39-45. Le plus ancien Vétéran Américain est un Noir. Obama l’a reçu à la Maison Blanche le 11 Novembre.

President Barack Obama greets Richard Overton, with Earlene Love-Karo, in the Blue Room of the White House, Nov. 11, 2013. Mr. Overton,107 years old and the oldest living World War II veteran, attended the Veteran’s Day Breakfast at the White House. (Official White House Photo by Lawrence Jackson)

Alors que le concours de beauté se poursuit en France sur lequel des hommes ou laquelle des femmes politiques sera le plus/la plus indigné(e) à propos des sifflets contre le président Français, le 11 Novembre, en France, certain(e)s seraient mieux avisé(e)s de s’interroger sur le pourquoi une telle barrière symbolique a été franchie.

Le respect commence par soi.

Lorsqu’on ne se respecte pas soi-même, qu’on traite l’Elysée comme n’importe quelle maison où on vit en couple pacsé, qu’on piétine soi-même symboliquement la Grandeur des Institutions et que, par dessus-tout, on y cautionne la luxure dans tous ses états – au nom d’un prétendu progrès des moeurs sexuelles qui ne sont autre chose que des revendications d’une fornication débridée, vendue comme droit civil par les lobbys de tout poil ; lorsqu’on entretient sa maîtresse à grands frais des fonds de la République ainsi que tout un club illégitime chargé du bureau de la nouvelle Pompadour ; lorsqu’on renvoie ainsi les signes d’une régression incroyable au siècle du Roi Louis XIV qui avait pour  lui le flamboyant et un projet lumineux pour la France, ce qui compensait la débauche au Palais, et qu’on veut surtaxer les autres pour cela, il ne faut pas s’étonner du reste.

Le respect ça commence avec soi-même. Un leader qui piétine la République donne le ton de son mandat.  De fait, l’illégitimité est au coeur du mandat du président Français. Ceci dès le départ : tant dans la manière de gagner que dans le comportement qui a suivi cette victoire. Le reste est une suite logique de ce dérapage initial.

Mais, allons droit au racisme ; cet autre fléau avec lequel Hollande n’a pas rompu d’un iota. Comment le pourrait-il ? Le racisme en France s’est fortifié depuis l’arrivée des socialistes au pouvoir en France. Curieux, très curieux. La débauche, l’embauche des épouses et concubines, la promotion des mêmes aux postes politiques qui fait qu’aujourd’hui, je mets quiconque au défi, ici-même et maintenant, de citer une seule femme politique, en dehors de NKM et de Martine Aubry et de Marine le Pen, filles de familles – aucune honte ni critique pour cela – qui ne soit là où elles sont aujourd’hui en politique, sans avoir été la maîtresse ou l’épouse voire la compagne d’un homme politique Français ou sans être passée par le lobby pro juif et athé Franc maçon et tous les autres cercles Bildebergiens affiliés et sans avoir été un temps homo ou lesbienne, voire sans avoir soutenu cette cause. Ardemment, comme notre Ministre de la Justice soutenue avec vigueur par la communauté au service de la défense de cette cause. Suivez mon regard.

Nous sommes libres de nos choix. Simplement, il ne faut pas prendre ce déversement de bons sentiments sur la place publique pour argent comptant. Ce serait même une monnaie de singe destinée à tromper la vigilance civique et à désinformer.

Lorsqu’on s’indigne devant les huées du 11 Novembre les associant au respect des Institutions, on ment le peuple. C’est avant qu’il fallait s’indigner. Le peuple de France est tout autant, sinon plus respectueux de ses institutions, que n’importe quel homme et femme politique. Ce qui a été sifflé et continuera de l’être ce sont les Institutions prostituées de la République. Nuance. C’est cette prostitution continuelle de la République et sa trahison qui ont été conspuées. Que la gent qui en a bénéficié le plus prenne la défense de ce symbole ajoute encore de l’huile au feu. Pardon ? peut-on entendre ici et là. Celle-là ? Pif.

Avant de donner des leçons il faut soi-même être exemplaire ou tout au moins tendre vers cette exemplarité, puisque personne n’est parfait.

Où sont les indignés du 11 Novembre pour condamner le Racisme galopant et agressif en France ? Où est Taubira sur cette question ?

Mme Taubira est une déception Noire à la hauteur de l’espérance qu’elle a nourrie avec sa présence au gouvernement. Je suis celle qui se disait, enfin une dame à la pointe du combat Noir au gouvernement. Enfin, une qui sait et qui est des Nôtres – les Blacks – en plus d’être de la République Française – universelle donc. Enfin. Et puis, patatrac, le mariage gay. Mon Dieu, où est l’urgence aujourd’hui ? Marier les gays ou combattre le racisme ? Au demeurant, je le reprécise, les gays  ne sont pas persécutés individuellement ni dans leur union civile qui était prévue par le Pacs, créé d’ailleurs à cet effet. Et quand bien même ils devaient  être autorisés à se marier, la décision devait être collective et non asséner par un personnel politique totalement soumis et compromis, selon le schéma décrit ci-dessus. Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants adoptés. L’amour rêvé quoi !

On me dit que les gays sont discriminés au travail. Et les Noirs alors ? Que devraient-ils dire ? Les homos ne sont pas plus persécutés que les Noirs. Jamais.

Racisme en France : « le premier qui dit la vérité, il doit être exécuté ».

Les Blacks, comme partout ailleurs, se déclinent en démissionnaires, en craintifs, en victimes, en révoltés, en actifs, en caniches et en singes. C’est vrai que dire singe à un Noir renvoie d’abord à une disqualification génétique, un peu comme si le Noir était le descendant direct du singe et donc d’une humanité dégradée. Le Blanc étant sa forme la plus évoluée. Alors, dans les stades de foot, les imbéciles poussent le cri du singe pour se moquer des joueurs noirs. C’est une forme primitive des relations humaines totalement démonétisée et résiduelle.

Dans le singe, il y a quelque chose de plus profond : c’est le mimétisme idiot, bête et aveugle. Au-delà de Taubira, cet aspect-là du problème est certainement ce qui frappe le plus les Noirs de France, une fois qu’ils ont été tirés du lot par le Maître Blanc. Il y a un résiduel de conscience esclavagiste chez les Noirs qui fait d’eux des singes éternels. En France, les 2, trois ou quatre Blacks promus ont tous été conformes aux attentes du Blanc. Même qu’ils l’ont été précisément parce qu’ils correspondaient au profil attendu d’eux : les singes. Harry est l’exception qui confirme la règle.

Si Minute le dit, on crie au racisme. Si le FN le dit, on crie pareil. La vérité c’est que c’est toute la société française bien pensante qui le pense et le dit tous les jours par ses non-dits et son hypocrisie légendaire. Hier, je disais que « La France est un Grand Mensonge doublé d’un Grand Mirage pour une non moins Grande Illusion ». Disant cela, je décrivais la Grande Hypocrisie qui définit et caractérise la France. Tout le monde évite soigneusement de parler de racisme et, lorsque les singes à la Taubira en parlent, ils disent que « les voix qui dénoncent le racisme en France ne sont pas les voix de la France ». C’est étonnamment bien dit. Encore faudrait-il définir de quelle France on parle et de quelle République. Ce ne sont effectivement pas les voix de la France actuelle. La France des faux-culs et de la République prostituée. Si c’est de celle-là et c’est elle qui triomphe actuellement, oui, nous dénonçons le racisme, car nous ne sommes pas de cette France- là et ne le seront jamais.

Je sais bien qu’en France « le premier qui dit la vérité, il doit être exécuté ». Et je le suis. Pourtant, du fond de mon trou, dans le cambouis de ma prison, enchaînée avec des fers lourds, je peux produire des écrits et générer un souffle puissant capable de toucher le Peuple de France ; du fond de mon abîme carcéral d’où je lutte pour me libérer des chaînes enroulées à plusieurs tours par les discours mensongers, les promesses fallacieuses, la moquerie générale des politiques à l’égard de la populace issue de l’immigration, par un rapt collectif organisé au sommet de l’Etat, et, pour couronner le tout, par la trahison des Noirs et des immigrés de tous bords, faibles, apeurés, bons à manger et à multiplier les conquêtes et les épouses, quand ils ne sont pas focalisés sur leur activité favorite : faire du lèche-cul, organiser l’immigration massive en France et tous les regroupements familiaux possibles ainsi que toutes les fêtes lascives où la parade en fausses marques de luxe le dispute à l’abrutissement et à l’analphabétisation.

Prise dans cette tenaille entre la Grande Roue hypocrite nationale, d’une part, prompte à tout écraser comme la Guillotine équarrissait toute les têtes pensantes et dérangeantes ; prise dans cette tenaille entre cette Grande Roue Hypocrite et les pavés de béton Noir qui lui servent de rails gratuits ; prise dans cette tenaille de l’Enfer et du Feu, l’espoir est là, aussi puissant que le Scirocco. Cet espoir se manifeste par la chance unique ; le rêve de tout écrivain de voir une page du livre de sa vie être lue par une foultitude multilingue et planétaire, chaque jour que Dieu a créé.

C’est à proprement parler un Miracle de la Vie,  car la littérature produit le changement. Une parole écrite à Paris peut réagir à Londres, à Washington, à Moscou, en Allemagne, en Afrique du Sud et en Israël. Comment peut-on être si loin et si près ? C’est le mystère de l’universalisme expérimenté par tous les écrivains vivant des exils en cascades. Le Rév. King Martin Luther décrit l’universalisme comme une terre promise. « Mes yeux ont vu la terre promise » dit-il dans son dernier message. Et je n’ai peur de personne, ajoute-t-il pour dire que personne ne l’arrêtera, tant qu’il aura conscience d’être sur le droit chemin ; j’allais dire le chemin du Droit.

Ce qui nous amène au titre de cet article. Les Américains sont venus sauver l’Europe du Nazisme et la France de l’Occupation Nazie, car ils n’avaient peur de personne (comprendre des Allemands, un temps alliés de Mussolini et du Japon) et voyaient la Terre Promise au bout du bout. Au-delà de leur mort et de leur course pour la Vie de Tous. Voir Obama saluer le dernier Vétéran de la guerre mondiale de 39-45, un Noir, – pas le dernier, mais le plus âgé – de l’autre côté de l’Atlantique, à la Maison Blanche était pour moi le plus beau cadeau de ce 11 Novembre.

Le 11 Novembre en Amérique.

La France oublie ce sang Noir sacrifié pour elle. Lorsqu’on parle de la participation des Noirs aux guerres mondiales, on parle des tirailleurs sénégalais. La chose allait pourtant au-delà. La France vit aussi sur le sang et la terre des Noirs.

– Au Niger et au Mali, l’uranium et beaucoup d’autres minéraux ; cet Uranium qui fait de la France la première puissance nucléaire du Monde avec zéro uranium sur son sol. La France va construire une centrale nucléaire voire plusieurs au Royaume Uni. Combien de blacks dans le personnel d’ingénieurs chargés de monter l’ouvrage ? Vous voulez parier qu’il n’y a aucun ? Je tiens le pari. D’ailleurs, bien malin qui saura la composition du personnel chargé de l’ouvrage. Secret d’Etat.

– Au Gabon, en Angola, au Nigéria, en Centrafrique, l’or noir, le pétrole dont Elf était la pieuvre suceuse et beaucoup d’autres ressources minières ;

– En Afrique du Sud et en République Démocratique du Congo, les diamants, le cobalt, et d’autres  ressources minières ;

– En Côte d’Ivoire, le cacao et, plus encore, en Guinée Equatoriale et au Congo Brazza, encore du pétrole à volonté ;

– Au Tchad, du gaz à volonté et au Cameroun du gaz, du bois comme au Gabon, etc…

Que donne la France en retour, en reconnaissance de ce sang Noir sucé et versé depuis des siècles de traite ? La France d’aujourd’hui est méconnaissante et méconnaissable. Qu’il est loin le temps des Houphouët et autre Senghor, députés à l’AN en France ! Qu’il est loin le temps de la France reconnaissante ! En lieu et place, on diabolise les populations issues de l’Afrique, on minimise quand on ne le nie pas le racisme. La France devenue vampire et suceuse du sang sur lequel elle a vécu.

Il était bon qu’Obama rappelle des symboles comme ceux-ci et de telles évidences avec cette rencontre du troisième type à la Maison Blanche. Obama, contrairement à d’autres a peut-être des sondages en baisse. Simplement, il y a une différence entre l’honnêteté et la malhonnêteté et il y a des politiques courageuses qu’il faut mener y compris lorsqu’elles sont impopulaires ou injustement caricaturées comme l’est la réforme sur la sécurité sociale dite l’Obamacare aux Etats-Unis actuellement. Devinez par qui ? Par les forces Républicaines. Plus racistes qu’elles tu meurs.

Un dernier mot : si on remplace Ayrault par Aubry, Sapin, Valls, Delanoë, j’y vois du pareil au même. Si on veut véritablement remplacer Ayrault, alors il ne faut pas remettre de politicard. Vous verrez alors sortir tout le bloc politique pour faire barrage. Et ça c’est l’autre Lièvre qu’il faut lever en France.

La France Aujourd’hui

Dans les Echos. Hervé Morin : « Le chef de l’Etat est vécu comme illégitime, incompétent ».

Bémol. L’élection au suffrage universel indirect du Président de la République – ainsi que proposée par Hervé Morin me semble surréaliste. Impossible donc. Et puis, d’une manière générale, les suffrages universels indirects type élection sénatoriale ont montré toute l’étendue de leur clanisme et de leur non-représentativité voire confiscation des pouvoirs entre les mêmes mains des déjà élus par ailleurs. L’élection au suffrage universel indirect est à proscrire en tous lieux et en tous temps.

Les Sénateurs sont élus au suffrage universel direct aux Etats-Unis. Il n’y a pas de raison que cela ne soit pas le cas en France. Même cette petite réforme, Hollande n’a pas pu l’envisager.

Tout ce qui va au peuple est bon pour la démocratie.

Enfin, tout de même, Hervé Morin le sait plus que n’importe qui : les Institutions ne sont pas en cause, c’est l’usage qu’on en fait qui l’est. Autrement dit, il ne faut pas que les hommes politiques se dédouanent facilement ou se défaussent sur le dos des Institutions. Les Institutions sont ce qu’en font les hommes chargés de les faire vivre.

Vive le suffrage direct au risque de voir la « démocratie représentative » devenir « usurpation dissimulée » – (scenepublique.com).

<> Dans le Nouvel Observateur. EXCLUSIF. Hollande perd 5 points, les Français veulent un remaniement.

<> Dans le Figaro. Fisc : Aznavour confie avoir soudoyé des politiques.

<> Le remaniement, de la « littérature », selon Najat Vallaud-Belkacem. Excellent. Comme ça au moins, on sait qui lit ce site labellisé, WorlClass, dès l’aube et fait du « répète après moi ». Pire, cela vous dit le niveau pour qui connaît ce qu’est la littérature et qui se pense Français. Minus. Je vous avais prévenus hier : Sciences Po n’est pas au niveau des attendus au sommet de l’Etat. Vous avez ici une preuve vivante d’un discours alimentaire au sommet de l’Etat en France. La France des minus quoi. Il faut virer tous ces parasites horizontaux et incompétents, placés là où ils sont par pur clientélisme électoral. Du Grand n’importe quoi parade en France, en ce moment. C’est le règne du Roi Normal.

Vive la France des « Ministrons » !

ETOUNDI  • forum de l’article. Extrait.

On comprend parfaitement le point de vue de ces Ministrons qui ne souhaitent pas quitter leur poste, connaissant leur faible performance. Un remaniement est avant tout l’occasion de donner un nouveau souffle à l’action du gouvernement. On pensait que ce n’était qu’en Afrique que les gens s’agrippaient aux postes.

Vive la République Française bananière et des Ministres bananes !

<> Dans 20mn. Les dessins de singe pour Yade, les courriers de merde pour Yamgnane: les élus issus de l’immigration racontent le racisme. J’ai envie de dire, j’attends cela depuis si longtemps que je ne vais pas bouder mon plaisir. Il était temps. Enfin.

Mais Copé pense que cela n’est que pure imagination et annonce la couleur pâle « il ne laissera personne dire que la France est raciste ». Et la marmotte plie je ne sais plus quoi. Sauf le respect, il faut se réveiller à la vraie France à l’UMP et sortir du cataclysme électoral de 2012.

<> Clip. « Le premier qui dit la vérité, il doit être exécuté »

<> Dans le Figaro pour clore cette folle journée. Fronde sociale et fiscale : les préfets sonnent l’alarme.

—–Le lendemain. Jeudi 14.

Dans les Echos. Chute de popularité record pour François Hollande dans le baromètre Yougov.

Le chef de l’Etat subit une baisse de popularité de 6 points dans un sondage Yougov pour le Huffington Post et i-Télé publié ce jeudi. Un record pour ce baromètre créé il y a un an, ce qui le réduit à seulement 15% d’opinions favorables.
Ce taux extrêmement bas s’explique cependant, selon l’institut Yougov interrogé par l’AFP, par la méthode employée : le choix de ne pas se prononcer est proposé aux personnes interrogées, contrairement à ce que font d’autres instituts, ce qui aurait tendance à abonder la rubrique des plutôt favorables.
 On parlait tantôt de changement de méthodologie pour les sondages. Yougov l’a fait et le résultat est stupéfiant. Un différentiel de 6 pts parmi les satisfaits avec les 21% annoncés précédemment.
Lire dans les Echos.