Immigration, pétrole et le numérique : armes de destruction massive. Suivez la trame clandestine.

Au bout du naufrage de 800 immigrants en quête de l’Eldorado européen et monde dans le cimetière méditerranéen, on commence à comprendre que rien n’arrêtera les vagues successives humaines. Quand la force du désespoir rejoint le trafic humain et son commerce lucratif : 5 000 à 7 000 euros (*) le passager, alors, le commerce passe de l’amateurisme aux terroristes puissamment organisés et déterminés.

(*) Les pauvres prêts à payer cela ne sont pas des pauvres.

Plus que les otages, trop chers à entretenir et la drogue, trop risquée, le commerce des hommes est une valeur sûre. Et puis, les terroristes ont des comptes à régler avec l’Occident, leur ami d’hier qui leur ont permis de s’enrichir et de venir aux affaires. Le cas Lybien est un cas d’école, car la « no-fly zone » était uniquement inspirée par la volonté de casser tous les membres de l’OPEP (*),  pour que l’Amérique vende son pétrole pénard. Numéro un en tout aujourd’hui, dans le secteur du pétrole : capacité de production et de vente.

(*) bien sûr, il y avait aussi la volonté de bloquer l’Afrique au sol.

Il fallait donc tuer les concurrents. Kadaffi et son excellent pétrole – comparativement au produit d’Arabie Saoudite – en premier. Comme il fallait s’y attendre – c’est le sort de tous les traîtres, l’Arabie Saoudite a été doublée. On comprend mieux pourquoi le Président Obama s’était incliné docilement devant le Roi d’Arabie, au lendemain de son arrivée au pouvoir. Toute l’Amérique non initiée s’était indignée de cet acte de soumission. C’était pour dire merci d’avoir permis de casser l’Union Soviétique et de continuer de jouer les larbins avec la logistique fournie pour décapiter et détruire ce berceau de l’humanité, ce croissant fertile avec son magnifique patrimoine qu’est l’Irak. Tout ceci a ouvert la voie à la colonisation du Yémen par l’Arabie Saoudite (*), avec la bénédiction des USA.

(*) L’Arabie Saoudite et Israél, les deux cités saintes sont les plus corrompues et ouvertes à tous les usuriers. Les lieux saints souillés par les usuriers c’est une ancienne histoire. Souvenez-vous du Christ renversant la table des dealers-traders installée dans l’Eglise.

Quant à Medvedev, il doit bien regretter son accord sur la « no-fly zone » qui permet de neutraliser la Russie aujourd’hui. Le Président Medvedev avait agi en novice (*) . A sa place Poutine n’aurait jamais autorisé cela. Il aurait mis son véto.  On peut toujours critiquer les hommes comme Poutine, il n’empêche que sans eux, c’est la catastrophe assurée.

(*) : sans le savoir, il avait signé de manière anticipée, la mise à mort programmée de son propre pays, la Russie, croyant ouvrir la voie à une pseudo-démocratie en Lybie qui était déjà bien engagée sur cette voie et sur celle encore inexplorée dans les pays occidentaux de la Justice Sociale et de la juste répartition du produit des revenus du pétrole à toute la population Lybienne qui en percevait les dividendes et accédait ainsi à l’usufruit de la manne pétrolière.

J’entendais l’autre soir chez BFM que Kadhafi était un dictateur et le Généticien Axel Kahn, en promo forte pour son bouquin, a répondu que c’était une erreur de Sarkozy, de Cameron et de BHL, leur conseiller toxique. Qu’on ne détruit pas pour s’en aller comme cela et laisser la place vide. Cette vacance du pouvoir devait forcément déboucher sur le chaos. C’est écrit et vérifié historiquement.

Alors, les médias occidentaux, caractérisés par des chercheurs authentiques et indépendants de « peste de l’Occident », pour leur labeur mortifère, ont belle allure de porter à leur bouche le mot fétiche « les dictateurs », comme si en Occident, on vivait vraiment dans des démocraties. Il n’y a qu’à voir l’horreur du favoristisme, des procédues truquées, y compris lorsqu’elles semblent légales, comme cette loi sur le renseignement – inique et scélérate mais qui a le mérite d’avouer les horreurs des algorithmes placés depuis ici et là sur le web pour surveiller les gens et les filer illégalement, au nom de la liberté pirate du numérique.

Les journalistes de l’Occident, produits du clientélisme et du favoritisme, n’ont pas le courage de dire que la démocratie en Occident c’est la liberté des loups et des poules dans un poulailler aussi libre et « démocratique » que le numérique. Une vraie arnaque avec des monopoles partout, des héritages corrompus avec un fric reçu à la manière des sectes, via les adeptes, des services presse tous culs et chemises avec les services du renseignement, et les politiques. En France, on connaît la musique de la promo canapé dans le journalisme. Aux US, on peut partir de la Maison Blanche, pour aller chez CNN et de CNN pour le Pentagone et vice-versa. C’est le même service qui tournoie sur lui-même.

Donc, les algorithmes sont partagés entre ces gens-là. Je vous disais récemment qu’il y avait un réseau underground qui captait les messages, les textes et les manuscrits et où on se les partage gratuitement. Du piratage blanchi par l’Etat qui ose cautionner de tels vols et viols. C’est une honte. Cela devrait être strictement interdit.

Que devient la propriété intellectuelle ? La vie privée ? La propriété privée ? Toutes lois violées. Du fait du Prince et non du Dictateur, vous dira-t-on.

La démocratie était une belle escroquerie. Il faut vite retrouver le chemin de la République. Vite. Les Républicains devraient avoir le vent en poupe ; ils sont dans le sens de l’Histoire.

Comment se fait-il qu’avec toute cette intrusion dans la vie des gens via le numérique, les Etats sont toujours à la traîne face aux terroristes et incapables de les intercepter ? Comment ? Comment se fait-il que les renseignements généraux français n’aient pas  intercepté les frères Kouachi et prévu l’acte de Charlie ? Comment se fait-il, qu’hier, on apprend par hasard qu’un citoyen français voulait faire sauter une ou deux églises et qu’on a arrêté le suspect tout à fait par hasard ; un peu comme si ce dernier voulait lui-même se dénoncer, comme cette carte d’identité trouvée dans le véhicule des frères Kouachi en fuite, à la manière des petits pains du Petit Poucet qui permettent de le suivre à la trace ?

Google, si vous faites un mail recherchant telle ou telle information, mettons sur les services de téléphonie par exemple ; tout de suite, les pubs vous arrivent. A la seconde même. Donc, il y a un mouchard. L’Union Européenne veut agir, c’est la partie émergée de l’iceberg de la phase cachée du Numérique qui abrite le Diable en personne. Lire notre billet précédent.

Journaux occidentaux, services de renseignements, milieux politiques, tous sont de mèche et ils décident de qui est Dictateur ou non dans le monde ; en général, celui qui n’entre pas dans leur magouille pour jouer au larbin, comme l’Arabie Saoudite. Si on décrète que ce sont les dictateurs, il convient de dire également qu’ici, on a affaire à des Maîtres du Crime que sont les leaders occidentaux. Je ne sais qui vaut mieux et où se situe la différence.

C’est pourquoi, les terroristes ont décidé d’étouffer l’Europe avec l’immigration ; encore une longueur d’avance des terroristes sur les algorithmes bêtes et méchants que défend le président français. Les terroristes réfléchissent deux fois plus vite que les Occidentaux. C’est curieux. Ils ont deux coups d’avance. C’est que là où les occidentaux cherchent systématiquement à faire perdre les autres et l’autre, les terroristes veulent gagner. Là où ils cherchent délibérément à tricher, les autres activent leur logique.

Ils ont décidé que l’immigration devait étouffer l’Europe et lui faire payer ses mesquineries en Afrique et dans le printemps Arabe.  Et ça les occidentaux ne l’ont pas vu venir. Ils sont en retard sur l’Intelligence des gamins.

Les nouvelles armes de destruction massives ne sont pas celles qu’on croyait. Et ne nous parlez plus de démocratie, de grâce, pour définir et vendre un système monopolistique, corrompu et détourné depuis trop longtemps. Quant au régime de l’illégalité-reine  tant au niveau national qu’international, n’en parlons plus. On a vendu la démocratie à l’Irak, aux rebelles de Benghazi et à tous les arabes du printemps arabe, n’est-ce pas ? Des mots et du vent en fait. Tout dans l’esbroufe et vas-y que je t’entube. Démocrates, mon oeil.

Immigration, pétrole et renseignement numérique : la trame clandestine.

Bienvenue dans le Monde de l’illégalité et de la Clandestinité, marqué au sceau de la corruption et du sang.

La bonne nouvelle du jour.

Loretta Lynch sera Ministre de la Justice et va remplacer Eric Holder. Le Sénat vient de confirmer sa nomination. Au bout d’une bataille de 5 mois. Loretta Lynch est une afro-américaine. Mitch McConnell, le leader de la majorité sénatoriale a également ouvert la voie au flickage du trafic humain.

CNN. « More than five months after her nomination, Loretta Lynch has been confirmed by the Senate in a 56-43 vote as the first African-American woman to be attorney general.

President Barack Obama in November nominated the two-time U.S. attorney for the Eastern District of New York to replace Attorney General Eric Holder. Republicans leading the Senate refused to bring her nomination up for a vote until Democrats cut a deal on abortion language in an unrelated bill. Lynch waited more than twice as long as the combined time for the seven most recent U.S. attorneys general ».