La France schizophrène : l’assimilationnisme est un leurre Républicain et un voeu pieu. La France aime les dogmes et les icônes.

REVUE DE PRESSE.

L’intégration est un échec, au mieux, et un leurre, au pire.  Quant à l’assimilation, théorie illusionniste, il s’agit d’un dérivé du colonialisme. Allégories. Allégories, comme la France de la fin du 20ème siècle, d’après seconde guerre mondiale les aime.  Allégorie du rassemblement. Allégorie de l’amitié entre les peuples. Allégorie de la synthèse bâtarde en Politique.  C’est ainsi que la théorie dite assimilationniste, stade d’une Intégration achevée et réussie est devenue un dogme passéiste : une icône qui absorbe son propre reflet permanent. La Grandeur de la France passée traîne son spectre décalcifié pour faire illusion sur la scène internationale.

Quand elle ne se contente pas de faire du suivisme, la France porte un regard passéiste, rétrograde, figé et une lecture profondément malhonnête sur les événements. L’actualité nous dote de plusieurs exemples. Le Selfie d’Obama/Cameron et de la Présidente du Danemark en Afrique du Sud, l’Ukraine, le rapport sur l’intégration, la réforme fiscale malencontreusement associée à la baisse de la dépense publique et ces icônes politiques qui ne finissent pas d’envoyer un reflet mort.

A quand la disparition des icônes politiques qui tirent la France en arrière ?

2017 sera meurtrier et cannibale

Commençons par l’Ukraine. L’Ukraine a annoncé hier, par la voix de son PM, Mykola Azarov, que le pays allait signer la feuille de route fixant le contrat commercial avec la Russie, ce Mardi. Demain donc. Comme initialement prévu. L’annonce a été faite à la télévision Ukrainienne nationale, Inter TV, Dimanche dans une interview tard dans la soirée. 

Kiev, Ukraine (CNN) – Lire dans CNN. Ukraine, Russia to sign trade roadmap, Prime Minister Mykola Azarov says.

Mauvaise lecture de l’Ukraine et de la réalité géopolitique sous-régionale, car, quelque temps auparavant, on apprenait que Hollande allait boycotter la cérémonie d’ouverture des Jeux de Sotchi à laquelle les Chefs d’Etats sont invités. Ce n’est pas une obligation d’être présent. Pourtant, c’est une maladresse diplomatique que d’y renoncer pour des raisons de mauvaise politique.

L’Ukraine est un faux reflet : ceux qui occupent les pavés sont mieux organisés. Lire dans le Figaro « Ukraine : les réseaux sociaux, outil clé des manifestants pro-européens ». Cela leur donne un avantage visuel. Les pro Russes le sont moins et vivent du côté Opposé de Kiev. Il y a donc une illusion d’optique sur ces manifestants qui sont loin de représenter la majorité des Ukrainiens. 200 000 manifestants sur une population de 40 millions d’habitants. Un grossissement qui fonctionne comme un véritable leurre.

Puisqu’on parle de l’Ukraine, il faudrait ajouter que l’avenir sera Eurasiatique. La Chine vient de frapper un grand coup avec son atterrissage sur la Lune et son projet magistral intergalactique : le pays annonce une station spatiale à l’horizon 2020. La Chine fait désormais jeu égal avec l’Amérique et la Russie.  Vive la Chine et là, je me sens Chinoise depuis qu’elle a atterri sur la Lune. Ceux et celles qui ont lu Hervé, savent pourquoi – lire le making off. C’est une affaire de vibrations. Justement, c’est cela l’Identité Nationale : une affaire de vibrations et de vibrato, comme lorsqu’on dit cocorico.

Ce qui nous conduit à l’Intégration et au fameux rapport qui fait encore parler de lui, depuis le bluff en guise de critique du patron de l’UMP, en fin de semaine dernière. Il a été démontré que le fameux rapport critiqué par l’UMP, sur la question de savoir s’il fallait rétablir le voile à l’Ecole, était en ligne depuis des semaines déjà sur le site du PM. Hollande le savait donc très bien. Or, il n’a pas dit un mot de contradiction. Dès que JFC est sorti pour dénoncer cela, histoire de renforcer son actualité sur ce qu’il a découvert au Canada, en matière de politique d’immigration et qu’il aimerait dupliquer en France, bide annoncé – dès sa sortie, le président Hollande a joint sa voix à la sienne, abandonnant lâchement son PM. En traître donc. Mais, on a l’habitude maintenant. Le contraire aurait été étonnant. Certains sont prêts à lâcher femme, enfants, amis, concubines, tout pour survivre.

Dans la foulée de l’auto-réverbération de l’icône présidentielle, le président est revenu sur la réforme fiscale. Là aussi honteusement. On avait déjà une première version de retour d’Israel du président disant qu’il soutenait complètement la réforme de JMA.

Quelques jours plus tard, depuis l’Italie, on entendait que la « réforme fiscale prendra tout le temps du quinquennat ».

Plus tard, le PM a  indiqué un calendrier disant qu’au premier semestre, les premières propositions seront là.

Quelques jours après, le président aurait avancé l’idée qu’il faudrait 10 ans pour cela.

Et au Brésil, la semaine dernière, en rejoignant Copé dans sa « critique », Hollande nous a dit qu’il était en désaccord sur la manière dont cette réforme fiscale s’engageait. Qu’il ne fallait pas revenir sur ce qui est déjà fait. 2 ou trois mesures. Quand on pense au va-et-vient du début du quinquennat,  annulant et reprenant les mesures Sarkozytes, on n’est pas rassurés pour la suite.

La Baisse de la Dépense Publique et la Réforme Fiscale sont deux chantiers distinctifs

Pour couronner la mauvaise interprétation et enfoncer le clou dans la tête de JMA, il a ajouté l’autre non critique de l’UMP disant qu’il n’y aura pas de réforme fiscale sans baisse de la dépense publique. Théorème mensonger. Amalgame. Et le président s’est prêté au jeu pour montrer que c’est lui qui était aux commandes. Bref, les couilles, c’est lui qui les a, pas JMA. Sans blague. C’est exactement le contraire. Si le président Hollande avait suivi JMA dans sa volonté de poursuivre la transparence sur le patrimoine des élus par la publication de la fiche des impôts, la seule  valable et crédible, on n’aurait pas le mensonge DATI (qui a dû mal recopier les autres) et bien d’autres encore dissimulés qui pourraient impliquer d’autres acteurs. Et puis, le chantier de la « réforme fiscale », un chantier pour une fois bien identifié est le fait de JMA. Alors, l’ex compagne du président est de sortie pour prêter encore une fois main forte à son ex. devenu président, sans elle et qui dit que le rapport sur l’Intégration ne devrait pas figurer sur le site du PM. On se réveille bien tardivement. Démagogie à souhait. Mais,  ne cherchez pas l’erreur, au jeu de qui a des couilles et qui n’en a pas, les simulacres ne trompent pas. Le clan peut toujours se resserrer, le Roi est Nu.

Politique d’immigration canada dry

Mais pourquoi la politique d’immigration version Canada Dry en France ne peut pas fonctionner ?  Pour une raison simple déjà : le Canada n’a pas de liens historiques entre les peuples comme la France et les territoires d’où provient son immigration. La France était et est une puissance colonisatrice ; le Canada était et est une colonie Britannique. La Reine d’Angleterre y est le Chef de l’Etat.  Le Canada, le Danemark, la Hollande, la Suède, la Norvège, l’Australie ont des politiques immigrationnistes similaires dites « Système à points ».

En Allemagne, on n’a pas de nationalité sans parler Allemand, tout comme dans les pays de l’Europe du Nord.

En France, cela est contourné par le droit au regroupement familial. N’importe quel(le) illettré(e) et analphabète, marié(e) à un conjoint ou une conjointe française a automatiquement droit à la nationalité française tout comme tous les réfugiés mythomanes finissent par intégrer la nationalité française (droit d’asile abusif) tout comme tout clandestin a les mêmes droits qu’une personne entrée régulièrement. L’assistance sociale à profusion en sus. Même celui qui entre avec un visa touristique d’un mois a le droit de s’enregistrer comme demandeur d’asile.

C’est la question du Code Civil a revisiter de fond en comble. C’est également celle de la Coopération franco-africaine. Rien à voir avec le Canada qui est utilisé ici comme un leurre.

Par contre, le Canada peut nous instruire sur l’alternative à l’assimilationnisme ; ce leurre républicain à l’eau de rose Française. Le Royaume Uni également.

Vous avez dit Réforme Institutionnelle, la mère des réformes ?

Pourquoi la réforme fiscale n’a rien à voir avec la baisse de la dépense publique ? Ce sont  là deux chantiers différents. La baisse de la dépense publique relève du chantier de la Réforme des Institutions  : financement des partis politiques et réduction des collectivités territoriales notamment. Organisation des élections, etc… Elle croise la fiscalité, mais sans en dépendre.

Draghi, le patron de la Banque Européenne a soutenu l’insoutenable légèreté de l’Etre juste en réaction au faux bond Ukrainien vis-à-vis de l’Europe. Il a dit que la France avait besoin de « stabilité fiscale ». Quelle stabilité fiscale ? Celle qui tue la croissance, l’économie et l’emploi dans l’oeuf ?  L’Europe, l’OCDE, le FMI, toutes les structures sérieuses appellent la France à faire des réformes depuis. Et que dit Draghi ? Il faut de la stabilité fiscale. On fait la réforme ou pas Mr. le Gouverneur de la banque européenne ?

Financements des partis politiques et des syndicats 

En Italie, les partis politiques pourraient ne plus être financés par l’Etat. Les Italiens voient bien que ce financement est devenu l’alpha et l’omega de l’existence des partis politiques. En France, c’est le fonds de commerce du FN et de tous les autres partis politiques qui y casent leurs proches et organisent le clan, bien avant même la prise du pouvoir. C’est grave, très grave. Il faut parfois couper l’herbe sous le pied des chèvres. On dit que la chèvre broute là où elle est attachée.

En Amérique, la lutte pour le plafonnement des fonds des particuliers aux candidats a commencé. On ne devrait pas élire un candidat sur la base de l’étendue de son porte monnaie, mais sur celle de ses idées, est-il annoncé. Or,  le trop plein d’argent permet d’occuper abusivement l’espace médiatique et publicitaire et fausse la concurrence, au profit des mafieux, capables de mobiliser l’argent sale, l’argent blanchi, l’argent non déclaré, l’argent qui devrait profiter au fisc pour le Bien Commun.

Aux USA. Les ambassadrices des Droits des femmes ne respectent pas  la femme.  

Curieux. Deux exemples. Une Ambassadrice Indienne aux USA prises en plein délit d’esclavage et d’exploitation de la nounou de son enfant et Beyoncé qui sort un CD kleenex pour les fêtes de Noël dans lequel, elle mime de façon pornographique, la scène de « L’origine du monde ». Jambes bien écartées. Elle  n’a pas pu faire dans le Nu, car on aurait tout censuré. Voilà le travail : ce sont les afro-américain(e)s qui sont à la pointe de l’Impérialisme Américain aujourd’hui, en exportant du sexe cheap et mean : tout dans les fesses et le sexe et une musique de bazar faite de remix et de mix archi-recopiés et réchauffés.

En fait, le problème est plus profond :  dans son complexe d’infériorité éternelle, le Noir recopie toujours le Blanc, mais Mal et Vulgairement. Quand on pense que dans les années 80, la Chine et les pays africains dits à revenus intermédiaires – en voie de décollage politique : le Cameroun et la Côte d’Ivoire en faisaient partie –  étaient logés à la même enseigne « pays sous développés ou en voie de développement » et que la Chine va sur la lune aujourd’hui, est la seconde puissance mondiale et se développe à la vitesse grand V, en pointe sur l’innovation et l’inventivité tous azimuts, on voit toute la différence avec les Africains qu’elle vient aider, financer et former chez eux.

La Chine a recopié le Blanc en Bien et l’Africain en Mal. L’une a avancé à pas de Géant, l’autre a régressé dans les mêmes proportions. Il paraît qu’il y a un début de tâtonnement ici et là. Pendant 20 ans, depuis la fin de l’Apartheid, l’Afrique du Sud est restée au milieu du gué.

Regardez les prostituées à Paris, a Reims, à Gerland (quartier de Lyon) à la frontière avec la Suisse : les blacks sont  à la parade, sans honte partout, y compris dans le métro. Les Asiatiques, les Maghrébines et les Françaises restent discrètes. Au début, on pensait que tout cela relevait de la provocation et de la revanche du pauvre devenu millionnaire (du côté de l’Amérique) ou de l’africaine qui n’a jamais rêvé d’être en France.

Lorsqu’on y regarde de près, il y a de la débilité. Pire, il y a la volonté d’aller toujours plus loin jusqu’à l’autodestruction. Michael Jackson, Whitney Houston sont les premiers d’une liste qui pourrait s’allonger. La conscience esclavagiste résonne encore en Amérique et au sein des peuples Noirs, où qu’ils soient, mais sous des formes inattendues.

Lire « LE MONDE NOIR EST DOMINÉ PAR UNE EXTRAORDINAIRE NAÏVETÉ, EXPLOITÉE HABILEMENT PAR LES OCCIDENTAUX ».

Sinon, sur le Selfie de Cameron, Obama et la Dame du Danemark, je trouve qu’il n’y a rien de choquant. Mandela aurait aimé voir cela, lui qui voulait la Réconciliation et l’Amicabilité entre Blancs et Noirs. On a dit le selfie décalé, par rapport à l’événement.  Nous disons qu’On ne pleure pas Mandela, On le chante, On le danse, On le célèbre.

En Afrique, les Morts ne sont pas Morts.