Bain de sang à Charlie Hebdo. Scandale au coeur de Paris.

La guerre des religions est une guerre aveugle qui mène aux crimes aveugles.

Est-ce du terrorisme ou l’égarement des enfants de la République rejetés et condamnés d’avance par leur mère-patrie, au nom de la religion qui, aujourd’hui frappe le coeur de la vie en France ?

Est-ce le maniement indélicat de certains symboles, en ces temps perturbés et de confusion sociétale ? Réponse du Financial Times du lendemain de cet édito. Lire plus bas (*)

Nulle explication ne saurait expliquer – et à fortiori justifier – un meurtre ou un massacre comme celui qui vient d’avoir lieu en plein coeur de Paris.

Ceci étant, après les larmes, viendra encore et encore le temps des interrogations inévitables. Pourquoi ?

On connaît les multiples causes qui mènent à l’égarement : le déracinement subi, l’improductivité, l’indifférence sociale aux malheurs, désespoirs et cris des concitoyens, voire les réponses inefficaces – au-delà des minimas sociaux, sac de survie – au déclassement, dénigrement et rejet vers les bennes de la société. C’est le cercle vicieux qui continue sa circularité morbide, en vase clos.  Le Pourquoi n’a même plus lieu d’être. Il est temps de se poser la question du Comment éviter que cela se reproduise ?

DSC_0870Pour le moment, il faut faire son deuil et respecter le silence de ceux qui sont partis. Abattus en service. Quel service ? La collaboration et la liberté d’expression. Ca donne un service en eaux troubles.

On pense aux familles éplorées et c’est certainement le plus dur.

Condoléances et amitiés. C’est le destin qui a frappé. Et on sait que ce destin est parfois cruel. Et si cela peut aider  à comprendre et à calmer les familles endeuillées : cet homme-ci (photo) a connu la même fin. C’était son destin. Chacun sa route, chacun son chemin, chacun son destin, avait-on dit, il y a deux jours.

Finalement, d’après le témoignage d’un médecin assistant les blessés sur le lieu du crime, qui les tiendrait des témoins (des blessés donc), les tireurs ont d’abord séparé les femmes des hommes. Puis, ils ont demandé les noms avant de procéder à des exécutions ciblées, selon l’identité déclinée. Preuve qu’ils avaient un objectif précis et un ordre de mission clair (lire ci-dessous les dépêches de CNN).

Ce ne sont donc pas des terroristes, à proprement parler, mais un commando d’exécution, agissant pour autrui.

Une sorte de délégation des services. C’est sophistiqué. Les administrateurs sont pris de court et par défaut. Les services de contreterrorisme sont en retard sur la réflexion, en matière de lutte contre le terrorisme. Il semblerait que les terroristes aient une longueur d’avance sur l’intelligence : en fait, ils ont une réflexion plus globale. Quoi de plus facile que de déléguer une mission aux jeunes désoeuvrés des banlieues, laissés en friche eux et leurs territoires.

Un terrain en friche ne demande qu’à être occupé, y compris par le squat ou l’acquisition légale.

La nature a horreur du vide. Dans une  telle situation, elle se venge.

Encore des shortcomings. Littéralement « ne pas être à la hauteur des attendus, des attentes et des devoirs ».

——————-

 Lire plus bas (*). Le jour d’après cet édito, le Financial Times m’a enlevé les mots de la bouche : irresponsabilité éditoriale sur toute la ligne dans le maniement des caricatures de Mohamet (1) qui n’était que stupidité, fanfaronnade et mépris des autres non-semblables à son Soi, sûre (la ligne) de sa supériorité et de son bon droit d’expression. On a condamné un humoriste noir pour caricature abusive de la Shoah. Pourquoi n’a-t-on pas entendu une condamnation similaire pour ces caricatures extrême-droitistes de Charlie Hebdo, en son temps ? On ne rit pas de tout, n’importe comment, n’importe quand. On n’insulte pas tout de la même manière. Cela n’est pas la liberté d’expression – au demeurant nourrie, dans ce cas, par le mercantilisme et le suivisme de la pensée unique et suspecte de collaborationnisme avec les propagandistes de la Shoah qui se trouvent être les  mêmes éditorialistes moqueurs des musulmans. Voilà, on commence à réfléchir et à mettre le doigt sur l’engrenage qui produit la violence et la mort en boucle.

On ne rit pas avec la xénophobie de l’extrême-droite à laquelle on ne doit jamais s’associer, si on se dit Humaniste.

La religion des autres ça se respecte, puisque cela se situe au-delà de leur identité. C’est leur essence. Il faut manipuler les symboles religieux avec délicatesse.

J’approuve ce message du Financial Times – C’est la voix de la raison et une première réponse à la question posée plus haut : comment éviter que cela ne se reproduise ? Réponse : en étant tous responsables. Question : qu’est-ce que la responsabilité aujourd’hui ? Où s’exerce-t-elle ? Avec qui ? Il faudrait un séminaire aujourd’hui, sur les responsabilités individuelles et la ou les responsabilité(s) colllective(s) dans une société française où ce qui nous unit est aussi ce qui nous divise : la République. Frontières invisibles, plafond de verre, murs invisibles, barrières invisibles, discriminations à l’embauche pour CV ethniques, déclassement en série, privilèges, immunités, ….Vous avez dit Union Nationale ?

Où est ce gouvernement d’unité nationale qu’on appelle tous de nos voeux et qui aurait déjà pris à bras-le-corps ces problèmes qui parasitent le vivre-ensemble et minent le moral des laissés pour compte ? On l’a déjà dit, la vérité du monde est dans l’humain et non dans la vanité de l’exercice du pouvoir avec les copains qui s’attablent dans un gueuleton, entre eux, ne supportant de voir que leurs problèmes gueules en miroir. France/US, même état social totalement délabré, mais on fait comme si tout allait bien : c’est le socialement correct. Jusqu’à quand cette hypocrisie consistant à acheter la paix sociale pour compenser  et la collaboration et les manquements régaliens envers le peuple va-t-elle tenir? 

Enterrons d’abord les morts.

(1) Lire aussi le récit de El Watan  – La direction de Charlie Hebdo décimée.

Ceci est l’explication nationale. Il y a une autre partie de l’explication : elle est géopolitique. Mais les deux sont indissociables : ils font la paire. Deuxième réponse à la question du Pourquoi et du comment éviter cela à l’avenir ? Global Research la décline par des repères spatio-temporels.

Un terrorisme appelle un autre.

Titre de l’article. Chronologie : D’où proviennent les armes utilisées par les tueurs de Paris ?

Réponse : Boomerang. C’est nous qui donnons la réponse.

Tony Cartalucci, l’auteur de l’article du jour Global Research, January 08, 2015, qui, lui aussi, m’arrache les pensées de la tête, dit ceci en exergue :

« Lourdement armés et bien-entraînés, des hommes armés ont exécuté ce qui semble être une attaque bien préparée sur Paris (en France) où ils ont tué 12 personnes, dont 2 officiers de police. Où ces terroristes ont-ils eu leurs armes, reçu leur entraînement, le soutien politique, les fonds et l’inspiration ? Une brève chronologie s’appuyant sur les informations entre 2011 et 2014 aide à expliquer comment la tragédie nationale récente qui a frappé la France serait le résultat direct de sa propre politique étrangère insidieuse, impitoyable et terroriste – que l’on retrouve dans ce carnage à Paris – et subie (la politique étrangère) par le peuple Lybien et Syrien, à la puissance mille ». Feu …

BOOMERANG : BANG ! BANG ! LA MORT EN BOUCLE A-T-ON DIT PLUS HAUT.

L’autre partie de la réponse est : la presse aujourd’hui est-elle libre ? A-t-elle une liberté d’expression, prise dans un réseau de contraintes que nous connaissons tous et consentant à son propre militantisme devenu impérialiste et monopolistique? Quid de la civilisation aujourd’hui ? Qui est civilisé ? Qui ne peut pas être pris à défaut sur l’axe de la civilisation ? Beaucoup de questions en perspective. Ce crime est aussi le reflet de ce qu’est devenu le nouvel ordre mondial civilisationnel. Ceux qui invoquent la Civilisation doivent aussi se regarder dans le miroir. (Incroyable, internet est aussi instable aux EU qu’en Afrique. Pourtant on affiche high speed sur toutes les brochures promotionnelles pour lire ensuite qu’on peut être taxé pour « abus d’internet ; c’est-à-dire ?) De toutes façons, chez oncle Sam, on est taxé pour tout et pour rien. Et on dit que c’est la France qui a le plus de taxes ? J’y crois pas du tout.

ps. The morning after this editorial, I totally approve the Financial Times editorial by Tony Barber about editorialist irresponsility, when it comes to deal with the far-right caricatural symbolism concerning the Muslim Prophet. Freedom of speech is not an excuse. It may even be misplaced here. When two irresponsabilities collided, the outcome can only be mass murder. We destroy ourselves collectively. We need a seminar over « collective and individual responsabilities  today and the implication of this on freedom of speech ». In other words, we need to adjust our citizenship pattern. 

This is the first part of the explainer.

The second part is about geopolitics as unfolded : « insidious, callous, terroristic foreign policy » :

A Timeline: Where did the Paris Shooters Get Their Weapons?

Global Research, January 08, 2015

Heavily armed, well-trained gunmen executed what appears to be a well-planned attack in Paris, France, killing 12, including 2 police officers. Where did these terrorists get their weapons, training, political backing, funds, and inspiration? A short timeline featuring news stories from 2011 to 2014 helps explain how France’s recent national tragedy could have been the direct result of its own insidious, callous, terroristic foreign policy that has visited this very same carnage seen in Paris, upon the people of Libya and Syria, a thousand fold.

Go to Global Research for the whole story.

To CNN, please do the World a favor : don’t interview a french « philosopher » french people consider not. This is first. Don’t interview a man nobody is consulting anymore in France or even hearing at. Instead, they are turning their eyes the other way to the man.

This is the worst pen possible in every meaning of the term. The man has been using his author’s statute to serve as an underground jewish spy, specialised in any terrorist war since Kosovo, Sarejevo, Serbia and contributed to split Yougoslavia. You can spot his footprints in Lybia, Syria, the Arab Spring : ask senator Mc Cain who travelled at Benghazi and met him in the earlier stage of the plot to kill president Gaddafi in Lybia. Please, this man is the worst pen imaginable : his hands are full of blood and he represents the insult of what the so-called freedom of speech has turned into inside the press institution.

Just ask french people, not its journalistic microcosme including mass mediatic economist, like Bernard Maris who got strictly nothing to do in this satirical press outlet.

When journalists turn terrorists like, then they became easy targets. They place themselves in this horrible situation. Without social media,  free speech, left to journalists hands, would have been the past, long time ago, as they regroup in protecting, not the freedoms of the citizens, left voiceless, but the violence of the powerful against their citizens.

Bernard Henry Levy (BHL) is the perfect sionist, a red flag in France, who supported president Sarkozy in 2007, advised him to kill Gaddaffi for the account of their sionism world ruling and guess what, in 2012, he reversed his coat to support president Hollande, leaving president Sarkozy in the middle of the bridge. Alone and abused. This man is a collaborator, a traitor of the civilisation, a murderer, a terrorist and a carpetmerchant trying to sell anything he can, including blood.

Hell you CNN, knowing that but chosing the worst frenchman in France to speak about noble values. The man has got no morale, no dignity, no love, no sympathy, no empathy. Hell you messed it all with this dishonest and unreliable witness.

By the way everybody is a bad and mean guy unless dead when he suddenly becomes a saint.

America, please, consider this testimony of BHL as void. I guarantee you. You can check it out. 

For more specifics over this bloody US geopolitical lead, read here. Just As The Islamic State (ISIL) Gets Exposed As A Fake US Enemy, A “Wag the Dog” Terrorist Attack in Paris?

______________

(Atlanta). Timeline of the Paris rampage by CNN — — Thursday’s shooting in Paris suburb that killed female police officer treated as terrorist attack, officials say.

— French PM raises country’s security system to highest level across Picardy region of northern France, his office says.

One of the Paris shooting suspects was known to U.S. law enforcement, a law enforcement official tells CNN.

–Gunmen who attacked the offices of Charlie Hebdo magazine in Paris asked for people by name before killing them, according to a doctor who helped the wounded and spoke with survivors.

Dr. Gerald Kierzek said the gunmen divided the men from the women before opening fire. The shooting was not a random spray of bullets, he said, but more of a precision execution.

A dozen people died in the attack. Authorities are searching for the three suspects.

Three suspects, 2 of them brothers, identified as suspects in Paris terror attack, city Deputy Mayor tells CNN.

The three suspects in the attack on Charlie Hebdo magazine have been identified, Paris Deputy Mayor Patrick Klugman tells CNN. Two of the suspects are brothers, he said.

—Hooded gunmen dressed in black burst into the satirical magazine’s office in a coordinated strike. Twelve people were killed. A manhunt for the suspects continues.

Previously. Thursday will be a national day of mourning for those killed in the Charlie Hebdo attack in Paris, French President Francois Hollande said in a national address today.

The two gunmen believed to be responsible for the attack, which left 12 dead, were on the loose, French authorities said.

Around France and the rest of Europe, thousands turned out for rallies Wednesday evening, expressing solidarity with the satirical magazine and the nation of France. The crowds pledged defiance to those behind the bloodshed.

Get complete coverage of breaking news on CNN TV, CNN.com and CNN Mobile.