Et si Mr Ayrault vous était conté ? Quid du retournement de Poutine en Ukraine ? Et de Boko Haram ?

Cher Mr. Ayrault, vous êtes de retour. Fort bien. Vous êtes de retour après qu’on vous ait sacrifié sur l’autel du jeu des chaises musicales qui gère les pouvoirs faibles, car figés dans les doctrines, les dogmes, les sectes et les cercles qui sont tous des micro-sociétés fermées, telles ces bulles financières, immobilières et que sais-je encore dont le destin est d’éclater en plein vol.

Et voici que les premières bulles ont commencé à éclater avec les municipales et vous fûtes le premier éclat retombé sur terre. Premier, car premier ministre.

Peut-on dire que vous l’eûtes mérité ? Ah, la question qui tue. Comment un Premier Ministre peut-il encore être tenu pour responsable dans un quinquennat où visiblement ses marges de manoeuvre sont réduites au sens où Jacques Chirac disait : « je décide et il exécute ». Etiez-vous une potiche ? Répondre par l’affirmative serait rabaisser votre action. Et pourtant, vous servîtes de fusible facile : il fallait un mouton à sacrifier et vous fûtes ce mouton Noir. Pour le coup, permettez-moi l’expression.

Vous fûtes mon ami et vous le resterez pour une raison simple : votre mission était impossible. Vous fûtes écartelé entre votre Moi (la personne) et votre Existant (la fonction). Comment exister dans un Moi dissolu ? Cela a commencé lors de la déclaration du patrimoine des élus. Vous fûtes pour l’accompagner de la déclaration d’impôts afin de vérifier l’exactitude des déclarations et la légalité de son (le patrimoine) évolution éventuelle. En droit, cela s’appelle la transparence, une des conditions de la crédibilité des décideurs.

Vous fûtes renvoyé à votre Existant, désormais séparé de votre Moi. En vérité, vous fûtes émasculé et tel un eunuque gardant le Harem du Sultan, procréer vous devenait interdit, même si elle (la procréation) restait de l’ordre du possible, dans un cadre contraint, restreint, restrictif et rationné.  Votre existence même comme PM devenait une parodie d’une fonction désormais vidée de sa sève.

Que fera votre successeur ? Ni plus, ni moins que vous. Il rejouera la scène parodique, la dilatera jusqu’à son point de rupture. Là et seulement là comprendra-t-il enfin le sinistre travail de la dissolution du Moi dans son paraître. Etre ou ne Pas Etre, tel est le martyr de la primature où il faut que le PM ne soit pas pour que le Président soit.

Mr. Ayrault, vous n’avez pas démérité. Vous étiez dans l’impossibilité d’être méritant. Un jour peut-être vous nous raconterez. Après 2017. Avant, ça pourrait faire « règlement de comptes ». Or, il faut que la question « à quoi sert un PM aujourd’hui en France? » soit posée. Par ailleurs, l’Europe n’empêche aucun Chef d’Etat membre de faire les réformes. Au lieu de courir au secours d’une Europe qui n’en a pas besoin, il  faut l’aider en réformant chez soi. C’est de l’ensemble des réformes nationales que l’Europe sera forte et crédible et non des gémissements des acteurs en charge de la décision, contre ceux accusés de faire détester l’Europe. Aucun Européen ne l’est plus qu’un Autre.

Nous dira-t-on bientôt « l’Europe, aimez-la ou quittez- la » ? Je le subodore.

Dans l’actualité Internationale : Boko Haram, les séparatistes Ukrainiens et la pollution.

Commençons par l’Ukraine.

L’information d’hier vous disait qu’au terme de la rencontre entre le président de la Suisse, sorti de ses Ors de neutralité, celui de l’OSCE (Sécurité et coopération européenne) et Vladimir Poutine, ce dernier a ordonné à ses troupes de se retirer des frontières de l’Est Ukrainien, aux Ukrainiens de cautionner les élections présidentielles du 25 Mai et surtout de ne pas tenir de référendum le 11 Mai.

Pour finir de le corrompre, et de lui cirer les pompes, après que le même clan européen et américain l’ait copieusement bafoué, insulté, méprisé, conspué, diffamé, traité de tous les noms, depuis le début de la crise Ukrainienne et sanctionné 17 proches de Poutine, à la suite de la visite de Merkel aux Etats-Unis, pas plus tard que la semaine dernière, la France a invité le Président Russe aux cérémonies du débarquement de la Normandie. Ouah ! Là où règne la neutralité Suisse, la corruption-monde est présente à fond la caisse.

Si vous étiez Poutine qu’auriez-vous fait ? Poutine a rapporté les doléances aux Ukrainiens et aux troupes Russes. C’est simple comme bonjour. Encore que lorsque vous lisez, l’article du NYT sur le sujet, qui a lui-même titré de concert sur le retrait de Poutine d’une Ukraine qu’il n’occupait pas et sur son volte-face, il s’avère que l’information mise en Unes des journaux n’est pas la plus pertinente. Poutine a demandé à Kiev d’entamer un dialogue avec les Ukrainiens de l’Est, car, ainsi que la Russie l’avait déjà indiqué, elle ne contrôle pas les insurgés de l’Est Ukrainien ou d’Odessa. Ce sont eux qui demandent de suivre le chemin de la Crimée.

Confirmation ce jour même : CNN annonce ceci :

— Pro-Russian separatists in Donetsk, eastern Ukraine say they will press ahead with independence vote on May 11.

Et l’article qui commente l’annonce titre que « les séparatistes Pro-Russes défient Poutine et maintiennent leur référendum du 11 mai ». Non sans insister sur le retournement de Poutine. Ah le retournement, ça fait deux retournements en une semaine, après celui de Hollande qui a fait flop. Nul doute que ce retournement de Poutine fera lui aussi flop !

Il est légitime d’avoir des préférences et une sensibilité. Il est tout aussi légitime de vouloir à tout prix maintenir l’Impérialisme Occidental intact et de tenter de nier l’Histoire en cours de transformation : une telle cécité, lorsqu’on est en plus aux commandes des organes de diffusion de la parole – j’insiste sur parole qu’il faut distinguer de la pensée qui elle forme les esprits et les gens – une telle cécité est forcément intéressée et corrompue. Elle ne résiste donc pas à l’analyse.

Boko Haram.

Depuis que cette secte Islamisée et endoctrinée au-delà du raisonnable tue, le monde entier, y compris les médias de propagande occidentale en croisade promotionnelle pour le compte de leurs propres icônes fanées et fades qui polluent le monde de leurs escapades fumeuses ; entre fashion et humanitaire, l’oisiveté et le rien en héritage ;

Depuis que cette secte tue, c’est silence. Au bout d’une prière de World Class, et de deux interpellations du président Noir Américain allant jusqu’à la lisière de l’insulte de ma part, au bout de cette prière – supplication pour être exacte – des membres de la secte de cesser de tuer les enfants qui pourraient être les leurs et des cris – comment dire – des hurlements en direction d’Obama. Dans la dernière édition où j’interpellais directement l’Amérique et Obama, encore une fois, l’accusant de flirter avec les  terroristes, CNN que je remercie a répondu à cet énième cri et initié le mouvement « rendez-nous nos filles ». Sa présentatrice Black a été envoyée le jour même ou le jour d’après au Nigéria et, depuis lors, tout ce monde endormi : à Londres, au Nigéria même où la peur avait tétanisé les esprits et un gouvernement plein de corrompus et puis aux Etats-Unis, et ainsi de suite ;

Depuis lors – voir le texte d’appel ici où je posais la question suivante :

Where is Obama and America in Nigeria concerning the abduction of 223 Nigerian girls still missing over 276 ? They are turning a blind eye to a more preoccupying situation. Guess why ? Those are black people, they deserve the least consideration. What counts is the quest for power and domination either military or financially. In short, terrorism is a common trend of both America leadership and Boko Haram. Because America is siding with terrorists -Lybia and Syria – , he can not run after them. Instead, they are making cause commune to intimidate and lead the World. To Hell.

– Depuis lors, le Nigéria y compris le gouvernement qui était dans la fatalité et l’impuissance et pour cause, ils sont responsables de la création et de la radicalisation de  Boko Haram ;

– et l’Amérique ont promis de lancer une opération similaire à celle qui a ébranlé les gangs de drogues au Mexique. La France s’y associe. Un peu tardivement, quand on connaît la force de sa présence dans le pétrole Nigérian et dans les pays autour du Nigéria.

Extrait du site de la Maison Blanche :

« Yesterday, while talking with Al Roker of “The Today Show,” President Obama called it a “terrible situation,” and explained that the U.S. will send military and law enforcement advisors to Nigeria to support its efforts to find and free the girls:

Boko Haram, this terrorist organization that’s been operating in Nigeria, has been killing people and innocent civilians for a very long time. We’ve always identified them as one of the worst local or regional terrorist organizations there is out there. But I can only imagine what the parents are going through.

So what we’ve done is we have offered — and it’s been accepted — help from our military and law enforcement officials. We’re going to do everything we can to provide assistance to them. In the short term, our goal obviously is to help the international community and the Nigerian government as a team to do everything we can to recover these young ladies. But we’re also going to have to deal with the broader problem of organizations like this that can cause such havoc in people’s day-to-day lives.

In additional comments with Ginger Zee of “Good Morning America,” the President shared his hope that, after the teenage girls are rescued, this event will help “mobilize the entire international community to finally do something against this horrendous organization that’s perpetrated such a terrible crime.”

++++ Plus : le Royaume-Uni et la Chine apportent aussi leur aide et intelligence au Nigéria.

Boko Haram est une conséquence directe du vol du pétrole africain, de son détournement et de l’appauvrissement généralisé des masses au profit des Occidentaux. La Suisse, encore elle peut toujours faire un geste de paix dans la crise Ukrainienne, au moment où nous ici, nous la pilonnons depuis la Révélation du scandale Nestlé, suivi de l’enquête ouverte aux Etats-Unis sur l’évasion fiscale  et des sanctions de la justice américaine. Imaginez : si donc l’Amérique a souffert de cet argent détourné, à fortiori l’Afrique qui est encore au stade embryonnaire de son développement ?

Je souligne ici que ni l’aide au développement, ni l’humanitaire ne pourront développer l’Afrique. Leur action est marginale. Ainsi que le montre l’exemple asiatique, les peuples se développent par eux-mêmes et non de ou par l’extérieur. D’où la force de ce proverbe asiatique disant qu’au lieu de me donner du poisson ( pour imposer une présence permanente à la longue insupportable), apprends-moi à pêcher (car c’est cela la liberté et l’objectif). Les parades des humanitaires et des imitateurs en Afrique doivent se préparer à la fin de leur « missions permanentes ».

Avis à ceux et celles qui découvrent qu’ils peuvent faire carrière dans l’humanitaire ou le capter pour continuer à se faire voir, via les médias, à monter l’étendue de leur oisiveté, de leurs talents de voleurs (voleuses) dévergondé(e)s et défroqué(e)s, A terme, il n’y aura plus de parades obscènes et/ou entrant dans un plan de promotion personnelle voire médiatique.

Qui va dans le 9-3 en France? Où sont tous ses humanitaires Français en France ? Ah c’est vrai, Coluche fait le boulot, depuis l’Outre-tombe. Qui aide les pauvres Noirs de l’Amérique ? La Fondation Clinton ? Quelle comédie et farce médiatique. Ces fondations et autres humanitaires se font du fric et de la réputation sur le dos des Africains, ni plus, ni moins. Le business de la pauvreté et de la misère est une aubaine pour tous les rapaces occidentaux en mal de jobs ou d’existence publique.

Le paradigme du Blanc venant apporter la civilisation aux pauvres du Sud  doit disparaître : c’est un agent polluant. Et c’est comme cela qu’on entretient inconsciemment et entérine le schéma esclavagiste, colonial et la White Suprematie. Totalement obscène. Je reprends le mot de Dépardieu.

Avant d’être atmosphérique, la pollution est d’abord intellectuelle et médiatique. L’intoxication également.

Dans CNN, lire.  Kofi Annan: I wish Nigeria action had come sooner. J’aurai souhaité que le Nigéria agisse plus tôt.

« Signes de décadence ».

Comment ai-je pu oublier le fait du jour : la sortie de l’ex Président de la République, Valérie Giscard d’Estaing ? Donc voici  deux liens intéressants :

–  Dans le Nouvel Observateur. Pour Valéry Giscard d’Estaing, des « signaux de décadence » en France.

– et dans France Tv info : VIDEO. Selon Valéry Giscard d’Estaing, le 8 mai ne devrait pas être chômé en ces temps de manque de croissance. Sic !

Puisqu’on a cité l’Obs, un autre lien concernant Boko Haram : NIGERIA. Comment Boko Haram déploie sa stratégie de chaos.

Décadences encore.

A propos de Boko Haram.

Décadences toujours.

Lire les dessous du conflit Ukrainien par Global Research.