le cas en France.

LAS ET DESOLEE DE VOIR CE VIDE DU DEBAT QUI TOURNAIT EN ROND ET  A VIDE AUTOUR DE LA PERSONNE DE MARINE, J’AI DECIDE – DANS NOTRE INTERET COLLECTIF – DE LANCER LE DEBAT ICI MEME SUR LE COMMENT CHANGER L’EUROPE. JE RAPPELLE QUE LE CHANGEMENT EST UN  THEME QUI VIENT D’OBAMA ET RESTE UN THEME EMINEMENT POLITIQUE. Il n’appartient à personne, pourtant,  c’est Obama qui l’a remis au goût du jour. En 2008.

Hier, je parlais des médias. J’avançais l’idée que l’Europe devait s’en mêler. C’est un sujet important si l’Europe vise l’Excellence, car certains médias d’information méritent moins ce qualificatif que d’autres. Je regardais, hier encore, les infos en Une de Yahoo France on avait quoi ? La robe d’une telle, le rouge à lèvres, les jambes, les seins nus de  l’autre, celle-là qui prend une glace, que du fait divers pour 90 % au moins du sommaire.

Yahoo UK, c’était exactement l’inverse, 90 % sur la campagne européenne et une information digne de ce nom. Lorsqu’on est dans cette facilité, alors, on ment, on claironne ce qu’on est loin d’être ou de faire, et on installe la tricherie, la supercherie et les reprises dans les moeurs. Pour le dire net, les médias « made in France » fabriquent un Français et un Européen voleur, tricheur, fainéant et bouffon. C’est très grave, car c’est la même chose qu’ils privilégient au niveau de leurs choix culturels, politiques et autres. Sélectivement Vôtre. Ca promet pour la sélection de Cannes.

Que faire  ?

Je suis très réservée sur le réflexe « solution institutionnelle ». Mais, je propose que l’Europe mette en place des Observateurs des médias de façon à avoir une  traçabilité dans ce foutoir qu’est le Net et dans le méli-mélo médiatique pour (1) savoir qui est à l’origine des choses (2) qui est initiateur et qui est repreneur/tricheur/imposteur (3) qui use de sa force institutionnelle comme bouclier et comme force de détournement (4) quelles sont les relations entre acteurs notamment pour ce qui concerne les agrégateurs (5) pour dénoncer et épingler toutes les forces du plagiat et leurs dissimulations (6) qui est média d’information ou pas,  (7) comment se font les recrutements, car avant de parler de Mérite Républicain, il faut voir de près ce que c’est, etc…

C’est capital, car la Culture est une Nourriture de l’Esprit et la Corruption passe d’abord par l’Esprit.

Le propre du travail de la recherche est le suivant : on y va d’abord et les données récoltées fournissent des enseignements qui appellent à leur tour une décision voire des institutions. En général, le jeu vaut la chandelle et est passionnant.

DONNONS VIE A L’EUROPE ET NON DONNONS VIE AUX INSTITUTIONS – c’est important car le balancier part de la vie des gens pour remonter vers les institutionnels et non des commentaires des institutionnels.

DONC DEPUIS MARDI 20 ON EST REVEILLE ICI. CA VIT ICI. TRACABILITE A L’APPUI.

Lire ici. Mardi 20. ELECTIONS EUROPÉENNES. PEUPLE DE FRANCE, SI VOUS VOULEZ QUE L’EUROPE CHANGE, LEVEZ-VOUS LE 25. Texte initial sur le Changement de Cap de l’Europe.

Ici. Mercredi 21. EUROPÉENNES. POURQUOI IL FAUT ALLER VOTER DIMANCHE. UN : REPENSER LA CULTURE ET L’ÉDUCATION. Agrémenté d’un dossier comprenant l’annonce de l’immigration.

Et ce matin Jeudi 22, alors qu’on se réveille tardivement au Point EN CHANTANT, le Royaume Uni vote déjà et le débat est lancé depuis longtemps en France, EUROPÉENNES.  ATTENTION AU PILLAGE ÉLECTORAL, DIMANCHE PROCHAIN. Mise en garde contre les idées fausses reçues sur l’immigration.

On continue le débat européen avec la COOPERATION ECOLOGIQUE.

Clandestin, un Destin. Livre
Clandestin, un Destin. Livre

Chômage et immigration ne sont pas liés. Je renvoie à un texte qui date du 12 Janvier 2012 et à une étude du Royaume Uni disant Non, l’immigration n’a et ne peut avoir aucune incidence sur le chômage en Europe, ni en France ni au Royaume-Uni, ni ailleurs.

Et puis franchement, de quels emplois parlent-on ? Des boulots de blacks et d’arabes : musique, sport, petits commerces, ménages, auxiliaires de vie, nounous et agents de sécurité, gardiennage, jardinage, service à domicile, repassage, vendeurs ambulants à la sortie du métro et sur les marchés, ouvriers, préparateurs de commandes  en zone industrielle, balayeurs de rues à Paris? Lorsque vous descendez du TGV à la gare de Lyon, si le train est en retard, vous verrez tout de suite les équipes des nouveaux esclaves noirs prêts à entrer dans les wagons libérés pour les nettoyer. Ce sont ces boulots que les immigrés prennent aux Français  et aux Européens ? Sérieusement ?

Aides sociales pour familles nombreuses ? Quid du pillage des matières premières dont on sait qu’une fois industrialisées, elles reviennent en produits finis vendus à prix d’or aux pays africains ?

Quid de l’exil fiscal de l’argent détourné en Afrique par l’élite africaine couverte par le dirigeants des pays de l’immigration et qui dort dans les banques européennes qui se plaignent d’immigration ?

Quid de la protection des biens mal acquis et du patrimoine extravagant de leurs propriétaires africains ici en Europe ?

Quid du business sordide de l’événementiel et de l’humanitaire relaté hier par un exemple époustouflant concernant le business de Cécilia (l’ex de Sarko) et de Mr. Attias en Afrique relaté dans l’Obs et je l’en remercie infiniment pour cette info ?

Quid du marché de la pauvreté ? Quid de la réforme de l’OMC qui gruge le  coût des matières premières ?

Quid de la parité Franc CFA/euro  et/ou de leur déconnexion ?

Quid de la balance commerciale des pays du Sud obligés d’importer pour 85 % ce qu’il consomme à l’intérieur ?

Quid du transfert des technologies ?

Quid des privatisations gargantuesques en Afrique au profit des Bouygues, Bolloré, Velolia, Orange et autres multinationales ?

Quid de l’élimination de Kadhafi qui contrôlait l’immigration au départ des côtes du Maghreb totalement débordées aujourd’hui ?

Quid de la protection des chefs d’Etats qui font 30 ans au pouvoir en tripatouillant la Constitution et en volant les élections et des prédateurs de père en fils type Bongo, Kabila, Eyadéma qui font encore pire ?

Quid de la couverture des élections truquées ? Ex. Côte d’Ivoire ?

Quid de l’entretien des guerres civiles et de leur génération, par toutes ces protections du village françafricain, devenu un village Gaulois ?

Quid de l’interdiction de la double nationalité qui empêche les membres de la diaspora de rentrer chez elle  ?

La conséquence de tout ceci est l’entretien du sous-développement qui jette des millions de personnes dans la course à l’immigration au choix avec le terrorisme, comme Boko Haram.

Boko Haram est le produit du Mal-Etre des Africains chez eux, de l’exclusion des Africains chez eux là où ils ne peuvent pas réaliser leurs rêves, alors que tout ce qui est Blanc et Noir soumis aux Blancs y prospèrent. C’est à en devenir fou.Lire dans Décryptage du discours de Boko Haram.

Rien n’est simple dans l’immigration, car cela dépend de beaucoup de facteurs. Il faut donc éviter le Simplisme. Le populisme, je ne sais pas ce que c’est, le simplisme, ça oui.

Effet immédiat : exemple de coopération écologique durable annoncée par PSA  – si confirmé, comme qui dirait, « ça roule » :

ALERTE INFO > 14H10 

Le groupe automobile PSA délocalise la production de la C3 en Slovaquie

PSA Peugeot Citroën va délocaliser la production de la prochaine génération de la citadine C3 en Slovaquie dans le cadre de sa nouvelle stratégie visant à produire ses petits modèles grand public hors d’Europe occidentale pour spécialiser les sites français sur des versions plus haut de gamme, selon des sources proches du dossier citées par Reuters

La Citroën C3, en version berline, est aujourd’hui fabriquée intégralement à Poissy (Yvelines) depuis la fermeture de l’usine d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), son ancien site de production.

Plus d’informations à venir sur le site…Plus d’infos sur Le Figaro.

_________________________________

A lire absolument. Dans le Nouvel Observateur :

Immigration : faut-il fermer les frontières de l’Europe ?

Et

Les Vampires du Business de l’Humanitaire et de l’Evènementiel en Afrique devenus translucides à force de boire du sang des pauvres et de dormir dans les Palais des Présidents Africains transformés en tombeaux des peuples. De vraies fripouilles.

DOSSIER EUROPEENNES voir dans Scène Publique.net

Plus

LIVRE. Clandestin, un destin. Le Marché Noir des Adoptions. 

Et son commentaire : Un Océan de Néant.

LES AUTRES FAITS MARQUANTS DU JOUR

Top News
President Xi Jinping of China, left, and President Vladimir V. Putin of Russia met on Wednesday at a conference in Shanghai.

China and Russia Reach 30-Year Gas Deal

By JANE PERLEZ

Capping a decade-long negotiation, the two countries agreed on Wednesday to a deal, expected to be worth about $400 billion, that would send gas from Siberia by pipeline to China.

. China’s Global Search for Energy
. Prince Charles Comments on Putin, and a Nation Is Aghast

 

Could the White House be responsible for the dreadful Boko Haram’s radicalised killing entreprise ?

Global Research, May 20, 2014

Special Forces have been designed to use military means to conduct unconventional warfare operations, mainly to cause riots and murder political opponents. Washington already secretly used them in 78 countries, while denying the very existence of their missions, although their budget exceeds 10 billion dollars annually. The globalization of these forces should enable it to expand its invisible dictatorship.

An accident, sometimes, permits the discovery of a “secret war”. This is what happened in Yemen, where, at Sana, a member of U.S. Special Forces and CIA shot two men and killed them. According to the official version, these were simply two Al Qaeda terrorists they wanted to remove. The incident, far from simple, sparked a wave of protests against the government, already under indictment because it allows CIA drones to operate in Yemen starting from a Saudi base.

The Pentagon ­ confirms the New York Times – has intensified the actions of its special forces in Yemen. Yemen is a country of great importance for its strategic position on the Strait of Bab el-Mandeb between the Indian Ocean and the Red Sea, crossed by major oil and trade routes linking Asia and Europe. Djibouti, in front of Yemen, 30 kms away on the African coast, is where Joint Task Force – Horn of Africa is parked, consisting of approximately 4,000 men of the U.S. Special Forces. With helicopters and special aircraft, they carry out night raids, particularly in neighboring Somalia and Yemen, flanked by elite contractors and technical experts of the assassination shooter category. Special forces available to the Africa Command (AFRICOM) operate in Nigeria and many other African countries. They are part of joint operations Command (USSOCOM ), which, after being used by the Republican Bush especially in Afghanistan and Iraq, has now taken on a new importance with the Democratic Obama.

The Obama administration – wrote the Washington Post – “prefers covert action rather than the use of conventional force.” USSOCOM commander, Admiral William McRaven, declared a month agot to a Senate committee that U.S. special operations forces operate in 78 countries worldwide, either by direct action or by training local units.

The admiral did not specify which countries, indicating only that in Afghanistan was established a new Special Forces Command, also including those of NATO. So Washington’s war in Afghanistan has not stopped, but has become “covert”.

Other official sources confirm that special forces were deployed in Jordan and Turkey to train and lead armed groups for the “secret war” in Syria (as had been done in Libya).

Special Forces are increasingly used in Eastern Europe. Especially to train the neo-Nazis used during the coup in Kiev, as confirmed by photographic documentation that shows Ukrainian neo- Nazis from Uno-Unso trained in Estonia starting in 2006. [1]

But USSOCOM looks beyond : in its “Vision 2020″, it foresees “building a global network of special operations forces ,” including those of allied countries, including Italy, placed under U.S. command. In this way, the decision to go to war becomes the more exclusive domain of power cliques, and parliaments lose the little decision-making power they have left. And war will disappear more and more in the eyes of public opinion, already widely accustomed to believing that what we see is all there is, or rather, what we are seeing in the mainstream media distorting and falsifying reality.

So it is with the campaign by the White House for the release of abducted young Nigerian girls while in Yemen, controlled by U.S. special forces, thousands of girl children and young girls from Africa are reduced each year to the state of sex slaves for wealthy Yemenis and Saudis, allies of Washington.

Manlio Dinucci

http://ilmanifesto.it/la-scoperta-della-guerra-coperta/, 13 of May 2014

Translation : Roger Lagassé, voltairenet.org

————————-

« So it is with the campaign by the White House for the release of abducted young Nigerian girls while in Yemen, controlled by U.S. special forces, thousands of girl children and young girls from Africa are reduced each year to the state of sex slaves for wealthy Yemenis and Saudis, allies of Washington ».
Comment from World Class. This may explain why the support of Michelle for the girls was met with another picture asking « how many muslims girls your husband has killed in Iraq or Afghanistan ? ». How many in Syria and in Lybia ? Frankly, the story is getting Ubu.  It’s a real misery.

———————————————

Have the latest from CNN.

1. Yesterday, the 20th, Blasts at market kill 118 in central Nigeria, official says.

2. Boko Haram: A bloody insurgency, a growing challenge.

Etats-Unis/Banques Suisses : malgré le plaider coupable du Crédit Suisse, le secret bancaire n’est pas remis en question en Suisse.

L’eussiez-vous cru ? Le Crédit Suisse plaide coupable aux Etats-Unis pour infractions graves. Next : BNP Paribas ?

Incroyable, mais vrai, le Crédit Suisse vient de faire ce qu’aucune banque de sa dimension et de son importance a jamais fait en deux décennies d’infractions : plaider coupable pour des méfaits criminels. Au départ, il  était question de laisser une de ses succursales le faire, mais les Procureurs Américains se sont montrés intraitables et ont exigé un plaider coupable de la Maison-Mère elle-même. Un précédent ? Oui, en matière de laxisme juridique. Non, car on n’a toujours aucun responsable de la crise financière de 2008, et pourtant, on les connaît tous : les banques de Wall Street et leurs dirigeants.

Jusqu’à présent, malgré les milliards de dollars levés par l’administration Obama, en guise de réparations, aucune des banques incriminées jusqu’ici n’a été jugée au Pénal. Tous les cas restent au civil. Voilà qui rappelle le cas DSK, acquitté au pénal et condamné au civil.

Voici, une traduction d’une partie de l’article du NYT sur le Crédit Suisse et le secret bancaire.

Pour la première partie du dossier, lire ici : Planque d’argent en Suisse : l’Afrique doit prendre exemple sur l’Amérique. Problème : les décideurs peuvent tomber.

Source du texte qui suit : « Credit Suisse Pleads Guilty in Felony Case ». Le New York Times.

 « Too big to jail, » certes, mais pas assez pour être immunisés contre les charges criminelles. Les Procureurs fédéraux de l’ Amérique ont donc passé outre la puissance et l’interconnection des grandes institutions bancaires en obtenant du Crédit Suisse qu’il plaide coupable pour avoir aidé des milliers d’Américains à cacher leurs richesses.

Inclu dans le deal annoncé Lundi entre la Banque Suisse et les Procureurs Américains, le Crédit Suisse a reconnu un fait de conspiration en vue d’aider à l’évasion fiscale, dans une configuration qui a couvert des décennies. Le Crédit Suisse possède une banque d’investissement – un géant dans le secteur – à New York dirigée par un Américain. Elle devra s’acquitter de $2.6 billion environ de pénalités et embaucher un contrôleur indépendant pour un ou deux ans qui supervisera les opérations en Suisse et aux Etats-Unis.

Le cas du Crédit Suisse s’inscrit dans la suite des investigations des Banques Suisses qui, au courant des décennies, ont aidé les Américains aisés à dissimuler leurs avoirs.

En 2012, Les procureurs fédéraux ont mis en examen la plus ancienne banque  Suisse, Wegelin. Trois ans plus tôt, c’était au tour de UBS, la plus grosse banque Suisse qui a accepté de payer $780 million.

Avec le Crédit suisse, la deuxième banque de Suisse, en importance, après UBS, les autorités ont visé plus haut. Sur les 2,6 milliards de dollars, la banque payera $1.8 billion (milliard) au Département de la Justice – $715 millions iront à Mr. Lawsky, qui a forcé la banque à embaucher un contrôleur indépendant afin de superviser les opérations en Suisse et aux Etats-Unis. La banque devra également s’acquitter de la de $100 million auprès de la FED.

BNP, suivant sur la liste ?

En plaidant coupable, trois ans après la mise en examen de 8 banquiers en Virginie, le cas du Crédit Suisse dessine un nouveau modèle de poursuites des autres méfaits de la part des institutions bancaires. Ainsi BNP Paribas, la plus grande banque Française, est la prochaine banque qui devrait plaider coupable, au courant des prochaines semaines. L’info provient des personnes briefées sur le sujet. La banque (la BNP) est suspectée d’avoir fait le business avec des pays comme le Soudan que les Etats-Unis avaient inscrits sur liste noire. Elle devra payer un peu plus de 5 millions de dollars d’amendes, selon les mêmes informateurs.

Les cas BNP et Crédit Suisse pourraient également fournir un cadre de travail futur pour les actions criminelles contre les banques Américaines.

Un Nouveau cadre légal ?

Dans le sillage de la crise financière de 2008, le Département de la Justice n’a pas porté plainte contre une seule banque de Wall Street ou contre leurs dirigeants (pourtant responsables de celle-ci). Plus encore, en 2012, la banque Britannique HSBC a échappé aux charges de blanchiment d’argent, alimentant un tollé public.

Il y a du changement dans l’air. Les procureurs sont désormais plus exigeants. « Ce cas montre qu’aucune institution financière, quelles que soient sa taille ou son envergure mondiale, n’est au-dessus de la loi », a déclaré le Procureur Général des USA, Eric Holder Jr, en conférence de presse, ce lundi. Hier donc.

Par le passé, le Crédit Suisse s’est montré peu coopératif avec le gouvernement fédéral. Selon les procureurs, la banque a été longue à fournir les documents demandés, a supprimé des mails importants et a conduit une enquête en interne qui a « évité d’interroger un nombre d’individus coupables ». Elle a donc plaidé coupable pour tous ses manquements.

La banque a également maintenu en fonction trois des 8 employés mis en examen. Sous les termes du deal avec Mr. Lawsky, le Credit Suisse doit licencier ces employés.

Un précédent qui ne convainc pourtant pas complètement, puisque le secret bancaire continue sa course folle.

En premier lieu, le plaider-coupable du Crédit Suisse ne l’oblige pas à donner les noms des détenteurs des comptes bancaires, un sujet brûlant au Congrès. Le Crédit Suisse a argumenté en disant que la loi Suisse interdit de donner les noms.

Plus encore, les cas Crédit Suisse et BNP ne vont pas apaiser l’outrage qui persiste sur  la crise financière et l’absence de coupables. Bien que le Département de la Justice ait levé des milliards de dollars en pénalités sur JPMorgan et sur d’autres banques, ces cas restent circonscrits au civil et ne relèvent pas du Pénal, ce qui devrait pourtant être le cas.

“Crédit Suisse est un cas intéressant, mais les gens veulent voir plus de responsabilisation concernant la crise financière et ce cas ne le fait pas », déclare Brandon L. Garrett, professeur à l’Université de Droit en Virginie –  University of Virginia –

Le Professeur Brandon est auteur d’un nouveau livre : « Trop gros pour être emprisonné – comment les Procureurs se compromettent avec les Corporations ».

Des clones peut-être ?

————————–

Lire aussi.

Notre billet d’hier. Welcome to New York.

Les légendes roses se flétrissent.

Planque d’argent en Suisse : l’Afrique doit prendre exemple sur l’Amérique. Problème : les décideurs peuvent tomber.

Fuck la France ? J’adore. Décryptage du discours de Boko Haram et du terrorisme cathodique.

« Fuck la France ». Ainsi parla la copine de Nasri, exclu du Brésil par Didier Deschamps, le roi des racistes, avant de s’excuser et de se rétracter. C’est le cycle des amours contrariés : j’y vais un bon coup et ensuite, je me récuse, car je me déteste d’y être allé. En fait, je déteste ma faiblesse et j’avoue que je ne recommencerais plus à refaire du coït sauvage avec Nafissatou – c’est une image de rappel du film sur le sujet qu’on nous a promis pour ce jour. Bien avant même sa sortie publique, les commentaires du sérail « coïtique » sauvage à la people, maqué, pardon, je voulais dire Matché et Vogué, ont décidé qu’il s’agissait d’un navet. Histoire de discréditer Depardiou, le Grand Gérard, suite à ses propos au scalpel (Télérama du 10 au 16 mai) sur le couple mythico-coïtal, sur une femme qui savait tout, d’un milieu médiatico-culturo-coïtal  jusqu’à la sottise et à la beuverie-camée -nudiste-idolâtre, paradant et frimant partout où la vulgarité et le cul s’exposent jusqu’au vomi ; et sur un univers qui savait et cautionnait tout ; et pour cause, ils sont friands et partisans. Business oblige. Argent facile aussi. Le tout aggloméré dans un cadre où les valeurs sont égales à presque zéro.

Ainsi va le monde. Il faut faire avec.

Donc Yes, Fuck la France. Fuck la France raciste, car le racisme est un réflexe primitif et primaire. C’est une défense animale du territoire et de l’identité nationale, comme on dit. Didier Deschamps et Laurent Blanc, ont une particularité commune : ils ont été éclipsés par des blacks et autres joueurs issus de l’immigration, lorsqu’ils jouaient. Ce sont là des choses qui ne s’oublient pas facilement. Alors, ils se vengent, comme ils peuvent. C’est un fait que si Deschamps est là, c’est par choix raciste de la France. Cette place revenait de droit à Zinedine Zidane, eussions-nous été dans un pays où le mérite est égal pour tous.

Mais, voilà, certains partent plus méritants, malgré leurs insuffisances criantes, face à plus méritants qui ont le tort d’être nés  de l’autre côté de la blancheur voire de l’Europe. L’Europe est raciste, de part en part. Fuck l’Europe ! Domenech et celui qu’il a remplacé n’étaient pas racistes : ils n’avaient pas de revanche à prendre. Bien entendu, le monde médiatico-culturo-coïtal les ont couverts de ridicule et accusés de faiblesse et de collaboration avec l’étranger – en Afrique du Sud, on a atteint le comble du ridicule.

Passée l’accusation de ne pas chanter la Marseillaise, tel un broussard sauvage sortant de sa jungle, on a eu droit à toutes les insultes de « racaille des banlieues » et de « nouveaux riches non méritants », et tutti quanti. La jalousie envers un black qui réussit ou un arabe est telle que soit on le soumet, soit on le défait. La règle est donc d’empêcher par tous les moyens qu’un tel succès arrive et lorsque celui-ci intervient, malgré tout, car nul n’est Dieu, alors, on rétablit une fausse hiérarchie, en nommant des valets Blancs par-dessus l’équipe, pour perpétrer la trame raciste, en la recouvrant du seau d’une légitimité usurpatrice.

Nulle part au monde, on a entendu qu’un fonctionnaire du ministre des Affaires étrangères avait démissionné pour « racisme abject ». Alors, oui, encore une fois, Fuck la France et tous ces magazines de culs qui en prolongent la trame, d’une manière subliminale. C’est l’autre versant de la même propagande.

BOKO HARAM

Quelque part, Boko Haram a raison d’en rire et de moquer cette éducation occidentale et toutes ces coopérations sauvages de l’Occident en Afrique. Education occidentale, aujourd’hui, pour les femmes, ça commence au cul et ça finit au cul. Regardez Rihanna et la promotion qu’on lui fait dans les magazines de culs, même que Instagram a sanctionné cela, est-ce vraiment cela le modèle de la femme libre ou épanouie sexuellement ? Ce sont des esclaves d’un système : médiatico-culturo-coïtal-maqué. Au mieux, des putes. Au pire, des esclaves. Tant qu’à faire, on vendra directement les femmes en esclavage sexuel, car c’est ce qu’est devenue l’éducation des filles à l’Occidentale.

Il fut un temps où la censure de certaines images conservait une certaine dignité aux femmes. Et du respect.

Exemple parlant : Prenez Match, le magazine de cul où le journalisme est d’une transparence hallucinante. C’est vrai, c’est du journalisme pornographique et exhibitionniste au départ : un mixte de sensationnel et de faits divers pour people. Donc, à priori, pas grand chose à dire, si on veut éviter la came, l’abus d’alcool et les défilés de modes et de couples qui se font et se refont à la Dallas et à la Desperates Wifes au choix avec sex and the city. Alors, il faut être expert en broderie pour broder un récit qui tienne la route. C’est tout un art : la  broderie. Ca rime avec la bordellerie et la coterie voire la coquetterie et bien sûr la tricherie.

Regarder la Trieweiler – c’est la dernière fois que j’en parle, car c’est une perte de temps plus qu’autre chose – mais cette fois-ci, ça vaut le coup. Regardez comment on veut en faire une femme politique de premier plan, du niveau de Mme Royal, sans que celle-ci (la critique littéraire de Match – mdr ). « Critique littéraire » ? Rien que ça. Remarquez, lorsqu’on voit ce qui est publié aujourd’hui et qui se fait passer pour de la littérature, on comprend aussi le niveau que cela exige des critiques.

Je disais, qu’on veut en faire une femme politique de premier plan avec zéro parcours en politique.  Il suffit de coucher avec un homme politique pour devenir une femme politique, soutenue chez BFM, à la télé chez les petits copains et partout ailleurs. Si c’est cela, alors Boko Haram a raison d’en rire.

Femmes du monde, n’allez pas à l’école, couchez, baisez, soyez des esclaves sexuelles et le monde du show biz, de la World music, du cinéma, de la fashion, vous ouvrira les bras. Les médias et les maisons d’édition seront à vos pieds : commandez et on obéira. Pourquoi aller à l’école ? La majorité des stars dont on vous fait la promo ont un niveau max, allez bac. La majorité est sortie de l’école depuis longtemps. Je ne jette pas la pierre à Depardieu. De son temps, c’était la rue qui formait les artistes. C’était d’ailleurs la meilleure formation. Il s’avère qu’entretemps, l’école s’est soi-disant démocratisée et est devenue égalitaire. Dans le même temps, les valeurs scolaires n’ont pas de place dans le monde cathodique, devenu un univers terroriste en soi.

Regardez cette autre promotion faite au FN (Front national) y compris à coups de sondages (manipulateurs ?), au point que l’UMP (Union pour la majorité populaire) panique et Hortefeux et Copé vont faire des débats avec Marine : dévaluation. La course aux voix des électeurs ne justifie pas un tel rabais de l’UMP. Autant, je n’ai rien contre Marine, autant je me souviens de Jacques Chirac disant face à l’extrémisme, il n’y a ni débat, ni compromissions. Quelque chose comme cela. Si les Français veulent voter FN, qu’ils fassent. En cela, ils seront conformes à ce que l’univers médiatico-culturo-coïtal-maqué attend d’eux. Un débat avec le FN ne sert à rien. Et puis, j’ai lu ceci hier, dans un forum yahoo :

Anna  • sarko hongrois / grec par sa mére juive mallah , aliot sioniste sa mére immigrée juive d’algérie

Aliot, le Monsieur Blanc et Propre d’origine, français de souche imposteur, vous m’en direz tant. No comment.

DECRYPTAGE DU DISCOURS DE BOKO HARAM

Si l’éducation à l’occidentale décriée par Boko Haram, c’est la promotion de la White supremacy,

Si l’éducation à l’occidentale se solde par l’établissement des gouvernements corrompus et criminels qui affament les Africains avec le soutien de l’Occident,

Si l’éducation c’est la gouvernance par la corruption et la pauvreté – Le Nigéria et le Cameroun, les deux pays les plus corrompus au monde,

Si l’éducation à l’occidentale s’accommode et est au départ des coups d’Etats – Ukraine étant le dernier, après ceux en série du Printemps Arabe et d’Afrique,

Si l’éducation à l’occidentale finit dans l’établissement de l’Europe en clan des siciliens technocrates, dénués de toute culture de la diplomatie et de la politique étrangère –  Regardez Laurent Fabius et le dernier scandale du Quai d’Orsay. Lire ce que Helmut Schmidt en pense ici sur la responsabilité de Bruxelles dans la crise Ukrainienne, pour cause d’inculture caractérisée Helmut Schmidt met en garde contre une troisième Guerre mondiale.

Si l’éducation à l’occidentale, c’est l’éloge des putes et le triomphe des gays, alors, à quoi sert l’école, surtout pour les femmes ? Regardez le profil des femmes de nos nouveaux présidents. Les Filles de rue ont plus de chance d’épouser un président… que peuvent-elles leur rapporter dans l’exerce de leurs fonctions ? Sois belle et tais-toi ? Les présidents eux-mêmes tombés très bas : c’est le talon d’Achille de Sarko plus la mort de Kadhafi et le financement occulte auquel on ajoute, le Bygmalion : ça fait beaucoup. Dismissed pour 2016. En tout cas, ça va être très dur. A moins de refaire le coup de l’élection d’un président par défaut et par dépit, l’opération est très mal engagée : un monde sépare l’univers insensé médiatico-culturo-coïtal-maqué de l’univers de la politique où il doit y avoir du sens et du coeur. De l’humain en sorte et non de l’animalité. Du recul et non des réflexes primaires voire primitifs et sauvages.

Si l’éducation à l’occidentale, c’est plus de racisme et plus de barbarie des injustices – la Suisse vient de voter un Salaire minimum à 25 dollars, là où l’Amérique en propose 10,10 et la France est à 9,.. d’euros – alors Boko Haram peut la ridiculiser. Au Cameroun, on verra la coupe du monde dans les villes et dans certains villages chanceux ou ayant magouillé le plus. Les autres zones rurales non électrifiées, alors que les populations ont réglé le million pour obtenir un transformateur – à partir des lignes hautes tension qui traversent les villages, seront dans le Noir. On règle pour que l’Etat agisse. Où a-t-on déjà vu cela ? Un Etat absent et incapable de remplir ses missions de développement et qui abandonne tout simplement les habitants à leur sort.

La solution consiste à s’acheter un mini groupe. 150 euros localement. Salaire minimum au Cameroun, 25,000 FCFA = 37 euros environ. Un enseignant du Supérieur gagne 300,000 FCFA environ. 400,000 FCFA pour les enseignants chercheurs. Soit 450 euros à 600. Un paysan compte sur les saisons – cacaoyère surtout. En fait, il compte sur l’aide des enfants et sur les cultures vivrières plantées surplace. Idem pour les retraités.

Chaque jour, il faut compter entre 7 euros à 8 environ de carburant pour faire fonctionner le groupe. Sur un mois, ça fait 240 euros. Le salaire d’un cadre de la Fonction publique. Combien de villageois peuvent se permettre cela en Afrique ? Ce sera donc le système D. Une honte pour le président Camerounais qui est reçu dans les ors de l’Elysée aujourd’hui et je pèse mes mots, car, dans mon village, et j’en reviens, c’est le cas. Comme par hasard, l’électricité s’arrête après la Ndjel (un mini fleuve) et reprend à Bot Makak, plus loin. A partir de Boum Yebel, le président voit très bien où c’est. Au milieu, rien. Mais la haute tension passe triomphalement. J’ai récupéré le dossier dans son intégralité, car du côté de Ngog Mbog et de Magenda, Banda, etc, la présidence était chez moi. Les villageois ont tout payé depuis 3 ans : 1 million de Francs CFA au bas mot, cotisé par les villageois dans chaque village et puis rien, l’insalubrité je vous dis pas. Désolation, misère, pauvreté. Il faut voir les grands rapports administratifs sur la sociologie, suivis de zéro effet : la réunionite, les déplacements bidons des administrateurs, l’état des routes à l’abandon, le service des eaux et forêts qui se chargeait de l’entretien du temps d’Ahidjo est aux abonnés absents, alors l’herbe envahit les routes ; la boue suit par temps de pluie et creuse tout ce qu’elle peut… bref, j’ai eu mal au ventre et je n’en ai pas dormi des nuits entières. On a envie de vomir constamment, non pas que je n’ai pas grandi dans cet environnement. Non, mais de voir que 30 ans après mon départ en 1985 et au bout de 31 ans au pouvoir de Mr. Paul Biya, rien n’a bougé – je suis revenue fréquemment, mais toujours rien – Voir cela n’est plus acceptable. C’est même pire qu’ avant. Au temps d’Ahidjo, les choses étaient lancées avec une véritable politique de régionalisation. Il appelait cela « développement auto-centré », si mes souvenirs sont exacts. Que faire devant tout cela ?

Et puisque je suis au stade des confidences, mon père a fait un second AVC en deux ans. Celui-ci lui a presque éteint la voix. Je vous raconterais la non prise en charge hospitalière et autre. La mort dans l’âme. Voici un avant-goût. Figurez-vous que si vous faites un AVC, un vendredi ou le week-end, il n’est pas possible de passer un scanner. Il faut attendre lundi, car à partir du Vendredi, l’unique scanner ou l’un des deux de Yaoundé qui se trouve à l’Hôpital Général ou Central n’est pas opérationnel. AVC le vendredi, si lundi vous êtes encore vivant, alors Dieu est avec vous. C’est un peu ce qui est arrivé à mon père. Bilan : bras et jambe droites coincés et vision de l’oeil droit nulle. On vous hospitalise entretemps, mais attention, si vous n’avez pas de fric tout de suite là, c’est niet. En clair, c’est rentrez chez vous pour y mourir. Remarquez, les congolais (Congo Kinshasa) m’ont fait savoir qu’un Hôpital flambant neuf baptisé « Cinquantenaire » trône et tourne à vide avec ses équipements tout neufs, sans personnel ni malade à l’intérieur.  Le Cinquantenaire était ce vaste mouvement de festivités des 50 ans des acquisitions des indépendances.  On se demande toujours à quoi ont servi ces indépendances qui n’en étaient et n’en sont toujours pas.

Mais qu’a fait le président Biya depuis 31 ans au pouvoir ? A part convoler en noces avec une fille de l’âge de son enfant. Les gens meurent comment des rats, souffrent et puis rien à l’hôpital. Lorsqu’il est malade lui le Président, il vient se faire soigner en Suisse ou en France. Partout les hôpitaux sont ouverts en Europe pour accueillir l’élite pilleuse et irresponsable de l’Afrique. Les Bouteflika et consorts qui ne développent pas chez eux, mais viennent se soigner ailleurs.

Après cela, on me parle de Double nationalité non reconnue par le Cameroun. J’espère qu’Hollande va lui demander à Biya de laisser tomber, car des fois qu’on serait expulsés de la France et de l’Afrique, nous les Noirs Africains, qu’on soit nés en Afrique ou non. J’y possède la terre chez moi et là où vous avez la terre c’est chez vous. C’est juridique, à défaut d’être humain, puisque l’humain, les dirigeants ne connaissent pas. Mais tout cela est fait pour que nous ne rentrions pas et qu’on laisse ces Messieurs à leurs ronflements et l’Afrique à ses errements éternels. Nous ne sommes pas des Dieux, mais pourquoi faisons-nous alors peur ?

On a parfois envie de crier « Fuck la France » qui soutient ces gouvernements merdiques. Fuck la France, si elle laisse passer ce genre de choses. Fuck la France qui soutient Total dans son pillage du Nigéria. On a envie de dire « Au secours Boko Haram » qui se trompe de cibles. Il faut regarder du côté des responsables qui vous pillent, pas les jeunes filles, elles ne sont pas responsables, mais des victimes. il n’y a qu’à voir l’état des écoles soi-disant publiques et le business des subventions scolaires. Oui, parlons-en Mr le Président Biya du système corrompu du financement des écoles primaire et autres au Cameroun.

N’importe quelle prostituée et inculte peut ouvrir une école maternelle et du reste continuer à percevoir les allocations sociales – genre RSA en France tranquillement. L’Etat camerounais corrompu et son éducation nationale laissent l’école publique à l’abandon et abreuve à coups de subventions publiques toutes sortes d’écoles privées. L’Etat Camerounais abdique toutes ses fonctions régaliennes. Vous voulez faire le business opaque de l’école privée au Cameroun, courez-y, la mangeoire est grande ouverte jusqu’au vomi.

Cette éducation se discrédite chaque jour aux yeux des africains et du monde, car c’est un vaste tissu de mensonges et de faux-semblants. Le Cameroun, je le dis ici sans détour, est un Système politique pourri et complètement dévasté. Le Nigéria n’est pas mieux.En Centrafrique, au Mali, c’est carrément la débandade.  Il faut d’urgence des rectificatifs. L’emprisonnement des voleurs du Système ne suffira pas. Le FMI en revient et a fait le constat que le slogan « d’une Emergence en 2035 » du Cameroun, lancée par le président Biya ne sera pas au rendez-vous à cette date-là. Il manque trop de moyens, le social étant certainement un feu ardent auquel il faudra s’attaquer. Emergence veut dire pays au niveau du BRICS. Ne me faites pas rire. Nerveusement, cela va de soi.

Clin d’oeil à la victoire de l’opposition en Inde.

Les coopérations sauvages chinoises et Elf et Shell qui volent le pétrole – Goodluck avec son chapeau de Cow boy  – l’exploitation des enfants dans des champs de cacao – l’OMC pilleur, Nestlé et consorts, je pourrais parler encore et encore.

Boko Haram n’est pas un accident, c’était de l’ordre du possible, mais les présidents trop occupés à jouir avec leurs filles de rue devenues épouses, croyaient en leur super puissance et à protéger leurs biens mal acquis voire leur gestion pathétique des Etats. L’interdiction de la double nationalité venant leur servir d’ultime rempart et caution d’un juridisme frelaté.

La coupe du monde arrive, Boko Haram se trompe de cibles. Les jeunes filles sont elles-mêmes victimes de ce système où les stars plus retouchées, au régime sec pendant des mois en deviennent ectoplasmiques pour magazines fluorescents. La combinaison est imbattable. Tout est bulle et comme toutes les bulles, celle du système médiatico-culturo-coïtal-macqué et paradisiaque via les paradis fiscaux, va éclater, à un moment ou à un autre.

Trop de liberté conduit à l’anarchie et à la sauvagerie. Ce n’est pas la liberté qui rend libre, elle peut même enchaîner. C’est la Passion. Ca c’est pour Paris Match qui a besoin d’un Conseiller en rédaction. Amicalement Vôtre.

Pourquoi je vous parle de Match, vous verrez le collage téléphoné des joueurs de carte de Cézanne, en page 5, en signe de clin d’oeil. La même image de Cézanne que celle de l’ouvrage ci-dessus. Bien reçu. Le Clonage Institutionnel renommé « Défaire la société des rentiers ». Précisions : le livre numérique se vend mal chez Amazon. Le eBook est un mauvais filon. Conseil aux écrivains futurs. Que fait l’Afrique, l’Union Africaine en matière éditoriale pour que nous ne soyions pas obligés, Nous, les non Blancs vivant en France, pays du racisme où on préfère publier les courtisanes et autres sommités du plancher de l’univers médiatico-culturo-coïtal-maqué, d’accumuler du retard et d’y perdre un temps précieux qui pourrait servir à faire autre chose ?

On attend donc que le Président Biya dise comme Morgan Tsvangiraï (ex PM du Zimbabwe) sous Mugabé [l’un des rares Présidents à mériter un mandat à vie en Afrique, si celle-ci savait], en visite à Londres : « Zimbabwe must come back Home ».  En Français et dans la bouche du président Camerounais, cela donnerait : « Les camerounais doivent rentrer au pays ».

Boko Haram est le produit du Mal-Etre des Africains chez eux, de l’exclusion des Africains chez eux là où ils ne peuvent pas réaliser leurs rêves, alors que tout ce qui est Blanc et Noir soumis aux Blancs y prospèrent. C’est à en devenir fou.

Mais, rassurez-vous, tant qu’il y a la vie, il y a de la place pour tous les possibles. C’est l’objet de mon combat devenu une Passion, car ce combat vaut bien une vie.

Dans le Clonage Institutionnel, j’avais posé une question « Comment et pourquoi les politiques publiques nationales et internationales, quand elles ne les créent pas, confortent-elles toujours plus les situations de rentes, au profit de ceux qui sont déjà avantagés ». Et je concluais sur cette phrase : ce livre est une réflexion sur la genèse d’un ordre social et international  dédoublé et démentiel, c’est-à-dire cloné ». D’où le titre originel : le clonage institutionnel et les « joueurs de cartes » de Cézanne qui correspondait à ce jeu où les cartes sont confisquées entre les mains de certains joueurs. 

Quelles cartes ? Les cartes de la Démocratie.

Derrière Boko  Haram, al Qaeda ? Oui, on le subodore. Sauf que Al Qaeda n’est pas la cause, mais se greffe sur cet état macabre des sociétés où le chaos règne et tous les prédateurs et charognards avec. C’était le cas en Afghanistan, en Irak, au Yémen, en Lybie, aujourd’hui, en Syrie, au Mali et peut-être au Nigéria, au Kenya aussi.

Quand vous pensez qu’un européen gagne en deux ou trois jours, et bientôt en une seule journée pour la Suisse, en salaire minimum, ce que gagne un Africain payé au salaire minimum par mois voire un paysan, et ils sont légion, cela vous donne une indication non pas du sous-développement, mais de la propension de mort de ces sociétés africaines où il n’y a ni assurance maladie, ni allocations familiales, ni allocations jeunesse, ni bons alimentaires, ni aides au logement et encore moins de politique de logement. Rien de rien. Comment voulez-vous qu’un tel univers chaotique ne donne naissance à Boko Haram, les élites africaines étant les premiers terroristes à terroriser leurs peuples ? Ils terrorisent par l’indifférence, le mépris et l’intimidation. Le  gouvernement Nigérian avait été averti de l’imminence de l’attaque de Boko Haram. Les autorités ont ignoré superbement l’alerte et se sont reposées sur leurs lauriers. Depuis que Boko Haram sévit, le Nigéria se bouge à peine : le président Goodluck sort sur les lieux, gesticule et puis s’en va avec son cortège de gros 4/4 noirs et puis plus rien.

La sonnerie du réveil est venue de l’extérieur. Avant c’était ZZZZ, silence, le gouvernement Nigérian dort. Ne pas déranger son Président coiffé à la Ronald Reagan, certainement son idole.

Plus d’infos.

Lire, dans le Nouvel Observateur. Paris accueille un mini sommet africain sur Boko Haram.

L’idolâtrie des icônes frelatées parasite un combat pour la dignité.  BringBackOurGirls : au rassemblement de soutien, j’ai eu honte. Ou le vide à l’honneur. Vanités, vanités. Les people qui font de la politique… Laquelle ? Je vous demande. J’appelle cela « les sommités du plancher ». Ca plaît aux petits hommes qu’il faudra définitivement écarter du pouvoir, afin qu’ils ne nous ramènent plus bas que terre, en nous imposant des anti-modèles féminins en sus.

Dans Libé : Cameroun: 1 Chinois tué, 10 autres «probablement» enlevés par Boko Haram.

Lire aussi sur le même sujet, dans Le Nouvel Obs.

Ukraine. Who was behind the Odessa killings ? Is there going to be an inquiry ? Under which authority ?

By Prof. Michel Chossudovsky.

Neo-Nazi mobs in Odessa were involved, with the support of the Kiev regime, in a terrorist operation geared towards the killing of innocent civilians.

There was nothing spontaneous or accidental in this diabolical and criminal undertaking which consisted in the mass murder of federalist activists inside the House of Trade Unions. The building was set on fire quite deliberately as part of a carefully planned paramilitary operation.

People were trapped inside the building, burnt to death:

Survivors of the fire say they had to barricade themselves inside the House of Trade Unions, to hide from an aggressive mob, which had torched their tent camp.

Radicals [Right Sector]then began throwing Molotov cocktails at the Trade Unions building, setting it on fire. Witnesses say that those who managed to escape the fire, were severely beaten outside by the besiegers of the burning building. (RT)

Under what auspices was this diabolical operation formulated?

What is the underlying geopolitical agenda?

What is the “US Foreign Policy” agenda?

Trigger a response from Russia?

Foster a process of escalation and destabilization?

The Neo-Nazi mobs had been trained and indoctrinated. Western special forces and mercenaries on contract to NATO and the Pentagon were involved in the training of the Right Sector paramilitary. In turn, the National Guard civilian militia created in mid-March is financed by Washington.

The Right Sector Brown shirts had received prior paramilitary training in Poland in September 2013 ahead of the EuroMaidan riots.

America’s Neo-Nazi Government in Kiev is a realityThe body of evidence suggests that US-NATO is directly involved in the crackdown on so-called “pro-Russian” activists, advising both the Right Sector and the Kiev government’s National Guard.

The Neo-Nazi mobs in Odessa bear the hallmarks of US sponsored terrorism (e.g Syria). The Right Sector terrorists are trained to commit atrocities against civilians. Confirmed by Germany’s Bild: “Dozens of specialists from the US Central Intelligence Agency and Federal Bureau of Investigation are advising the Ukrainian government”

“Citing unnamed German security sources, Bild am Sonntag said the CIA and FBI agents were helping Kiev end the rebellion in the east of Ukraine and set up a functioning security structure.”

More at GR.

 

Ukraine. Welcome to Nulandistan, to McCainistan and to Clintonistan.

Yesterday, we concluded the writing saying this :

Kiev is not looking for any dialogue at all. What matters to those Vagabonds in Power is Power and money ; regardless to the state of the Nation. Would you trust those kind of leaders ?

While « German Foreign Minister Frank-Walter Steinmeier has announced that he will visit Kiev on Tuesday to promote the dialogue with the east, the same day, Ukraine’s Prime Minister Arseniy Yatsenyuk and his government are heading to Brussels to take part in a join session with the European Commission on Tuesday.  Interim authorities are to discuss the implementation of the EU’s plan to assist Ukraine with EUR 11 B, which was adopted alongside the signing of the EU Association Agreement’s political part in March.« 

Today’s GLOBAL Research contribution is widening the perspective for us to dive into. Brace for the swimming. Take a breathin. Here we go :

The Yatsenyuk regime’s anti-terrorism operations in the southern and eastern oblasts/provinces of Ukraine are really a use of martial force against Ukrainian civilians opposed to the coup-installed regime in Kiev. Predominately peaceful Ukrainian citizens opposing the coup leaders and not “armed separatists” have been the main target of the regime’s militias.

The discourse about “pro-Russian” separatists is a misleading attempt to hide the real nature of the protests against the regime, which is opposition to a coup. The main issue is one of anti-coup protesters versus a junta and not separatists and federalists versus Kiev. To refer to the junta in Kiev as the government of Ukraine is to reject or ignore its illegality.

Welcome to Ukraine Nulandistan

Wherever the US government says it is promoting democracy and freedom, as US Assistant-Secretary of State Victoria Nuland professes about Ukraine, there has been destruction, impoverishment, sectarianism, fighting, and death. Welcome to post-coup Ukraine or Nulandistan. It follows the precedents and traditions of destabilization and violence honoured by US officials like Senator John McCain in the Syrian Arab Republic (McCainistan) and by Hillary Clinton in the Libyan Arab Jamahiriya (Clintonistan).

Arseniy Petrovych Yatsenyuk, who has illegally taken the post of Ukrainian prime minister with the support of the US and European Union, was never favoured by the many of the authentic protesters in Euro-Maidan or even the grassroots members of his allies. When, without any election or public discussion, he was arbitrarily given the office of prime minister, many in the Euro-Maidan protest booed him and some even cried “bullet to his head.” His party boss, the infamously corrupt Yulia Volodymyrivna Tymoshenko, was booed too after she arrived. In reality, Yatsenyuk and the other Ukrainian politicians like the ultra-nationalist Svoboda’s Oleh Tyahnybok, appropriated the hopes and dreams of the Ukrainians that were protesting against not only the Ukrainian government of Viktor Fedorovych Yanukovych, but the entire corrupt Ukrainian political establishment. Hiding behind the protesters, Yatsenyuk and Tymoshenko’s Batkivshchyna Party used the militias of their ultra-nationalist political allies to launch a violent coup in Kiev.

There is no functioning democracy in Ukraine and, with the full support of the European Union and the US government, free speech inside Ukraine is under attack by the new regime and its thugs. Yatsenyuk’s coup-installed regime has cracked down on media freedoms, sent the Ukrainian military and security forces to attack anti-coup protesters under the pretext of NATO-backed anti-terrorism operations, and started purges and witch hunts all over Ukraine. This started with the head of the National Television Company of Ukraine, Aleksandr Panteleymonov, being threatened and beaten into resigning by Svoboda deputies Igor Miroshnynchenko and Andrey Ilyenko.

A atmosphere of intimidation and bullying is the new order of the day in Nulandistan and politicians opposing the regime are regularly threatened and beaten, some to the point of near death. Intimidation and violent tactics have also been used to force Ukrainian politicians and civil servants to resign or hand over power across Ukraine.

Inside the Verkhova Rada or Ukrainian Parliament any of the remaining deputies who dare to speak against the regime and its policies are silences and beaten up. This is the US-supported freedom of speech that has been brought to Ukraine, Nuland-style. For example, senior deputy Petro Symonenko has been caught on film being pushed and prevented from speaking, just for daring to condemn the use of the Ukrainian military and security forces against civilian protesters by Yatsenyuk’s regime. Before being silenced, Symonenko made the key point of noting how the ultra-nationalists were serving foreign interests and not the national interests of Ukraine and actually dividing the Eastern European country. The senior Rada deputy’s party offices have also been burned, like those of other political parties in Ukraine opposing the coup. Again, welcome to Nulandistan: brought to you by the US Department of State, CIA, USAID, National Endowment for Democracy (NED), and a whole host of other US tentacles.

Since they took power, the so-called Euro-Maidan “democrats” of the Yatsenyuk regime began killing those Ukrainians that opposed them or protested against them. In the process the Yatsenyuk regime is denying them the rights that Arseniy Yatsenyuk, and the Euro-Maidan movement claimed legitimized their coup and violent takeover of power in Kiev.

The House of Trade Unions Massacre in Odessa

In the famous port city of Odessa, on the coast of the Black Sea, the Yatsenyuk regime tried to create sectarian provocation by allowing a football match between Chernomorets Odessa and Metalist Kharkov, knowing that thousands of ultra-nationalist regime supporters would flock into Odessa for the match on May 2, 2014. After the match the regime supporters held a rally sanctioned by the regime-installed local authorities where they started yelling “knife the Russians” using derogatory language. Then what appeared to be anti-coup activists, which either support federalization or separation, wearing St. George’s Ribbons and red bands on their sleeves confronted the regime supporters, which led to a violent confrontation in Odessa.

In retrospect, it has become clear that these thugs were really undercover agents and agent provocateurs. Some of the riot police and security forces, which were sent by the regime in Kiev from outside Odessa, were also were wearing the same red bands around their sleeves and associating with the fake anti-coup activists. After the fake anti-coup activists, which are being called the “third party” in retrospect, disappeared the pro-coup side attacked the unrelated and peaceful anti-coup activists that were near Odessa’s House of Trade Unions. When the anti-coup activists ran inside the building for safety, it was set ablaze with Molotov cocktails. The police watched as the pro-coup side attacked and killed the peaceful activists in House of Trade Unions while ambulances and fire trucks were prevented from saving many of the people inside that burned.

Switch to Global Research for the end of the fascinating story. Welcome to Nulandistan: A Multimedia Look at What the US and EU Have Unleashed on Ukraine.

Benghazi’s scandal.

Donetsk, Luhansk, No Turning back…Forward. Russian support or not.

Donetsk, Luhansk, what ever may be the outcome of the referendums you’ve just held courageously and independantly, you have already achieved one thing : the dismissal of chimerical presidential elections announced for the 25 th May by Kiev. Fanciful.

For them to be clean, the junta of Kiev must step down and retreat from candidacy. Otherwise the usurpation of power would continue its bloody course. How many Ukrainians have lost their lives, since this junta came into power ?

Build a United federation of former East Ukrainian regions and let’s rock it. You are not alone. Forward. No turning back.

Is Russian betraying you or letting you down ? Not that sure. Let’s move into it step by step. First, Independancy. Second, avoid immobilism, keep on moving.

Right  now, congratulations. You are on the right track. And with God help, you’ll finally do it. You’ve made it clear : no more coup. This is a Big Game Changer. Relax.

 Now that you have relaxed, take a breathing to read this :

As an instrument of propaganda, the mainstream media by denying the very existence of Neo-Nazi formations in Ukraine is complicit under Nuremberg in crimes against humanity. « How the Western Media Deciphers the Neo-Nazi Code ». Global Research.

Don’t pactise with Nazists friendly regimes.

The latest news. From Movinite.com

Ukraine’s Prime Minister Arseniy Yatsenyuk and his government are heading to Brussels to take part in a join session with the European Commission on Tuesday.  Interim authorities are to discuss the implementation of the EU’s plan to assist Ukraine with EUR 11 B, which was adopted alongside the signing of the EU Association Agreement’s political part in March.

Meanwhile, previously, German Foreign Minister Frank-Walter Steinmeier has announced that he will visit Kiev on Tuesday to promote the dialogue with the east. 

Read More at Movinite.com : expanded EU sanctions, Moscow’s stance, …

Conclusion  Kiev is not looking for any dialogue at all. What matters to those Vagabonds in Power is Power and money ; regardless to the state of the Nation. Would you trust those kind of leaders ?

 

Seating between two chairs : here is where the bus stops with the post-putschist Kiev’s junta.

Sentence of the day : « Restoring Historic Truth and the memory of our ancestors » : Vladimir Poutine in Crimea, celebrating the victory day and the coming back of Crimea within Russia.

After the murdering of 20 pro-Russians at Marioupol, this victory day, preceeding an embarrassing referendum to Kiev’s post-putsch plans of power grabbing, a point over where facts stand today, starting from the beginning is worth it.

Global Research did it for us and concluded this way :

May Day 2014: Dual Popular Power in the East, Fascism Rising in the West

The predictable falling out between the neo-fascists and neo-liberal partners in the Kiev junta was evidenced by large-scale riots, between rival street gangs and police on May Day. The US-EU strategy envisioned using the neo-fascists as ‘shock troops’ and street fighters in overthrowing the elected regime of Yankovich and later discarding them. As exemplified by the notorious taped conversation between Assistant Secretary of State, Victoria Nuland and the US Ambassador to Kiev, the EU-US strategists promote their own handpicked neoliberal proxies to represent foreign capital, impose austerity policies and sign treaties for foreign military bases. In contrast, the neo-fascist militias and parties would favor nationalist economic policies, retaining state enterprises and are likely to be hostile to oligarchs, especially those with ‘dual Israeli-Ukraine’ citizenship.

The Kiev junta’s inability to develop an economic strategy, its violent seizure of power and repression of pro-democracy dissidents in the East has led to a situation of ‘dual power’. In many cases, troops sent to repress the pro-democracy movements have abandoned their weapons, abandoned the Kiev junta and joined the self-governing movements in the East.

Apart from its outside backers-the White House, Brussels and IMF – the Kiev junta has been abandoned by its rightwing allies in Kiev for being too subservient to NATO and resisted by the pro-democracy movement in the East for being authoritarian and centralist. The Kiev junta has fallen between two chairs: it lacks legitimacy among most Ukrainians and has lost control of all but a small patch of land occupied by government offices in Kiev and even those are under siege by the neo-fascist rightandincreasingly from its own disenchanted former supporters.

Let us be absolutely clear, the struggle in the Ukraine is not between the US and Russia, it is between a NATO-imposed junta composed of neo-liberal oligarchs and fascists on one side and the industrial workers and their local militias and democratic councils on the other. The former defends and obeys the IMF and Washington; the latter relies on the productive capacity of local industry and rules by responding to the majority.

Go to the GR website to get the whole recap.

The Kiev Putsch: Rebel Workers Take Power in the East.

By Prof. James Petras.