On vote aujourd’hui pour désigner le président de l’UMP. Sans surprise Sarkozy va l’emporter.

Le Jour J est arrivé à l’UMP. Entre bugs annoncés et effectivement occasionnés, multiples attaques cyber provenant de personnes diaboliques – forcément cachées, car appartenant au Monde des Ténèbres, mon Dieu que ces personnes sont maudites et misérables ! Donc, entre toute cette fange immonde et ce monde infesté de rats, l’UMP se bat depuis hier contre les pirates informaticiens.

Qui sont-ils ? Ils n’ont pas de visage, ce sont des lâches comme toujours. Leur vie tourne autour du mal fait aux autres. Le problème c’est que la police laisse faire, l’Etat également qui ne concentre pas la vigueur nécessaire et la sévérité à appliquer dans ces cas dans le genre : un pirate doit être jeté en prison direct et sans ménagement et y passer un temps conséquent avec forte somme pour dédommager ses victimes, le type de somme pour laquelle il n’aura pas assez d’une vie pour tout payer.

Mais, voilà, le système tourne grâce à ces gens-là. Quel système me direz-vous ? Un système de pourriture où la liberté n’a plus cours. Vous êtes contre le système, on vous traque. C’est ce que l’UMP subit aujourd’hui. Le système n’est plus dirigé par les politiques, mais par une bande de médiocres, malfrats et autres bandits officiant sur la place publique, les uns pour restreindre la parole des autres.

Les moyens sont multiples : l’acharnement médiatique qui s’abat sur Nicolas Sarkozy comme une meute de chiens enragés de haine est phénoménal. Pourquoi voulez-vous que les pirates se gênent ? Ils sont encouragés dans leur tâche par les appels au meurtre permanent des médias sur Nicolas Sarkozy. A force de faire des appels du pied à ces pirates informaticiens, en prédisant ces bugs, ils ont fait de « la persuasion clandestine » dans le genre, appel au meurtre à mots couverts.

Comment une presse digne de ce nom peut-elle appeler à casser un vote démocratique et transparent ? Comment peut-elle insinuer cela ? Comment peut-elle distiller ce venin ? Comment peut-elle se contenter de rapporter les attaques comme s’il s’agissait d’un fait banal et ne pas porter là-dessus une indignation civique au minimum ?

Marguerite Duras disait qu’on avait la télévision qu’on méritait. A-t-on les médias qu’on mérite ? Des agents de la haine. Des valets devenus arbitres des matches qu’ils veulent truquer et gruger pour leurs propres intérêts, soit d’accomplissement ou d’enrichissement. Bref, s’il fallait revenir en arrière, il ne fallait pas créer la presse, car aujourd’hui, c’est elle la plaie démocratique. La pieuvre démocratique ?

On n’aime pas Nicolas Sarkozy, alors, toute la presse se dresse et attaque en règle. Remarquez, ce sont eux qui disent et qui contredisent. Eux, c’est l’ensemble qui comprend, les journaux, les sondages qu’ils commandent et les pirates informatiques qu’ils abritent ou encouragent. Ca fait bloc. Ils sont de toutes les manipulations électorales, y compris à l’UMP alors qu’ils sont tous de Gauche.

Qu’est-ce que cela peut leur faire, le vote à l’UMP ? C’est le propre de l’envieux, il veut toujours savoir ce qui se passe chez les autres, y entrer par effraction pour y commettre des vols et des crimes. Ils ne peuvent pas vivre autrement, leur vie est sans saveur, alors, on vole, on pirate pour avoir un semblant de jouissance.

Ils avaient parié sur l’atterrissage impossible de Nicolas Sarkozy à l’UMP, en montant des snipers. Raté.

Ensuite, ils ont établi leur propre règle stipulant que si NS fait moins de 70%, alors cela ne sera plus un plébiscite.

Ils avaient dit que NS visait 80%. Ils ont sondé son coeur et ses rêves apparemment, dans une séance d’hypnose clandestine sans le consentement de l’intéressé.

Ils ont dit que Bruno le Maire avait déjà gagné, même si il n’arrivait pas en tête. Eh oui, Fillon et Juppé ne sont pas dans la course, sinon ce serait eux les gagnants, comme on vous déclare que Alain Juppe est le favori des Français et que Bayrou et lui sont en tête à Droite. Ouais, mézigue.

Puis, on a dit – on explore toujours notre « ils », « on », « eux » de Bebel – Nicolas Sarkozy aime trop l’argent. Qui dit cela ? Les adeptes et adorateurs de l’argent. Combien touchent-ils eux? Pour quel job ? On s’en fout de l’argent des dirigeants. S’ils sont en fraude, la Justice est là pour faire le Job. Idem pour les affaires.

Aujourd’hui, on lit et c’est franchement une honte, que ceux qui ont volé les photos du président attablé à l’Elysée avec sa nouvelle girlfriend officielle « avaient été embauchés par NS ». Cela se passe de commentaires. Que fallait-il faire ? Que Hollande vire tout le personnel de l’Elysée à son arrivée, au prétexte qu’ils étaient là avant lui et travaillaient avec NS ? Mais, que ne faut-il pas entendre des ignards ?

Il y a  une immoralité fondamentale qui veut s’emparer du pouvoir pour le soumettre aux pulsions des médiocres qui vampirisent l’espace public. La France régresse parce qu’elle a trahi son idéal Républicain et mis sur un piédestal une bande de médiocres en érigeant le vol, la piraterie et la médiocrité en système de méritocratie. Les dirigeants se croyaient protégés en choisissant les plus nuls.

Eh bien, ils ont eu tort et ils s’en mordent les doigts. Regardez ce que vaut la France aujourd’hui, sous la coupe de la médiocratie en bandes ? Une véritable débandade et des citoyens perroquets qui ont besoin de se sentir exister, répètent les sonorités des tonneaux vides. C’est triste pour la France. Elle roule dans la boue.

Aujourd’hui, le président Hollande ne sait plus quoi faire pour remonter dans les sondages qu’on a trafiqués au-delà du raisonnable, mais rien n’y fait. Alors, il fait le kamikaze et va défier Ebola. Au moins là-bas, il remontera dans les sondages de sa presse amie et alliée dans l’abîme, comme l’homme courageux qui n’ose pas faire les réformes en profondeur.

Voici un message fort à méditer chacun chez lui. Il s’agit du Professeur Cornel West qui affirme que « Ferguson signifie la fin de l’ère Obama ». Princeton University.

Capture Cornel West

FAILLITE MORALE – COUARDISE POLITIQUE ET NEUTRALITE DEFICITAIRE AU CHOIX AVEC L’OPPORTUNISME SONT LES MARQUES DE LA NOUVELLE POLITIQUE. ECOUTEZ CE QU’IL DIT A CNN. Tweet, source CNN, capture de la video.

Le président des Etats-Unis est Noir, le Procureur Général l’est aussi, il était Ministre de la Justice, le Ministre de l’Intérieur est Noir également, comment se fait-il que la Justice Criminelle ait continué à dysfonctionner à l’identique au détriment des Noirs et que, pendant, 6 ans, on n’a pas entendu Obama frapper du poing sur la Table pour dire que « cette ère là était révolue » ? Il faut l’écouter… C’est un plaisir et un régal. On est au diapason.

Ce même jour, on avait rapporté « qu’il y avait une fatigue avec les promesses de changement qui retournent toujours à vide ». Promises of change came back empty. We are done with those fake promises of change.

Obama a légiféré en faveur du mariage gay, pour remporter l’élection de 2012 donnée perdante pour lui. On lui a conseillé de faire cela pour gagner. Il a vendu son âme au diable, lui qui était contre, et ouvert la boîte de Pandore depuis, car la France et le Royaume-Uni couards n’osaient pas y aller, sans le feu vert des Américains. Cet épisode dit deux choses : un, le jeu électoral est pré-arrangé et ça c’est très très grave. On court-circuite le débat et on légifère en passant par la force.  Il faut casser tous les mécanismes qui y contribuent et tous les agents qui travaillent dans l’ombre, contre les peuples et contre la liberté élective. C’est un crime contre l’humanité. Là dessus, il faut être sans pitié et sans états d’âmes. Ce combat concerne tous les Citoyens du Monde. C’est d’ailleurs pourquoi, Mme Taubira bien qu’elle soit celle par qui le scandale du mariage gay arrive,   avec l’aval et les applaudissements tonitruants de ceux qui la critiquent aujourd’hui  ; ce mariage gay adopté au forceps parce que promis d’avance à un certain électorat dans le Noir en échange de leurs votes – a voix au chapitre, lorsqu’il s’agit de la question Noire de surcroît. Que cela plaise ou non aux destructeurs de la Liberté. Bien évidemment.

Dans le message du Prof.  West, nous sommes tous des Noirs Américains, qu’on soit d’Amérique, de la Caraïbe, des Antilles ou de l’Afrique. Nous partageons la même Histoire. La nationalité française ne peut pas effacer cette matrice originelle commune. Je m’étonne du reste de tout cela, les Juifs font quoi dans le monde entier ? Et ils osent dans leurs journaux et du haut de leurs strapontins obtenus dans le marché noir de la politique transformée en soupière et en « copains et copines » d’abord – Vive la République des glands ! – faire la leçon à Mme Taubira.

Eh oui, ça la fout mal aux envieux ? Ceux-là qui pensent être et avoir tout et qui ne manquent pas une occasion pour voir ce que les autres ont de plus qu’eux. Ils sont blancs, ça devrait les contenter. Eh bien, non, il faut qu’ils viennent voir pourquoi « nous sommes tous Noirs Américains ». Ah, ah ah… Rira bien…

Deuxièmement, les hommes politiques sont prêts à se renier pour remporter une élection donnée perdue par les bookmakers sus-indiqués. Ils ont tort, car en 2012, Obama n’a pas perdu, contrairement au présage des mécréants et vendeurs de la soupe démocratique. Il a gagné. Le complot avait été détecté à temps, contrairement à cette élection sénatoriale où les mêmes forces occultes ont dissimulé leur jeu pour sortir la dernière semaine et mettre tout le paquet de mensonges en action.

Obama a réussi beaucoup de choses, mais il s’est loupé sur deux choses essentielles : sa politique étrangère et la question des injustices raciales qui se déclinent également en prolifération des poches de pauvreté ; autant de droits de l’homme bafoués. L’ironie est que l’Amérique est en pointe sur ces sujets à l’étranger. L’Ayatollah Khamenei a twetté sur Ferguson et ironisé sur la confiance au système disant que la méfiance de l’Iran et celle du peuple américain au système est la même. Les Nations-Unies ont appelé l’Amérique à être plus vigilante sur cet alignement du droit sur la race. C’est fort.

Les injustices raciales et sociales se recouvrent. La France a des problèmes d’injustices sociales et ethniques. On ne parle pas de communautés, c’est un mot tabou. On a même rejeté l’idée des statistiques ethniques et des quotas. Le vote de l’UMP est un début du débat libre de toutes menaces souterraines y compris en son sein. 

Ensemble, tout recommence.

Mes amis,

La question est Qui à l’UMP pour conjurer ce qui vient d’être dit et commencer le travail de la RECONSTRUCTION DE L’UMP D’ABORD, TRAVAIL QUI REJAILLIRA SUR LA FRANCE ENSUITE ?

J’AI ENVIE DE VOUS DIRE LA REPONSE COULE DE SOURCE. BUGS A PART.

——————————————————————————

A L’INTERNATIONAL

1. Egypte. Hosni Moubarak est libre : toutes les accusations sur le crime des manifestants et de corruption sont annulées.

2. Londres et UE. David Cameron engage une réforme de l’immigration qui va restreindre l’accès au bénéfice des aides sociales pour les immigrés. Londres est victime du succès de son économie. Les immigrés issus de l’UE devront travailler 4 ans avant de bénéficier des aides sociales. Ils ne pourront pas recevoir les indemnités de chômage. Les allocations versées pour leurs enfants vivant hors du territoire seront suspendues et ils seront renvoyés chez eux s’ils ne trouvaient pas un emploi dans un délai de 6 mois.

David Cameron annonce qu’il pèsera de tout son poids sur la question de la sécurité des frontières, pour l’admission d’un nouveau membre au sein de l’UE. L’immigration sera une question déterminante lors du prochain scrutin britannique en 2015. L’Europe également qui fait le beurre du parti de Nigel Farage (UKip) contre l’Europe, contre l’immigration, en faveur d’un souverainisme intransigeant.

3. Ferguson continue à s’enflammer. Certains coins de l’Amérique également. Week-end de tensions en perspective. Lire ici. Dans cet article de CNN, on apprend que Eric Holder entame une série de débats nationaux sur la relation entre la Police et le public, en vue de la réforme du système de police. Il commence aujourd’hui par Atlanta. La Police est là pour sécuriser, pas pour faire peur, terroriser et tuer. C’est en substance ce que les Fergusoniens disaient hier aux forces de l’ordre avec lesquelles ils sont allés au clash.

4. A Hong-Kong, les tentes ont été démontées et la police et les étudiants se font face. Le leader de la Contestation Estudiantine affirme avoir été agressé par les forces de l’ordre.

5. Nigéria. Boko Haram monte encore d’un cran dans l’horreur. Ils se disaient contre l’éducation et les valeurs occidentales. En portant la mort au sein même du Temple de l’Islam, une mosquée, quel est leur message ?

Tous ces débats sur la Police (en France accusée d’abriter des adorateurs des SS) et le Système Judiciaire, l’immigration, le contrôle des frontières, l’Europe et le rapatriement des compétences au niveau national, la démocratie, la citoyenneté, l’emploi ou le retour à l’emploi, les droits sociaux, la place des jeunes dans la cité et le rôle du politique, le passage des lois au forceps, voire la transformation du Droit en machine à normaliser les idiosyncrasies, tout cela nous concerne aussi.

On refonde et on reconstruit.