Archives mensuelles : mars 2015

Goodluck félicite son adversaire pour sa victoire aux présidentielles – Lufthansa fait son mea culpa – Coup d’envoi de l’Election Britannique.

Le Ciel nous envoie deux cadeaux planétaires.

1. Germanwings 9525. CNN rapporte que « Lufthansa says it knew in 2009 that Germanwings co-pilot Andreas Lubitz, had suffered from « previous severe depression. »

La responsabilité de la compagnie était plus qu’établie.

2. Nigeria. L’Afrique embrasse la démocratie. Respect au président Nigérian qui félicite son adversaire au lieu de tripatouiller les suffrages. Félicitations au Président Nigérian sortant. Lire aussi notre billet précédent ici-même. VICTOIRE COLLECTIVE.  ON A TOUS A Y GAGNER. AFRICA JE T’AIME.  NIGERIA I LOVE YOU PEOPLE.

Nigerian President Goodluck Jonathan phoned rival Muhammadu Buhari to congratulate him on victory, says Buhari’s party.

*Get more from CNN International – Log on to: http://edition.cnn.com for the latest news.

Le nouvel homme fort s’appelle Muhammadu Buhari – Lire son portrait chez CNN (photo). Who is Nigeria’s Muhammadu Buhari? Son mot d’ordre était « la corruption ou le Nigéria : il n’y a pas de place pour les deux ».

Story highlights

  • Muhammadu Buhari is a 72-year-old retired major general from Daura, northern Nigeria
  • Buhari led Nigeria from 1983 to 1985, coming to power and leaving power through coups
  • Against a backdrop of violence in the North, he has vowed to make security a priority
 Selon CNN, Muhammadu Buhari, a dirigé le Nigéria en tant qu’homme fort du pays pendant les dictatures militaires dans ce pays entre 1966 et 1999. Arrivé au pouvoir par un coup d’Etat en 1983, mettant fin au règne très bref d’un gouvernement populaire civil. En Août 1985, il fut chassé du pouvoir à son tour, par un autre coup d’Etat.

Les 20 mois au pouvoir de Buhari sont inscrits dans la mémoire comme les mois d’une « guerre contre l’indiscipline ». Ce qui ne pouvait être possible qu’avec une dose de ce que les opposants considéreront comme un abus d’autorité, apparemment. Non respect des droits civiques dirait-on aujourd’hui et de la liberté des gays de se marier. Je plaisante pour la dernière proposition. Le gouverneur de l’Indiana (US) est sur la sellette pour une énième revendication de lois anti-discrimination des gays…

Buhari a 72 ans. L’effet Boko Haram a certainement joué en sa faveur.

 Un général des armées c’est mieux qu’un civil, en temps de guerre.

Et puis, il y a une loi non écrite dans ce pays : celle de l’alternance automatique qui exige qu’un Chrétien succède à un Musulman et vice-versa. Cette photo de CNN qui me pardonnera l’emprunt, parle d’elle-même : avantage à la Gandoura.

Nigerian economy weighs on voters' minds
Nigerian economy weighs on voters’ minds

Cette année, poursuit CNN, 1,000 civils sont tombés sous les coups de Boko Haram, indique Human Rights Watch. La violence continue au Nord-est du pays a placé la sécurité à jeu égal avec la corruption et l’économie en haut de l’agenda de cette élection.

En savoir plus, suivez le lien.

3. BONUS. Cameron a lancé la campagne pour les élections générales qui désigneront le prochain PM. Il a présenté la démission de son gouvernement à la Reine, hier. Ce qui signifie que le Parlement britannique est dissous jusqu’à l’élection du nouveau parlement issu du prochain scrutin du 7 Mai et à sa convocation le 18 Mai. Le 27 Mai inaugure officiellement le nouveau mandat du Parlement.

Coup d’envoi de la campagne électorale au Royaume-Uni.

Voici les enjeux de la campagne britannique présentés par CNN.

De retour de Buckingham Palace, le premier ministre s’est adressé aux médias – qui l’attendaient – au 10 Downing St., en ces termes : « la Grande Bretagne était au bord de la rupture lorsqu’il est entré en service. Bien sûr, nous n’avons pas  tout réglé, mais la Grande Bretagne est de nouveau en état de marche ». Il a ajouté que la Grande Bretagne doit faire face à un choix difficile dans 38 jours. Le prochain premier ministre qui traversera cette porte sera moi ou Ed Miliband du parti travailliste.

« Vous pouvez choisir une économie qui croît, qui crée des emplois, qui génère l’argent pour financer et améliorer notre système de santé le NHS (National Health Service) … et un gouvernement qui supprimera les impôts pour 30 millions de ceux qui travaillent dur… ou alors choisir l’économie du chaos de la Grande Bretagne de Ed Miliband ».

« Après cinq années d’efforts et de sacrifices, la Grande Bretagne est sur la bonne voie. Cette élection consiste à aller de l’avant et, en tant que PM ici au Number 10, c’est ce que je ferais ».

Labour: ‘Clear and present danger’ – Le parti travailliste parle d’un danger manifeste.

Miliband a lancé le Manifeste du Business des travaillistes ce Lundi, en indiquant qu’un second mandat des Conservateurs constituerait une menace pour l’appartenance de la Grande Bretagne à l’UE. Ce qui constitue un véritable danger pour les entreprises britanniques et pour la prospérité.

« Il y a deux visions du futur en option à cette élection », selon Miliband. « Poursuivre avec le Plan des Conservateurs sur l’idée que aussi longtemps que les plus riches et les plus puissants gagnent, tout le monde gagne ou choisir le plan des travaillistes, un meilleur plan qui dit que c’est uniquement lorsque les travailleurs gagnent que la Grande Bretagne gagne ».

Miliband a aussi fait référence à la déclaration de David Cameron du 23 Mars selon laquelle les Conservateurs ont exclu de solliciter un troisième mandat de premier magistère avant l’élection qui décidera s’ils auront éventuellement un second mandat à ce poste, ajoutant à cela cette autre idée que les Conservateurs seront en compétition sur qui se montrera le plus extrême sur l’Europe, tant ils sont hostiles à l’UE.

Coalition partner – Alors Nick Clegg ?

Allié de Cameron, en tant que vice premier ministre dans un gouvernement de coalition et à la tête des Libéraux Démocrates, Nick Clegg n’a pas la partie facile. Il affirme pourtant la différence de son parti en disant ceci :

« Pour la première fois depuis, les libéraux démocrates vont à cette campagne avec un bilan sur leur action au sein d’un  gouvernement dont ils peuvent être extrêmement fiers ». a-t-il déclaré ce lundi. « Nous avons conservé le gouvernement au centre et prouvé que nous sommes le seul parti qui peut construire une économie solide et une société plus juste ».

UK ‘tea party’

Pour l’UKIP qui a chipé les voix aux Conservateurs et fait un score remarquable aux Européennes, c’est une première fois. On attend de voir comment ils vont s’en sortir le 7 Mai, car certains des électeurs de ce tea party à la britannique ont surtout fait un vote de protestation et il se peut bien qu’ils retournent à leurs bases d’origine : le Labour et les Conservateurs, lorsque les enjeux sont plus importants.

A noter que le parti veut la sortie du  Royaume de l’UE.

Lundi UKIP leader Nigel Farage tweeted: « UKIP is the party of real change for real people. If you #VoteUKIP on May 7th, you’ll get MPs willing to hold the government to account. »

L’UKIP est le parti du vrai changement pour le vrai peuple. Si vous votez pour UKIP le 7 Mai, vous aurez des parlementaires prêts à demander au gouvernement de rendre des comptes. Tweet de Nigel Farage.

LE PARTI NATIONALISTE ECOSSAIS L’OUTSIDER QUI POURRAIT TROUBLER LA FETE.

On se souvient du référendum sur l’indépendance de l’Ecosse. Cette élection pourrait aussi avoir comme un parfum de revanche avec une inconnue :Pour qui penchera la balance ?

Les Britanniques ont jusqu’au 20 Avril pour s’enregistrer au vote.

Prospective : troisième tour des départementales dans l’Isère.

ProspectiveAie ya ya , maintenant que vous savez tout de la magouille électorale pour ces élections, on va faire une prospective pour le troisième tour de caniveau en Isère.

Lorsque j’ai vu que c’est François Fillon qui était venu soutenir les candidats de l’Union de la droite et des centres ici, cela a fait tilt dans mon esprit. Puis, je me suis dit « wait and see ».  J’avoue que j’avais lu le titre dans un kiosque sans regarder la tête des candidats. Mais un corbeau qui vient sur un territoire de corbeaux, ça imprime dans l’esprit.

Maintenant, je vois mieux. Fillon est celui dont j’ai contrecarré les ambitions de main basse sur le parti, contre Copé et noyé les ambitions présidentielles excessives, au regard du bilan de son premier ministériat. Tout le monde se souvient du RUMP avorté en rase campagne, car mission impossible.

Donc, Fillon vient se venger ici sur Villefontaine, la ville d’un autre Maître Corbeau, porte la poisse. Qui s’assemble se ressemble.

Sachant que le candidat de Villefontaine a été élu à la faveur de la connexion souterraine UMP-PS sans laquelle il serait battu, à votre avis, quelle est la prochaine étape : ce candidat rescapé grâce à la magouille politique deviendra Président du Conseil Général de l’Isère et ainsi, le Village des marques annoncé sera deux fois protégé par une appellation pour le coup bien contrôlée puisque, entretemps, le Maire de Villefontaine sera devenu PDG de l’Isère. Comme les choses sont bien faites. Et puis si Fillon peut se venger au passage de ses ambitions perdues, il se frotte les mains sales.

Sauf que je ne suis jamais là où on croit et d’un.

Et de deux, le PS et l’UMP localement ont peur de moi et ils savent qu’ils ne font pas le poids seuls, alors ils se liguent. Mieux, ils vont chercher du renfort à l’extérieur. C’est localement à peu près tout ce qu’ils savent faire. Entre les démissions de l’UMP en Ardèche et dans la Drôme et celle du PS sur Villefontaine, il y a comme une anguille sous roche. Il est vrai que Hollande et Vallini ne sont pas mes tasses de thé et réciproquement. C’est simple la politique avec les clientélistes et les sangsues du pouvoir public sans lequel ces sangsues accrochées au pouvoir coûte que vaille n’existeraient pas, c’est pas mes modèles. Sénateur, conseiller territorial et Ministre, il n’y a qu’en France qu’on peut voir cela.

Et puis ils ont tué ma mère. Ce sont des Maîtres de l’Art du Crime.

Villefontaine offrait une conjonction exceptionnelle :

Nicolas Sarkozy et Fillon et Juppé d’accord contre moi et pour leur village des marques.

Deux : le PS et l’UMP local en panique pour les mêmes raisons.

Pour comprendre l’imbroglio qui a lieu sur ces terres Iséroises, il faudrait une chronique. On verra, le moment venu.

Pour l’heure, il faut retenir que si les électeurs du Front sont revenus à l’UMP, c’est grâce à NS et surtout par mes textes qui y ont contribué et n’importe quel exégète honnête et compétent de la chose politique peut le confirmer. Donc, l’ingratitude politique et institutionnelle, je connais par coeur. Quand on a besoin des gens, on crie au secours. Lorsque les résultats sont là, on tire la couverture à soi.

Je n’ai plus besoin qu’on m’instruise sur l’homme politique. Je le connais désormais. Il ne faut rien en attendre. Il faut se faire payer ses conseils, c’est tout, car ils sont d’une race de prédateurs.

Ce qu’il faut retenir d’autre est l’auto-élimination du PS que j’allais humilier avec ma voix. Ils savent qu’ils ne la méritent pas – la chronique dira comment et pourquoi. Donc, ils ont préférer fuir. Puisse cela présager de la suite des événements en 2017. Je le subodore. Fuir l’humiliation et se démettre avant l’hallali.

offre politiqueQuant aux primaires de l’UMP, Alain Juppé et Fillon ne me pardonneront jamais d’avoir favorisé l’atterrissage de Nicolas Sarkozy sur lequel ils tiraient en rafale. Nous avons tous une mémoire d’éléphant. Je saurais m’en souvenir, le moment venu de ces enfoirés et de ce qu’ils sont venus faire ici à Villefontaine et dans l’Isère : donner un cadeau immérité à quelqu’un pour services souterrains rendus, avant sa disparition prochaine. En espérant qu’il emportera tout cela dans l’autre monde. 

Au fait, les médailles aux élus en fonction n’ont aucun sens. Ils font leur job et c’est tout. A ce compte-là, la médaille il faudrait la donner aux électeurs. Une médaille pour le départ en retraite ou pour action exceptionnelle, oui. Là, c’est du vent.

Donc, on reste au taquet. Je dis vivement 2016 et les primaires. Juppé, Fillon et Mr. Chirac le parrain en embuscade.  Vous avez le tableau du Renouveau en politique, façon Alzheimer. Ils ne sont pas ce que j’appellerais le Changement voire la Renaissance pour ne pas dire la Révolution.

Combien de temps les Français vont encore ingurgiter cela ? Pauvre France. Je préfère encore être un macaque, une guenon, tout quoi, mais pas ça, PITIE.

Au fait, combien y a-t-il d’esclaves noirs ou maghrébins ou asiatiques de la Métropole parmi ces élus locaux UMPS ? Après on dira que c’est le Front qui est  raciste. Des clous.

Vous avez le tableau du politique : il n’est pas là pour faire, mais pour se faire plaisir et bloquer les espaces, quitte à plomber le pays. Ils n’en ont que foutre, seuls leurs égos malades comptent…

A suivre. Passionnément. Ce troisième tour déjà pré-arrangé entre-soi. Elle n’est pas belle la Démocratie du pareil au même ? Et avec ça, on donne des leçons de Démocratie à l’Afrique. Hahahaha.

Conclusion. Les adeptes du Front Républicain, suivez mon regard, le sont pour garantir leur capacité personnelle de rassemblement à Gauche en échange des services rendus. Au bout de la logique, vous aurez le PS in fine, car les adeptes du Front Républicain au sein de l’UMP auront travaillé en sous-main à cela.

Si c’est cela le scénario écrit d’avance, cela exclut le candidat Hollande de facto. C’est mécanique.

Départementales, second tour : les dés sont truqués.

Rappel du Pourquoi le peuple est fatigué et vote le Pen.

—————————————————–

ps. Ce site n’est pas ouvert aux Etres malfaisants que sont :

– les chiens errants en recherche de la merde

– les  vampires et saboteurs

– les agents de l’ombre et des ténèbres

– les maîtres-comploteurs jaloux

– les confiscateurs de la liberté d’expression

Il n’est pas obligatoire de le lire. Par conséquent, si vous faites partie des catégories listées ci-dessus, vous pouvez tout simplement aller voir ailleurs. J’aime la chute de cette pub Dacia je crois ?

Second tour des départementales : L’UMP s’est déshonorée. Valls démission.

Editorial.

DéshonneurHier, on a assisté à un second tour de la honte de la démocratie et républicaine en France. Que deux partis dominants la politique française depuis 40 ans au moins en soient rendus à cette connivence de caniveau est un mauvais présage pour l’avenir des élections en France.

Hier, la déliquescence morale, intellectuelle, civique et démocratique a atteint son stade ultime dans le Néant proposé par la corruption politique qui lie l’UMP au PS. 30 ans que ce passé doublé d’un passif dure.

Si c’est cela le Renouveau et le Changement qu’est venu nous proposer Mr. Sarkozy, il peut aller se rhabiller, car à ce compte-là, le jeu va se retourner contre l’UMP, puisque mathématiquement, le FN est en situation d’arbitre. Mais disons que Sarkozy avait une revanche à prendre sur Marine Le Pen sur 2012. Ce n’est pas moi qui contredirais la revanche en politique.  Disons que les compteurs sont remis à zéro…

Ceci étant dit, on ne peut pas avancer en reculant. Et Mr. Bayrou a raison de dire que si tout ce Rassemblement de façade c’est pour reconduire les méthodes du passé : magouilles politiques et compagnie, ce n’est pas la peine de se fatiguer. Tout bien mal acquis ne profite jamais.

Regardez les Chefs d’Etats Africains qui avaient tout détourné en Afrique pour le planquer et en jouir en Occident. A l’heure où la fin de vie approche, le magot devient gênant : ils sont coincés, étant allés très loin dans la corruption et la voracité des mandats. La prédation politique quoi.

Hier, l’UMP s’est salie les mains en criant sur Hollande et Valls, matin, midi et soir pour aller se coucher le soir chez eux. Pas étonnant, Hollande et Valls les méprisent. Ils ne valent pas mieux.

L’UMP n’avait pas besoin de pactiser avec le Diable pour remporter ces départementales. Le devoir consistait à laisser le PS couler à pic, comme la démocratie et le respect des électeurs l’exigeaient.

Valls peut encore parader, malgré la sanction que ses amis de l’UMP ont amortie pour lui. En échange de quoi ? De l’élimination du Front ? On ne bâtit rien sur la Haine, ni ne forme le peuple en fabriquant des barrages sur son dos. Après, on s’étonne que le peuple fraude. L’exemple vient d’en haut. Cette victoire trafiquée de l’UMP me donne un haut-le-coeur, vraiment. C’est une honte et un mauvais départ. Intuitivement, j’avais effacé « première étape » pour « ground zero ».

A cette élection, si je devais noter l’UMP, je mettrais zéro, sur le plan du respect de la Citoyenneté et du Citoyen manipulé comme un pion.

Pour le PS, on sait depuis que c’est un astre mort, dixit Mélenchon. Si nous étions dans un pays normal, le PM devrait démissionner , après un tel échec annoncé et cuisant. Mais, nous sommes dans le pays des malades, c’est-à-dire des gens normaux (dixit Ferrat), donc rien à attendre. C’est moins que rien. J’adhère ici à la formule employée par Marine le Pen. Même que je signe cela.

Dès lors que j’ai vu la télé ici pour une affaire de soupçon de viol dans une école primaire sur Villefontaine – d’habitude, ces Seigneurs médiatiques ne se déplacent pas sur ces petits territoires – j’ai su que la machine à voler les élections était en marche, avec ses sbires chroniques, sortes d’esclaves, d’hommes à tout faire y compris à porter les flingues. Le reste, la débandade de la Gauche était inscrit à l’ordre du Jour. Et dire que localement, cette Gauche et cet UMPiste reencarté à des fins d’opportunisme politique, ne peuvent pas se blairer.

Déni de démocratie ? Non, tout normal, vous répondra–t-on ; c’est-à-dire tout dans la pathologie et le dysfonctionnement et le délabrement des institutions. Quant à l’Esprit de la Loi du Baron de Montesquieu, on oublie. Ces gens qui ne respectent pas ce code identitaire français sont les premiers à hurler l’identité française.

A vaincre sans combattre, on triomphe sans gloire. L’UMP s’est déshonorée.

Au moment où je tape cet éditorial, Avast Internet Security envoie ce message « désolée il n’est pas possible d’établir une connexion, vérifier votre connexion sur Internet ». Ca dure depuis hier.

Pendant, ce temps-là, je suis sur Internet. Serais-je tombée sur un puits sans fond avec Bouygues ou alors Bouygues serait-il dépassé par le cannibalisme que eux les Maîtres de ce monde ont généré ? Quel chiasse. Le cannibalisme technologique et  ses cannibales sont à la manoeuvre. On dit en Afrique qu’il faut laisser la honte aux chiens.

Voyez les conséquences du cannibalisme technologique et des violeurs des âmes.

1. Hillary Clinton a dû nettoyer sa boîte mail et enlever tous ses messages personnels, car nos boîtes mail qui devaient être notre jardin privé sont souillées de la présence des porcs et des vampires qui viennent y boire de notre sang et de notre sève, telle une vermine dont on écraserait la tête, si on la connaissait et surtout, si elle venait se présenter en face, pas via les messages pubs dont l’objet est tout trouvé en volant vos mails et en utilisant leur contenu comme une arme contre vous. Ca tire au-dessous de la ceinture. Pour qu’il n’y ait pas de confusion, je précise que je ne parle pas de l’Oréal, ni de ceux que j’ai pu citer ici ou là et qui le méritaient bien. Peut-être que les autres s’agitent devant moi pour que je parle d’eux. Aucune chance. Ils peuvent continuer d’attaquer sournoisement avec mes données personnelles. Oui, qu’ils poursuivent leur basse besogne. Cela n’empêchera pas d’avancer comme prévu et à mon rythme.

La bonne nouvelle est que, on ne vient voler que chez les Grands et chez les Maîtres. Comme ça au moins, on sait qui dirige le Monde et qui en est réduit à ramper au sol. Les Maudits.

2. La star du plus grand show du monde, star britannique virée récemment de la BBC a trouvé des complices de la mort, sortes de mercenaires du web qui ont envoyé une menace de mort au Directeur, par mail et dont les enquêteurs traquent l’origine. C’est au moment où une grande personnalité est touchée qu’on se bouge le cul.

3. Des menaces de mort, l’ex maire de New-York en a reçues aussi récemment, lorsqu’il a critiqué Obama en le rangeant dans la catégorie des gens qui n’aiment pas leur pays, en l’exposant à la haine mondiale inutilement, via l’adoption des politiques mercantiles. Version mercenaire. Il peut avoir tort de le dire ou raison, mais dans un cas comme dans un autre, mérite-t-il la mort pour avoir critiqué un opposant politique ? Et puis Obama a une bouche pour répondre. Mon Dieu, tout est bon pour briser la liberté d’expression des autres, y compris par des attaques de postes informatiques qu’on veut mettre HS. Les Enfoirés, encore et partout.

Nous sommes en démocratie, dans des pays libres n’est-ce pas ? Ces pays où les décideurs qui ont laissé proliférer les gangsters de tout, en se comportant eux-mêmes comme les Maîtres du Gangstérisme national et international en politique et en diplomatie, nous parlent de Changement.

Quel changement ?

A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. Valls, démission. Mais il faut avoir les couilles pour cela. En France c’est zéro résultat, mais toujours en poste.

Mathématiquement, certains ont gagné. Démocratiquement parlant, le front est le seul gagnant de cette élection basse.

US-Saudi Blitz into Yemen: Naked Aggression, Absolute Desperation. Global Research.

By Tony Cartalucci
Global Research, March 27, 2015

The proxy war model the US has been employing throughout the Middle East, Eastern Europe, and even in parts of Asia appears to have failed yet again, this time in the Persian Gulf state of Yemen.

Overcoming the US-Saudi backed regime in Yemen, and a coalition of sectarian extremists including Al Qaeda and its rebrand, the Islamic State, pro-Iranian Yemeni Houthi militias have turned the tide against American soft power and has necessitated a more direct military intervention. While US military forces themselves are not involved allegedly, Saudi warplanes and a possible ground force are.

Though Saudi Arabia claims 10 countries have joined its coalition to intervene in Yemen, like the US invasion and occupation of Iraq hid behind a coalition, it is overwhelmingly a Saudi operation with coalition partners added in a vain attempt to generate diplomatic legitimacy.

The New York Times, even in the title of its report, Saudi Arabia Begins Air Assault in Yemen, seems not to notice these 10 other countries. It reports:

Saudi Arabia announced on Wednesday night that it had launched a military campaign in Yemen, the beginning of what a Saudi official said was an offensive to restore a Yemeni government that had collapsed after rebel forces took control of large swaths of the country.
The air campaign began as the internal conflict in Yemen showed signs of degenerating into a proxy war between regional powers. The Saudi announcement came during a rare news conference in Washington by Adel al-Jubeir, the kingdoms ambassador to the United States.

Proxy War Against Iran

Indeed, the conflict in Yemen is a proxy war. Not between Iran and Saudi Arabia per say, but between Iran and the United States, with the United States electing Saudi Arabia as its unfortunate stand-in.

Irans interest in Yemen serves as a direct result of the US-engineered Arab Spring and attempts to overturn the political order of North Africa and the Middle East to create a unified sectarian front against Iran for the purpose of a direct conflict with Tehran. The war raging in Syria is one part of this greater geopolitical conspiracy, aimed at overturning one of Irans most important regional allies, cutting the bridge between it and another important ally, Hezbollah in Lebanon.

And while Irans interest in Yemen is currently portrayed as yet another example of Iranian aggression, indicative of its inability to live in peace with its neighbors, US policymakers themselves have long ago already noted that Irans influence throughout the region, including backing armed groups, serves a solely defensive purpose, acknowledging the West and its regional allies attempts to encircle, subvert, and overturn Irans current political order.

The US-based RAND Corporation, which describes itself as a nonprofit institution that helps improve policy and decision making through research and analysis, produced a report in 2009 for the US Air Force titled, Dangerous But Not Omnipotent : Exploring the Reach and Limitations of Iranian Power in the Middle East, examining the structure and posture of Irans military, including its Islamic Revolutionary Guard Corps and weapons both present, and possible future, it seeks to secure its borders and interests with against external aggression.

The report admits that:

Irans strategy is largely defensive, but with some offensive elements. Irans strategy of protecting the regime against internal threats, deterring aggression, safeguarding the homeland if aggression occurs, and extending influence is in large part a defensive one that also serves some aggressive tendencies when coupled with expressions of Iranian regional aspirations. It is in part a response to U.S. policy pronouncements and posture in the region, especially since the terrorist attacks of September 11, 2001. The Iranian leadership takes very seriously the threat of invasion given the open discussion in the United States of regime change, speeches defining Iran as part of the axis of evil, and efforts by U.S. forces to secure base access in states surrounding Iran.
Whatever imperative Saudi Arabia is attempting to cite in justifying its military aggression against Yemen, and whatever support the US is trying to give the Saudi regime rhetorically, diplomatically, or militarily, the legitimacy of this military operation crumbles before the words of the Wests own policymakers who admit Iran and its allies are simply reacting to a concerted campaign of encirclement, economic sanctions, covert military aggression, political subversion, and even terrorism aimed at establishing Western hegemony across the region at the expense of Iranian sovereignty.

Saudi Arabias Imperative Lacks Legitimacy

The unelected hereditary regime ruling over Saudi Arabia, a nation notorious for egregious human rights abuses, and a land utterly devoid of even a semblance of what is referred to as human rights, is now posing as arbiter of which government in neighboring Yemen is legitimate and which is not, to the extent of which it is prepared to use military force to restore the former over the latter.

The United States providing support for the Saudi regime is designed to lend legitimacy to what would otherwise be a difficult narrative to sell. However, the United States itself has suffered from an increasing deficit in its own legitimacy and moral authority.

Most ironic of all, US and Saudi-backed sectarian extremists, including Al Qaeda in Yemen, had served as proxy forces meant to keep Houthi militias in check by proxy so the need for a direct military intervention such as the one now unfolding would not be necessary. This means that Saudi Arabia and the US are intervening in Yemen only after the terrorists they were supporting were overwhelmed and the regime they were propping up collapsed.

In reality, Saudi Arabias and the United States rhetoric aside, a brutal regional regime meddled in Yemen and lost, and now the aspiring global hemegon sponsoring it from abroad has ordered it to intervene directly and clean up its mess.

Saudi Arabias Dangerous Gamble

The aerial assault on Yemen is meant to impress upon onlookers Saudi military might. A ground contingent might also attempt to quickly sweep in and panic Houthi fighters into folding. Barring a quick victory built on psychologically overwhelming Houthi fighters, Saudi Arabia risks enveloping itself in a conflict that could easily escape out from under the military machine the US has built for it.

It is too early to tell how the military operation will play out and how far the Saudis and their US sponsors will go to reassert themselves over Yemen. However, that the Houthis have outmatched combined US-Saudi proxy forces right on Riyadhs doorstep indicates an operational capacity that may not only survive the current Saudi assault, but be strengthened by it.

Reports that Houthi fighters have employed captured Yemeni warplanes further bolsters this notion revealing tactical, operational, and strategic sophistication that may well know how to weather whatever the Saudis have to throw at it, and come back stronger.

What may result is a conflict that spills over Yemens borders and into Saudi Arabia proper. Whatever dark secrets the Western medias decades of self-censorship regarding the true sociopolitical nature of Saudi Arabia will become apparent when the people of the Arabian peninsula must choose to risk their lives fighting for a Western client regime, or take a piece of the peninsula for themselves.

Additionally, a transfer of resources and fighters arrayed under the flag of the so-called Islamic State and Al Qaeda from Syria to the Arabian Peninsula will further indicate that the US and its regional allies have been behind the chaos and atrocities carried out in the Levant for the past 4 years. Such revelations will only further undermine the moral imperative of the West and its regional allies, which in turn will further sabotage their efforts to rally support for an increasingly desperate battle they themselves conspired to start.

Americas Shrinking Legitimacy

It was just earlier this month when the United States reminded the world of Russias invasion of Crimea. Despite having destabilized Ukraine with a violent, armed insurrection in Kiev, for the purpose of expanding NATO deeper into Eastern Europe and further encircling Russia, the West insisted that Russia had and still has no mandate to intervene in any way in neighboring Ukraine. Ukraines affairs, the United States insists, are the Ukrainians to determine. Clearly, the US meant this only in as far as Ukrainians determined things in ways that suited US interests.

This is ever more evident now in Yemen, where the Yemeni people are not being allowed to determine their own affairs. Everything up to and including military invasion has been reserved specifically to ensure that the people of Yemen do not determine things for themselves, clearly, because it does not suit US interests.

Such naked hypocrisy will be duly noted by the global public and across diplomatic circles. The Wests inability to maintain a cohesive narrative is a growing sign of weakness. Shareholders in the global enterprise the West is engaged in may see such weakness as a cause to divest or at the very least a cause to diversify toward other enterprises. Such enterprises may include Russia and Chinas mulipolar world. The vanishing of Western global hegemony will be done in destructive conflict waged in desperation and spite.

Today, that desperation and spite befalls Yemen.

Tony Cartalucci, Bangkok-based geopolitical researcher and writer, especially for the online magazineNew Eastern Outlook.

———————

Consequently, today’s news from CNN — Iran stands firm on key points that could jeopardize nuclear deal ahead of Tuesday deadline, say U.S. officials.

How The US Government and US Military Became Murder, Inc. (Global Research)

By Dr. Paul Craig Roberts

paulcroberts

Andrew Cockburn has written a must-read book. The title is Kill Chain: The Rise Of The High-Tech Assassins. The title could just as well be: How the US Government and US Military Became Murder, Inc.

The US military no longer does war. It does assassinations, usually of the wrong people. The main victims of the US assassination policy are women, children, village elders, weddings, funerals, and occasionally US soldiers mistaken for Taliban by US surveillance operating with the visual acuity of the definition of legal blindness.

Cockburn tells the story of how the human element has been displaced by remote control killing guided by misinterpretation of unclear images on screens collected by surveillance drones and sensors thousands of miles away. Cockburn shows that the all-seeing drone surveillance system is an operational failure but is supported by defense contractors because of its high profitability and by the military brass because general officers, with the exception of General Paul Van Ripper, are brainwashed in the belief that the revolution in military affairs means that high-tech devices replace the human element. Cockburn demonstrates that this belief is immune to all evidence to the contrary. The US military has now reached the point that Secretary of Defense Hagel deactivated both the A-10 close support fighter and the U-2 spy plane in favor of the operationally failed unmanned Global Hawk System. With the A-10 and U-2 went the last platforms for providing a human eye on what is happening on the ground.

The surveillance/sensor technology cannot see human footprints in the snow. Consequently, the drone technology concluded that a mountain top was free of enemy and sent a detachment of unsuspecting SEALS to be shot up. Still insisting no enemy present, a second group of SEALS were sent to be shot up, and then a detachment of Army Rangers. Finally, an A-10 pilot flew over the scene and reported the enemys presence in force.

By 2012 even the US Air Force, which had been blindly committed to the unmanned drone system, had experienced more failure than could any longer be explained away. The Air Force admitted that the 50-year old U-2 could fly higher and in bad weather and take better pictures than the expensive Global Hawk System and declared the Global Hawk system scrapped.

The decision was supported by the 2011 report from the Pentagons test office that the drone system was not operationally effective. Among its numerous drawbacks was its inability to carry out assigned missions 75% of the time. The Chairman of the Joint Chiefs of Staff told Congress that in addition to the systems unacceptable failure rate, the drone system has fundamentally priced itself out of our ability to afford it.

As Cockburn reports: It made no difference. Congress, led by House Armed Services Committee Chairman Buck McKeon and Democratic Congressman Jim Moran (whose northern Virginia district hosts the headquarters of both Northrop and Raytheon) effortless brushed aside these pleas, forcing the Air Force to keep buying the unwanted drone.

Cockburn provides numerous examples of the utter failure of the unmanned revolution ushered in by unrealistic dreamers, such as Andrew Marshall, John Foster, William Perry, and David Deptula, who have done much harm to the US military and American taxpayers. The failure stories are legion and sad. Almost always the victims are the innocent going about their everyday affairs.

The book opens with the story of three vehicles crammed with people from the same village heading to Kabul. Some were students returning to school in Kabul, some were shopkeepers heading to the capital to buy supplies, others were unemployed men on their way to Iran seeking work, and some were women bringing gifts for relatives. This collection of ordinary people, represented on screens by vague images, was willfully mistaken, as the reproduced conversations between drone operators and assassins show, for a senior Taliban commander leading forces to attack a US Special Forces patrol. The innocent civilians were blown to smithereens.

The second chapter tells of the So Tri, an indigenous people in the remote wilderness of southeastern Laos who were bombed for nine years because the stupid American military sowed their environment with sensors that called down bombs when human presence was detected. High-tech warfare misidentified the villagers with Viet Cong moving through jungle routes.

One heartbreaking story follows another. If surveillance suspects the presence of a High Value Target in a restaurant, regardless of nominal restrictions on the number of innocents who can be murdered as the collateral damage part of the strike, the entire restaurant and all within are destroyed by a hellfire missile. Remember that the Israelis denounce terrorists for exploding suicide vests inside Israeli restaurants. What the US military does is even worse.

On other occasions the US assassinates an underling of a High Value Target on the assumption that the Target will attend the funeral which is obliterated from the air whether the Target is present or not.

As the murders are indiscriminate, the US military defines all males killed to be valid targets. Generally, the US will not admit the deaths of non-Targets, and some US officials have declared there to be no such deaths. Blatant and obvious lies issue without shame in order to protect the operationally ineffective and very expensive high-tech production runs that mean billions of taxpayer dollars for the military/security complex and comfortable 7-figure employment salaries with contractors after retirement for the military brass.

When you read this book you will weep for your country ruled as it is by completely immoral and inhumane monsters. But Cockburns book is not without humor. He tells the story of Marine Lt. General Paul Van Riper, the scourge of the Unmanned Revolution in Military affairs, who repeatedly expressed contempt for the scientifically unsupported theories of unmanned war. To humiliate Gen. Ripper with a defeat in a massive war game as leader of the enemy Red force against the high-tech American Blue force, he was called out of retirement to participate in a war game stacked against him.

The Blue force armored with a massive database (Operational Net Assessment) and overflowing with acronyms was almost instantly wiped out by General Ripper. He sank the entire aircraft carrier fleet and the entire Blue force army went down with it. The war was over. The 21st century US high-tech, effects-based military was locked into a preset vision and was beaten hands down by a maverick Marine general with inferior forces.

The Joint Forces Command turned purple with rage. Gen. Ripper was informed that the outcome of the war game was unacceptable and would not stand. The sunken fleet magically re-floated, the dead army was resurrected, and the war was again on, only this time restriction after restriction was placed on the Red force. Ripper was not allowed to shoot down the Blue forces troop transports. Ripper was ordered to turn on all of the Red forces radars so that the Red forces could be easily located and destroyed. Umpires ruled, despite the facts, that all of Rippers missile strikes were intercepted. Victory was declared for high-tech war. Rippers report on the total defeat of the Blue force, its unwarranted resurrection, and the rigged outcome was promptly classified so that no one could read it.

The highly profitable Revolution in Military Affairs had to be protected at all costs along with the reputations of the incompetent generals that comprise todays high command.

The infantile behavior of the US military compelled to create a victory for its high-tech, but legally blind, surveillance warfare demonstrates how far removed from the ability to conduct real warfare the US military is. What the US military has done in Afghanistan and Iraq is to create far more enemies than it has killed. Every time high-tech killing murders a village gathering, a wedding or funeral, or villagers on the way to the capital, which is often, the US creates hundreds more enemies. This is why after 14 years of killing in Afghanistan, the Taliban now control most of the country. This is why Islamist warriors have carved a new country out of Syria and Iraq despite eight years of American sacrifice in Iraq estimated by Joseph Stiglitz and Linda Bilmes to have cost Americans a minimum of $3 trillion. The total failure of the American way of war is obvious to all, but the system rolls on autonomously.

The Revolution in Military Affairs has decapitated the US military, which no longer has the knowledge or ability or human tools to conduct war. If the crazed Russophobic US generals get their way and end up in confrontation with Russia, the American forces will be destroyed. The humiliation of this defeat will cause Washington to take the war nuclear.

Here is Stanislav Mishins view of what awaits the foolish West: http://russia-insider.com/en/2015/03/22/4790

Départementales 2015, entre les deux tours, lisez notre nouvelle chronique.

 Kindle edition. Le Front  national et le mercenariat politique. L’illusion n’a pas fonctionné.FN

Lire aussi notre billet d’hier. Front national : le mercenariat en politique fait illusion.

Plus la chronique précédente.

Peuple

Verbatim de campagne sur un territoire désorienté et déprogrammé.

1. Un directeur d’école violeur dans une école primaire sur Villefontaine. On croit rêver. Mais, quand on voit l’âge, on est à moitié surpris, car les hommes perdent pied entre 40 et 50 ans. On chuchote le nom de l’école du Maz-de-la-Raz.

Quelques soupçons pèsent sur un autre enseignant du collège René Cassin des Fougères.

2. Le quartier des Fougères de Villefontaine, le plus peuplé, n’a pas de commerces de proximité et les transports en communs départementaux y sont rares. Déconnecté du centre, si on peut appeler cela un centre-ville, les habitants très nombreux vont faire leurs courses du côté de l’Isle-d’Abeau, une autre ville proche qui a pris de l’ascendance sur Villefontaine, alors qu’il y a une dizaine d’années en arrière, l’Isle-d’Abeau était en friche comparativement à Villefontaine. C’est ainsi que le commerce sur Villefontaine ne vit pas et perd des clients.

Ceux qui sont sans voiture, les retraités par exemple, n’ont pas le courage de se déplacer, ils restent surplace. Il y a une seule boulangerie qui vend un pack (correction : une brique et non un pack) de lait à 1,20. Choses rapportées hier en discussion libre dans un café par quatre habitants des Fougères, français de souche. Ils ont ajouté que lorsqu’il neige à Villefontaine, les transports en commun sont arrêtés. Ca je le sais, car lorsque mes enfants étaient scolarisés ici, leurs copains des Fougères ne venaient pas les jours de neige. Il y a une pente qui fait peur.

« Je n’ai jamais compris moi qui vient de Briançon -perso, je lui ai dit que je ne connaissais pas Briançon – je n’ai jamais compris comment à Briançon, où il y a de vraies pentes, les transports ont toujours circulé par tous temps et ici, rien », s’est exclamé l’un d’eux. Les horaires des dessertes sont insensés.

L’aménagement du territoire doit faire partie de la formation des élus.

Dans le billet d’hier, j’affirmais que les institutions constituent le principal facteur de blocage de la création des emplois et de l’activité, j’aurais dû préciser qu’il s’agissait des logiques institutionnelles caducs. Quand vous pensez que le public des Fougères a un plus fort pouvoir d’achat que celui du centre ville de Villefontaine et qu’ils sont désorientés ailleurs, faute de commerce de proximité et de liant avec le centre ville, c’est consternant.

3. Enfin, je me suis laissée dire que le Front profitait encore de l’aubaine de l’après Charlie…  un résiduel en quelque sorte. En clair, le vote anti-musulman fonctionnerait donc à leur profit. Ce qui expliquerait le fort taux des électeurs UMP prêts à voter FN en cas de duel FN-PS. Le racisme est idiot, car il repose sur les réflexes primaires de protection barbare du territoire : la Nation donc. Autre slogan FN.

La France, en tant que Nation n’est pas une patrie en danger.  La  patrie, slogan frontiste. Et si danger il y a, les causes sont multiples. Parmi elles, les logiques institutionnelles qui n’ont rien à voir avec les musulmans, ni les immigrés. Jusqu’à preuve du contraire, ce sont les décideurs, au demeurant non-musulmans et non-immigrés – racisme en France oblige – qui gouvernent le pays. S’il faut demander des comptes, c’est à eux et non aux boucs émissaires.

Maintenant que j’écris cela, je me rends compte de l’impasse que c’est : demander des comptes aux dirigeants et/ou stigmatiser les immigrés et le hallal en les rendant responsables de tout : les deux conduisent au même vote…

Impasse mortelle.

Une pensée pour les victimes du crash de l’Airbus A320 .

De CNN. An Airbus A320 plane operated by Germanwings crashed Tuesday in southeastern France near Digne les Bains, French Prime Minister Manuel Valls said.

He said he fears those aboard — 142 passengers and six crew members — may be dead.

The plane was headed from Barcelona, Spain, to Dusseldorf, Germany, Valls said.

— Conditions of Alps jet crash « lead us to believe there will be no survivors, » French President Francois Hollande says.

— Germanwings Airbus A320 en route from Barcelona to Dusseldorf crashes in southern French Alps, French PM confirms.

— Cockpit voice recorder from Germanwings crash is damaged, but can be reconstructed, French interior minister says.

 

Clinton Foundations Deep Financial Ties to Ukrainian Oligarch, Victory in Law Suit Against BBC’s 9/11 Cover-Up.

VIDEO: Résoudre le mystère du WTC7

BBC Foreknowledge of 9/11 Collapse of WTC Building Seven: British Man Won Law Suit against BBC for 9/11 Cover Up, Global Research News, March 22, 2015

By EV Horsham, UK, 2013 Tony Rooke, in an act of civil disobedience, refused to pay the mandatory £130 TV license fee claiming it violates Section 15 of the Terrorism Act. Rookes accusation was aimed at the BBC who…

Ukraine-USA-drapeaux

Clinton Foundations Deep Financial Ties to Ukrainian Oligarch Revealed, Tyler Durden, March 22, 2015

Between 2009 and 2013, including when Mrs. Clinton was secretary of state, the Clinton Foundation received at least $8.6 million from the Victor Pinchuk Foundation, according to that foundation, which is based in Kiev, Ukraine. It was created by Mr….

crimea-map-s

Russian Crimea: One Year Later. Russian versus US-NATO Interventions, Tony Cartalucci, March 22, 2015

NATO calls Crimea invaded and occupied. NATO has taught the world well what invasion and occupation really looks like, and Crimea isnt it. In 2001, NATO invaded and began the occupation of the South-Central Asian country of Afghanistan. The invasion…

By Global Research.

……..

From CNN. U.S. Senator Ted Cruz of Texas has announced his candidacy for the Republican presidential nomination.

« I’m running for President and I hope to earn your support! » he tweeted early Monday. Cruz, 44, will be the first candidate to formally throw his hat in the ring for what’s expected to be a crowded GOP primary.

Lee Kuan Yew, founding Prime Minister of Singapore, has died at 91, office of country’s current Prime Minister says.

Denounce database satanic businesses worldwide as unconstitutional.

The world without leadership is turning satanic.

Our privacy is being violated day by day.

And they are telling us “be happy, don’t worry, we are helping you to spend your money wisely”. At which expense ? Letting you spy on me, my relatives and other familiar accointances ? This is too high a price to go on.

It is just unbelievable some people can stock your private emails and conversations illegally and without your permission and get rich using it in the same process.

Unless you are spotted like a violent person or a criminal by Justice authorities or the police, the intrusion into the people’s privacy is intolerable…and out-of-law.

This shall be one of the topics on top of the 2016 agenda, during the primaries sessions. Protection of Freedoms.

Plus……….

 

Progressives United

That’s because lobbyists for multinational corporations are drafting the agreement behind closed doors. The American public, along with Congress, have been cut out of the deal.The Trans-Pacific Partnership (TPP) is the biggest trade agreement since NAFTA you won’t know about.

It’s wrong, and thousands of American jobs are on the line.

Join me, fellow members of Progressives United, and my colleagues Reps. Keith Ellison and Raúl Grijalva from the Progressive Caucus to demand transparency on the TPP deal.

NoTPPFastTrack.com Take Action Today!The American people deserve to know if the TPP deal will send their jobs overseas, and why their elected representatives in Congress are being pressured to give up their oversight role and allow President Obama to « fast track » the agreement.

We progressives must have a seat at the table and fight like hell to protect American jobs and American workers.

Add your name today to say NO to « fast track » authority for the TPP.

Thank you for uniting as a progressive,

Rep. Mark Pocan, D-WI
First Vice Chair, Congressional Progressive Caucus

Zlatan m’a enlevé les mots de la bouche. « Le Peuple est fatigué de l’inaction politique ».

DSC_0248[1]
Zlatan m’a enlevé les mots de la bouche. Peuple de France je vous aime pourtant.
Merde ! Je ne connaissais pas l’homme visuellement, depuis le temps que j’entends parler du Héros. Je savais qu’il était venu à Paris pour sauver un club à la dérive. Mission accomplie.

Le coup de gueule d’il y a deux jours a attisé ma curiosité et je suis allée regarder à la télé. Ouah, quel athlète, il trône sur l’allée conduisant dans les vestiaires comme un Dieu Olympien, avec ses tatouages. Il est magnifique et transpire la classe, même lorsqu’il dit Schitt, sa vérité. En fait la vérité.

Je l’adore ce mec.

Les textes postés ici même avant-hier, hier et celui du jour confirment à leur manière ce ressenti du comment la France est perçue ailleurs.

A Atlanta, un taxi m’a prise pour Anne Hidalgo et m’a passé un bon savon sur la France, lors des événements de Charlie. Sanguin lui aussi, noir d’origine africaine installé aux USA depuis tellement longtemps qu’il est chez lui et n’envisage vivre nulle part ailleurs au monde.

Et pourtant, m’a-t-il avoué, jusqu’ici, il avait un préjugé favorable pour la France où sa sœur vit, mariée à un européen.

Il m’a dit que le reportage de Fox sur la France et ses quartiers sordides, sorte de zones de non-droit, l’avait tué et qu’il pensait que la France était un grand pays, mais là, qu’est-ce qu’il voit ? Un pays de merde, c’est pas Zlatan qui parle, incapable de faire régner l’ordre. Il a rigolé en disant Gosh, tout en bougeant sur son siège, here in America, ce n’est pas possible. Jamais. Il accompagnait ses dires de son index pointé vers le bas pour mieux marquer l’idée du « territoire ». Ici, tu rigoles ?Jamais.

That’s why I love this country. Ici in America, essaie seulement de tabasser ta femme, sauf si elle n’appelle pas les flics, car lorsqu’ils vont arriver et qu’ils te causent, d’abord tu la fermes direct. Ensuite, si tu résistes, s’il faut détruire l’immeuble, il a pointé un doigt vers un immeuble au hasard de la circulation, ils vont le détruire, mais la loi régnera et toi tu vas morpher.

Oh la, doucement, doucement, lui ai-je dit. Vous aussi, vous allez trop en force.

Mais, madame, ma sœur m’a-t-il dit, car il est originaire du Nigéria et avec le Cameroun on est limitrophes et on se connaît au village, comme on dit en Afrique, c’est-à-dire depuis la naissance pratiquement et en se regardant du fond des yeux. D’ailleurs, au départ, il m’a demandé «where are you from » d’une manière trop familière. Avant que j’ouvre la bouche, il a ajouté « Nigéria » ?

J’ai dit non, mais presque. Il a semblé déçu. Il a insisté where then ?

Cameroon. We are brothers ai-je dit pour le rassurer.

Les Nigérians sont des sanguins. Les Camerounais du Sud-Ouest du Cameroun qui parlent anglais et revendiquent leur spécificité d’anglophones – qu’ils partagent avec le Nigéria frère –  ce qui ne va pas sans créer des problèmes d’équilibre dans la représentation nationale au Cameroun, ont cette marque distinctive de ne pas dissimuler leur colère. Au début ça surprend, mais après on s’y habitue. Ils vous grondent pratiquement.  Tout bon africain sachant élever le ton et gueuler, on s’engueule un bon coup et après, c’est respect.

Pourtant, là devant tant de passion d’un américain pour la France, j’ai été incapable de placer plus d’une dizaine de mots. Je l’ai écouté très amusée en me disant intérieurement : Ah mon gars, si tu savais comme j’approuve tes propos, mais devant lui, il fallait que je défende un tout petit peu la France.

Vous avez dit Pays de Merde ? Non, c’est pas le genre de la maison France, non vraiment pas. Quelle hypocrisie.

Fox trouvera matière à réflexion dans ce qui suit. Vous aussi. Quant à Zlatan, il a mon kiss appuyé. Même si, entendons-nous bien, il ne faut pas politiser l’incident, ainsi que le comité sportif voudrait le faire pour sauver la face. Je ne parle même pas de certaines politicardes. Les arbitres défaillants et qui sont cause de tels incidents doivent être sanctionnés eux. Pour Zlatan, un simple rappel à l’ordre suffirait. Et puis, merde, il s’est excusé.

Exclure c’est confirmer la merde en France et faire preuve de faiblesse.

POUR NOS DEPARTEMENTALES J’AI UNE LECTURE TRES INTERESSANTE POUR VOUS ET SI PAR HASARD VOUS TROUVEZ QU’IL Y A UNE RESSEMBLANCE AVEC LES DECLARATIONS DANS L’AIR DU TEMPS,  DITES VOUS ALORS QUE CECI N’EST QUE PURE COINCIDENCE.

614gpr0cRML._AA324_PIkin4,BottomRight,-60,22_AA346_SH20_OU08_

 

Départementales 2015. Le Peuple est fatigué de l’inaction politique. 30 ans que ça dure.

————————————–

AUTRES NOUVELLES DU MONDE.

ISRAEL VOTE AUJOURD’HUI POUR LES LEGISLATIVES. LA MAJORITE  MENACEE.

VOIR  les enjeux EN PAGES  CNN

————————————-

Le jour d’après, finalement, Netanyahu s’en sort bien. La question d’un Etat Palestien n’en devient que plus prégnante.

Départementales 2015. Non aux affairistes et aux cumuls des mandats.

A la suite de l’article d’hier,  j’ai reçu des menaces tout à l’heure, en guise de jets de pierres massives sur la verrière du dessus du balcon de l’appartement comme pour la briser. Les pierres proviennent de l’étage du dessus. Il se trouve qu’une association Oxygem, sponsorisée par la Mairie y est hébergée. La pluie insistante des gros cailloux a commencé à fissurer le verre qui menace de céder sous les coups de butoir.

Il est aussi possible que la besogne soit confiée à un autre sous-fifre vivant dans l’immeuble. Rien n’est exclu.

En tout cas, le message était clair : menaces.

Jamais une telle avalanche de pierres ne s’était produite depuis que j’y réside. Un voisin n’a aucun intérêt à fracasser cette verrière. Les enfants le faisaient, lorsqu’ils jouaient entre eux avec les cailloux et encore… ce n’est pas la même trajectoire, ni les grosses pierres ni même l’avalanche. Depuis, Ils ont arrêté.

Quel voisin a intérêt à transporter de grosses pierres à l’étage pour les balancer, même sur un chat ?

Voici notre commune : vous parlez, on vous menace.

On vous caillasse. J’attends la suite logique qu’on casse ma voiture. Le tout signé par les sbires du Maire épinglé ici. J’ai quand même le droit de dire que je ne voterai pas pour lui. On est dans une République ou pas ?

J’ai signalé l’incident, car c’était trop gros à l’OPAC par courrier tamponné. Je dois ensuite aller porter plainte à la gendarmerie, si les menaces se poursuivent d’une façon ou d’une autre.

En attendant, je confie ma vie à Mr. Hollande, le président d’une République où les élus se comportent en ripoux, avec une bandes d’associatifs et d’agents complices. Et ça ne date pas d’aujourd’hui.

Il  me revient que durant la campagne ici, en 2008, mes affiches étaient systématiquement déchirées. On avait soupçonné le PS. Aujourd’hui, on sait qui c’était. Mais dans quel pays vit-on ? Où est le débat si on est interdit de donner son opinion contre un tel ?

L’organisation des élections en France laisse la porte ouverte au « tout est permis ».

Maintenant, imaginons la suite : le maire élu l’an dernier tout juste est élu aux cantonales. Que va-t-il faire ? Laisser sa place à un de ses Adjoints, agissant en bande organisée au sein d’un plan prémédité bien huilé ? Qui aura élu cet adjoint ?

Plus encore, la mairie va se mettre au service du candidat aux cantonales, sans qu’il soit possible d’établir des zones étanches. Est-ce légal qu’un adjoint au maire aide à tracter pour son maire, tout fraîchement élu et déjà candidat à un autre poste ?

Non, vraiment, il faut mettre en place un code de déontologie dans ses pratiques mafieuses des mandats politiques.

Voici le texte du jour : Extrait du  » Le Peuple est fatigué de l’inaction politique ».

614gpr0cRML._AA324_PIkin4,BottomRight,-60,22_AA346_SH20_OU08_

Vous voulez savoir pourquoi on vote Le Pen dans les quartiers populaires et chez les catégories sociales défavorisées, ce n’est pas tant pour sortir la France de l’euro ou pour le déficit public ou pour la dette de l’Etat, ces grands idéaux abstraits, ni même pour retrouver la croissance laquelle créerait des emplois, peut-être ; c’est pour ces choses que personne ne peut vous dévoiler. Ces vies traumatisées, ces silences lourds, cette brutalité tue, cette sauvagerie en pleine civilisation, cette racaille et j’élargis le terme aux entreprises voyous et élus porte-poisse qui prospèrent devant un Etat affairiste et faillitaire, cette violence rampante qui brûle les lèvres et les cœurs, cet Etat de droit qui donne comme un haut-le-cœur, cette rage ingurgitée et régurgitée tant et tant de fois qu’elle vous en donnerait un ulcère d’estomac et de l’hypertension en voulant trop la contenir. Ce qui est déjà mon cas, pour l’hypertension qui va et qui vient.

Les autres mères se shootent aux tranquillisants. D’autres s’accrochent à un mariage-bidon entretenant le père de la tête aux pieds : nourriture, logement, tout aux frais de l’aide sociale. Père parfois sans papiers ; le plus souvent au chômage. Les gigolos sont à la mode.

Que font les élus pour éradiquer cela ?

Ils veulent  encore plus de mandats pour entretenir leurs datchas, leurs secondes épouses, leurs piscines, leurs médinas, leurs esclaves fonctionnaires contractuel(le)s, leurs nombreuses résidences dont ils font acquisition ici et là  – probablement pour les revendre plus tard – : signe d’un enrichissement illicite et suspect… bref faire tout sauf ce pourquoi le citoyen les paie et pourquoi ils ont été élus. Et s’ils le font, c’est à minima.

Vous voulez savoir pourquoi on vote le Front ? C’est pour changer la vie des citoyens. Tout simplement. Ce sont des choses simples, mais oh combien essentielles, car elles peuvent vous empoisonner la vie de tous les jours au point de vous la rendre impossible.

On vote le Pen pour respirer et être libre. Enfin. Désenchaînés de ces mensonges républicains et de ceux d’un Etat en faillite. Du moins le croit-on, car on a tout essayé depuis 30 ans qu’on étouffe avec zéro résultat.  N’est-ce pas un paradoxe absolu ?