« L’Euro est l’enfant de Bilderberg ». Qu’est-ce qui lie l’euro à la mort du Président J.F. Kennedy ?

« L’Euro est l’enfant de Bilderberg »,  déclaration du Président de Bilderberg, Etienne Davignon, en 2009.

La dernière fois que le gotha de ce beau monde – le groupe Bilderberg – s’est retrouvé, c’était le 24 mai 2009 à Athènes. La Grèce pourrait être le tombeau de ce groupe (Ironie du sort ou prémonition)?

« Les milliardaires de ce monde sont actuellement au nombre de 793 qui se partagent 1700 milliards d’Euros ».

Vous vous souvenez du billet d’hier sur « les pays de merde ». Aujourd’hui, voici la confirmation éclatante. Les voies du Seigneur sont décidément impénétrables.

Qu’est-ce qu’un pays de merde ?  C’est celui où règne la prédation publique en toute liberté. Lire : Economies de la rente bancaire. Vous avez dit « pays de merde »? Ici-même.

A la conclusion de ce billet, jamais je n’aurai pu m’attendre à ce qui suit sur la mort du Président Kennedy. Et avec cela, on entend dire que l’Iran pourrait être contrôlé sur ses sites chimiques et nucléaires. Deux poids, deux mesures. Tant que l’Amérique ne retrouvera pas son centre de gravité originel, pays né avec le Protestantisme de Luther, le Pasteur, et sera soumise à l’ordre du complot mondial, elle perdra en Grandeur et en Majesté. En fait, elle se perdra dans les Ténèbres de l’incivilisation.

« Nous sommes confrontés autour du monde à une conspiration massive et impitoyable qui s’appuie sur des moyens de couverture (cachés, déguisés) afin d’élargir sa sphère d’influence basée sur l’infiltration plutôt que l’invasion, sur des subversions plutôt que des élections, sur l’intimidation plutôt que le libre arbitre, sur la guérilla la nuit plutôt que l’armée le jour. Il s’agit d’un système qui a nécessité de vastes ressources humaines et matérielles dans la construction d’une machine étroitement soudée d’une efficacité remarquable qui regroupe des opérations militaires, diplomatiques, de renseignements, économiques, scientifiques et politiques. Ses objectifs sont cachés et non dévoilés publiquement… »  – EXTRAITS DU DISCOURS président J.F. Kennedy (du 27 avril 1961) devant la presse américaine. C’était une véritable déclaration de guerre contre … la Franc-maçonnerie, sans la nommer explicitement.  Ceci a logiquement entraîné son assassinat du 22 novembre 1964 à Dallas, il y a exactement 51 ans.

 Et nous supportons cela ! En même temps nous claironnons que nous tenons à nos « valeurs », surtout la « démocratie »… On croit rêver. Comme disait Kennedy, nous assistons à un complot mondial, à un totalitarisme universel secret jamais vu jusqu’à présent.

La question est combien de temps allons-nous encore supporter que les présidents que nous croyons élire soient en effet des pions au service de ce Totalitarisme Universel ? Souvenez-vous du débat Hollande-Sarkozy où ce dernier avait déjà rendu les armes, car sachant ce qui était déjà décidé.

Souvenez-vous de l’aplomb du président Français, avant, pendant et après la présidentielle, annonçant défiant et péremptoire que « rien ni personne ne pourra revenir sur le mariage gay », s’exprimant ainsi au nom des peuples pour des siècles et des siècles.

Souvenez-vous du pourquoi tous les moutons de panurge aux cerveaux lobotomisés ont soutenu mordicus. Zero libre-arbitre et détournement de la loi constitutionnelle qui dit « qu’on se marie devant Dieu et les Hommes » et non devant soi-même. Quel que soit le point ou le lieu à partir duquel on considère ce problème, sa naturalisation est contre-nature, en fait et en droit (2). Et je le dis en toute objectivité, en faisant abstraction de ma position personnelle. En fait, on attendait que les esprits lobotomisés soient mûrs pour leur imposer la potion magique. La parole dictée et encadrée a fait le reste. C’était le rôle des médias, tous pour, sans exception. Leur job et carrière étaient en jeu. En fait, c’est toute la ‘Société du Spectacle » qui s’est couchée : tu te couches ou tu es viré.

Souvenez-vous de l’utilisation de Valérie Trierweiler, ma soeur jumelle – chère Valérie, je n’ai rien contre ta personne, même que je suis heureuse que tu sois ma petite soeur jumelle ; c’est un plaisir de grande-soeur et un privilège – souvenez-vous de son instrumentalisation comme « outil de conquête du pouvoir ». Ils sont d’une mesquinerie rare.

Mais, sans plus tarder, voici le billet annoncé sur les révélations de ce complot mondial nommé : Franc-maçonnerie. Je sais bien qu’il ne faut jamais nommer les choses, ni même les suggérer, mais tout de même. Le devoir Humaniste et celui de l’avenir de l’humanité nous obligent à le faire. De toutes façons, je suis placée sur écoute et sur surveillance à domicile et partout 24h/24. A votre avis, qui peut avoir une telle capacité ? Les services de l’Etat, bien sûr. Les mêmes qui autorisent la fouille systématique de mon domicile, dès que je m’absente et je vois les choses disparaître tous les jours, sans explication. Les mêmes qui fournissent les données de votre vie en direct aux publicitaires et aux médias qui en profitent pour vous harceler, dénigrer ou menacer furtivement.

Exemple : vous êtes pieds nus chez vous, dans votre cuisine, vous recevez une pub vous disant « montre moi ton type de pied et je te dirai qui tu es » accompagnée d’une photo de plusieurs types de pieds nus. Sauf qu’il faut être idiot pour tomber dans le panneau : génétiquement, nous ne sommes pas bâtis de la même manière. Mais, le but n’est pas la pub, mais la menace claire disant « je te surveille, je suis chez toi, j’y entre lorsque je veux, je fais ce que je veux dans ton appart, dès que tu mets le nez dehors – de toutes façons entre les caméras de surveillance urbaine et les reconnaissances faciales installées partout, tu es sous contrôle permanent ». Ce détournement de la technologie par les esprits Barbares et Primitifs a quelque chose de répugnant. C’est illégal et oppressant. En fait, c’est un régime d’Oppression et de Terreur qui s’est installé subrepticement et nous sommes complices de cela, si nous nous taisons et laissons passer la Terreur brutale.

Comment en est-on arrivé là ? Que DSK soit piégé à New York par ce gang occulte des zombies façon E.T. pour le remplacer par qui on sait ?

Comment en est-on arrivé à installer des marionnettes de cet ordre occulte aux plus hautes fonctions ?

Je vous avais parlé de ces ONG et autres fondations servant de paravents aux sectes de l’ombre. J’avais mis en doute ces fondations et autres délits d’initiés sous forme de conférences données par d’anciens chefs d’Etats, forcément au courant de la politique des Etats sur 30-50 ans à venir.

Quid des paradis fiscaux auxquels personne n’ose s’attaquer pour ne pas sauter sur une mine voire une bombe ?  

Et nous supportons cela ! En même temps nous claironnons que nous tenons à nos « valeurs », surtout la « démocratie »… On croit rêver.

Quant au Malthusianisme, le contrôle de l’économie en rapport avec celui de la population, il est lui-aussi manipulé et déformé jusqu’au vomi.

Mr. Barroso (président de la Commission Européenne) membre de Bildeberg et peut-être du Siècle parisien, peut-il prétendre à l’impartialité dans la gestion de crise Grecque, en étant membre et partisan du Cercle qui a probablement décidé qu’il fallait exclure la Grèce de la zone euro, après l’avoir aidée à falsifier ses comptes pour en faire partie ? Poser la question, c’est déjà y répondre.

Cette crise de la Grèce marque le début de la fin de ce totalitarisme des Ténèbres. Le mariage gay portait en lui les germes de cette auto-destruction voire de la disparition/dissolution de l’ordre occulte dans la fournaise de l’Enfer sur et sous terre.

C’est dans l’ordre du détournement des choses : une caricature de mariage, un détournement du mariage et de la vie qu’on veut à tout prix congeler (au sens de momifier) ou geler.

Ceci vous donne une grille de lecture pour comprendre les événements qui secouent la planète aujourd’hui et l’ordonnancement pré-programmé et pré-encadré du Monde sans VOUS. Mais çà c’était avant, avec tous ces sourires mielleux qui dissimulent assez mal le fiel et le diable.

Ainsi, le jour, c’est Dr Jeckyll, l’humanitaire et la nuit, c’est Mr. Hyde des paradis fiscaux et des trafiquants de la démocratie, des esclaves, des migrants, des prix, des monnaies, drogues, armes etc…

LA BONNE NOUVELLE EST QUE L’HUMANITE SERA SAUVEE PAR LA DEMOCRATIE. RETOUR A ATHENES ET A LA DEESSE ATHENA. LA GRECE A DONNE LE TON ET MONTRE LE CHEMIN. IL FAUT LUI EMBOITER LE PAS, CAR C’EST CELUI DE LA VERITE ET DE LA VIE.

ELEVONS NOUS  A LA HAUTEUR DE CE NOUVEAU DEFI. POUR NOUS-MEMES ET POUR LES GENERATIONS FUTURES POUR DES SIECLES ET DES SIECLES.

Mémorial du président Kennedy
Mémorial du Président Kennedy, Cimetière d’Arlington, Washington, D.C. Photo World Class. Cliquez sur la photo pour l’agrandir.

RU 20+21/2015 DEPECHE HEBDOMADAIRE DE NOUVELLES CHRETIENNES

« RU », le service de presse du réseau UNEC, BP 70114, F 95210 St-Gratien

Tél/fax/rép. 0134120268, unec@wanadoo.fr , www.radio-silence.tv (rubrique RU)

QUI ASSASSINA KENNEDY ? (ru, 11 juillet 2015). –

Ce n’est que maintenant que les archives s’ouvrent petit à petit. On vient de découvrir une vidéo montrant un discours du très catholique président J.F. Kennedy (du 27 avril 1961) devant la presse américaine. C’était une véritable déclaration de guerre contre … la Franc-maçonnerie, sans la nommer explicitement.  Ceci a logiquement entraîné son assassinat du 22 novembre 1964 à Dallas, il y a exactement 51 ans. Jugez en vous-même, en lisant quelques paroles de ce discours passionnel (que vous pouvez suivre en anglais sur https://www.youtube.com/watch?v=H9o06mxzxEQ).

« Mesdames, Messieurs, le mot ‘secret’ est détestable dans une société libre et ouverte. Et nous sommes en tant que peuple par nature et historiquement opposés aux sociétés secrètes, aux serments secrets et aux procédures secrètes. Nous avons décidé il y a longtemps que les dangers de la dissimulation excessive et injustifiée de faits permanents l’emportaient amplement sur les dangers qui sont cités pour la justifier. Même aujourd’hui il y a peu d’intérêt à s’opposer à la menace d’une société fermée en imitant ses restrictions arbitraires. Même aujourd’hui il y a peu d’intérêt à assurer la survie de notre nation si nos traditions ne survivent pas avec elle, et il existe un très grave danger vis-à-vis d’un objectif pour augmenter la sécurité qui va être annoncé par ceux qui veulent l’atteindre à la limite de la censure officielle et de la dissimulation. Ca je ne le permettrai pas dans la mesure où c’est sous mon contrôle, et qu’aucun fonctionnaire de mon administration, que son rang soit élevé ou non, civil ou militaire, interprète mes paroles de ce soir comme étant une excuse pour censurer les médias,  pour étouffer cette dissidence, pour couvrir nos erreurs ou de dissimuler à la presse et au grand public les faits qu’ils méritent de connaître, (à savoir que) nous sommes confrontés autour du monde à une conspiration massive et impitoyable qui s’appuie sur des moyens de couverture (cachés, déguisés) afin d’élargir sa sphère d’influence basée sur l’infiltration plutôt que l’invasion, sur des subversions plutôt que des élections, sur l’intimidation plutôt que le libre arbitre, sur la guérilla la nuit plutôt que l’armée le jour. Il s’agit d’un système qui a nécessité de vastes ressources humaines et matérielles dans la construction d’une machine étroitement soudée d’une efficacité remarquable qui regroupe des opérations militaires, diplomatiques, de renseignements, économiques, scientifiques et politiques. Ses objectifs sont cachés et non dévoilés publiquement… »

Depuis, les FM se sont librement développés autour du globe en resserrant leur maillage de façon inimaginable. Le pire, c’est que le public ne proteste plus, il s’en accommode. Aucun président ne lève plus sa voix depuis Kennedy pour accuser ce système, « véritable complot » comme il l’a précisé lui-même. Prenons un exemple. Un de ces organismes secrets, le groupe BILDERBERG, se réunit régulièrement en excluant totalement la presse. Cette année, du 11 au 14 juin, leur réunion mondiale a eu lieu à l’hôtel Interalpen au Tyrol/Autriche, à 1300 m de hauteur, à 4 km de l’Allemagne. 2100 policiers – dont la célèbre section Cobra directement placée sous l’autorité du Ministère de l’Intérieur autrichien – étaient mobilisés pour garantir la tranquillité et l’isolement des participants. Dans un rayon de 8 km autour de l’hôtel il y avait un brouillage complet des communications, mesure pourtant parfaitement illégale en Autriche. Le survol des alentours de l’hôtel était interdit dans un cercle de 40 km.

Les participants viennent de tous les domaines de l’activité humaine, dont un tiers du secteur politique. Deux tiers des participants viennent de l’Europe, le reste des Etats Unis. Voici quelques noms piqués entre les 140 participants en 2015, venus de 22 pays : José Barroso (président de la Commission Européenne), Heinz Fischer (président d’Autriche), Alain Juppé (1), Henry Kissinger, Ursula von der Leyen (ministre de la Défense en RFA), la reine Béatrix (Pays Bas), Catherine Pégard (présidente de l’établissement public du château de Versailles), David Petraeus (commandant de l’armée américaine en Afghanistan), John Sawers (chef des Services Secrets en Angleterre), Jens Stoltenberg (secrétaire général de l’OTAN), Peter Sutherland (chef de la Commission Trilatérale et président de British Petroleum), Robert B. Zoellick (président de la Banque Mondiale), etc.

Il faut savoir qu’il est interdit de prendre des notes pendant les réunions du Bilderberg, que les téléphones portables sont interdits, qu’il n’y a pas de votes ni de résolutions ou de rapports, et surtout aucune interview. On dit même que les stylos sont interdits dans l’hôtel. Pourtant il y a des décisions claires et tranchantes. L’ancien secrétaire général de l’OTAN Willy Claes, membre du Bilderberg, a laissé entendre en 2010 que « les participants doivent mettre en œuvre les décisions politiques ( !) formulées lors de ces réunions. » Ils décident des guerres et des monnaies, des gouvernements et des présidents, de la pluie et du beau temps. Etienne Davignon, le président de Bilderberg, a déclaré en 2009 que « L’Euro est l’enfant de Bilderberg ». Rien que cela !

Et nous supportons cela ! En même temps nous claironnons que nous tenons à nos « valeurs », surtout la « démocratie »… On croit rêver. Comme disait Kennedy, nous assistons à un complot mondial, à un totalitarisme universel secret jamais vu jusqu’à présent.

Pire encore, ils projettent maintenant de réduire massivement le nombre des humains sur terre. Citons simplement les quelques lignes à ce sujet publiées par notre agence RU en 2009: « BILDERBERG (ru 38/2009): Le groupe mondialiste Bilderberg réunit régulièrement quelques-uns des plus riches du monde… Les milliardaires de ce monde sont actuellement au nombre de 793 qui se partagent 1700 milliards d’Euro. La dernière fois que le gotha de ce beau monde – le groupe Bilderberg – s’est retrouvé, c’était le 24 mai 2009 à Athènes (ironie du sort ou prémonition), une réunion secrète convoquée par Bill Gates « pour venir au secours des maux actuels du monde ». Il est vrai que ce groupe a fait des donations de 70 milliards d’Euro depuis 1996 et pèse ainsi sur les développements dans le monde. A Athènes chacun avait la parole pour 15 minutes pour parler de son projet favori. Au dîner ils ont cherché un « projet parapluie » qui servirait aux intérêts de tous. Bill Gates obtint le consensus général : il faut s’occuper du problème de la surpopulation, cause universelle des maux de la planète. Déjà en février il avait déclaré en Californie : « Les prévisions disent que la population mondiale montera jusqu’à 9,3 milliards (actuellement 6,6 milliards), mais avec des initiatives charitables (sic), tels que meilleurs ‘soins pour la santé’, nous pensons que nous (sic) pourrons limiter ce maximum à 8,3 milliards. » Ils ont convenu de se servir de réseaux indépendants des gouvernements, « car ceux-ci sont incapables de faire face au désastre que nous voyons tous venir ». On sait que dans le langage mondialiste l’expression ‘soins de santé’ inclut surtout l’avortement. Il y a trop de monde ? Il faut tuer ceux qui arrivent de trop. Les gouvernements, aux yeux des milliardaires, tuent déjà quelques-uns (avortement, euthanasie), mais ce n’est pas assez. Il faut tailler dans la masse… Ces Messieurs ne discutent pas ces projets avec de la haine pour l’humanité, au contraire, ces tueurs se croient les apôtres de la bienfaisance. Dans l’ancienne Russie, à table on laissait toujours une place « au Bon Dieu », pour le pauvre qui frapperait à la porte. Aujourd’hui les mondialistes – athées – veulent plutôt tuer les nouveaux arrivants. ».

C’était notre dépêche RU de l’été 2009. Nous en sommes toujours là !

–  O.A.M.D.G.  –

———————-

(1) [Et après, Juppé et Fillon ainsi que tous les membres de ce Club figurant parmi les Républicains vont faire semblant de combattre leurs alter-ego siégeant dans les rangs des socialistes. La Comédie Humaine n’a pas finie de durer. Honoré de Balzac.  » Le titre a été choisi en référence à la Divine Comédie de Dante. Mais au lieu d’une entreprise théologique, l’auteur s’est voulu sociologue et a créé un univers non manichéen, où l’amour et l’amitié tiennent une grande place, et qui met en lumière la complexité des êtres et la profonde immoralité d’une mécanique sociale où les faibles sont écrasés tandis que triomphent le banquier véreux et le politicien vénal. » Wikipedia.

« Le banquier vénal », on en parlait justement dans le billet d’hier pour décrire un certain travail de merde autorisé dans les pays de merde. J’ai eu un échange avec un « conseiller bancaire postal » là-dessus et qui m’a dit « vous pouvez changer de pays », lorsque je lui ai dit que leur boulot était un boulot de merde et que vraiment la France était un pays de merde pour laisser faire cela. Que peut-elle comprendre, elle est sous tranquillisants idéologiques jusqu’à la fin de sa Vie. C’est d’une tristesse infinie. A 45 euros la passe, pardon, le rejet de chèque, on se fait du blé facile. Plus les frais de tenue du compte sur des millions de porteurs qui n’ont pas même accès aux crédits bancaires.

A quand la contrepartie, au lendemain de l’adoption au forceps du 49.3 de la Loi Macron soi-disant il y aura des contreparties. Le banquier gère notre argent, sans notre avis. Fort bien. Il doit avoir des devoirs vis-à-vis de nous et des obligations. S’il ne fournit pas les services de banque, nous ne devrions pas être obligés d’ouvrir un compte chez eux, afin qu’ils se sucrent, assis confortablement derrière un pupitre et occupés à saliver.] (C’est nous qui ajoutons cette parenthèse unique).

(2) « Balzac attribue au romancier une responsabilité majeure dans la sphère publique : « La loi de l’écrivain, ce qui le fait tel, ce qui, je ne crains pas de le dire, le rend égal et peut-être supérieur à l’homme d’État, est une décision quelconque sur les choses humaines, un dévouement absolu à des principes9. ». – Wikipedia.

Voir l’invisible pour restituer le visible. « Tout comme Hugo, il avait l’ambition de révéler les secrets de la société, et d’affirmer ainsi sa maîtrise sur le monde, car « le visible est impénétrable à l’œil du profane, mais pour l’œil averti, l’invisible est la clé du visible44″. – Wikipedia. Tous les extraits suivants sont tirés de cet excellent article.

« Le secret des grandes fortunes sans cause apparente est un crime oublié »155. (Wikipedia)

« Balzac montre la difficulté de lutter contre les procédures collectives frauduleuses ». (Wikipedia)

« De toute évidence, il ne croit pas à la capacité des lois de moraliser la société, car la loi la mieux intentionnée ne manque pas de susciter des effets pervers et d’aiguiser les « fourberies de l’esprit ». (Wikipedia)

« Le romancier milite aussi pour les droits de l’écrivain et le respect de la propriété intellectuelle, d’abord par une « Lettre adressée aux écrivains français du xixe siècle »161, puis par un Code littéraire rédigé en 1840, comprenant 50 articles répartis en six sections, qui servira de législation aux écrivains affiliés à la Société des gens de lettres, engagés dans un contrat d’édition162. (VoirFondation de la Société des gens de lettres.) » – (Wikipedia)

Lire aussi la genèse des Infiltrés en France.

<> Lire les réflexions du Pape en voyage en Amerique du Sud. Aucun esclavage nouveau ou ancien n’est tolérable. (Eurasianews).