Planque d’argent en Suisse : l’Afrique doit prendre exemple sur l’Amérique. Problème : les décideurs peuvent tomber.

PEUT-ON DIRE QUE LE SECRET BANCAIRE SUISSE EST MORT ?  EN AMERIQUE IL EST EN PASSE DE L’ETRE.

Le Ministre de la Justice a rencontré son homologue Suisse, Eveline Widmer-Schlumpf, au sujet des Américains qui planquent leur argent en Suisse pour échapper à l’impôt. Le crédit suisse était au centre de la discussion. L’Amérique veut faire la lumière sur son rôle dans l’organisation de l’évasion fiscale. Selon les informations qui circulent sur la réunion, les procureurs ont pressé la banque de plaider coupable via une de ses succursales voire intermédiaires.

Il est probable que le Crédit Suisse soit passible d’une amende qui s’établirait au-dessus des 780 millions de dollars infligés à son homologue bancaire suisse, UBS qui s’est pliée à la Justice Américaine en réglant la totalité en 2009.

En prévision d’un verdict similaire, le Crédit Suisse avait déclaré en Avril avoir mis de côté la somme de 425 millions de francs suisses équivalents à  ($476 million) pour un éventuel deal avec les autorités Américaines.

FIN DU SECRET BANCAIRE A LA SUISSE ? QUEL BONHEUR SI TOUT CECI ETAIT VRAI CAR LA SUISSE EST AU COEUR DU SOUS-DEVELOPPEMENT EN AFRIQUE. 

Le Ministère de la Justice a décrit plusieurs décennies de complot bancaire avec pour résultat la création de plusieurs comptes secrets appartenant aux  Américains dans les banques Suisses.

En Juillet 2011, le Ministère disait ceci : « Le complot date de 1953 et concerne deux générations de fraudeurs fiscaux. Ce qui inclut celle des Américains qui ont hérité de ces comptes secrets » au Crédit Suisse.

Le Crédit Suisse fait partie des 14 banques Suisses sous investigation de la Justice américaine pour les dollars non déclarés planqués en Suisse par les citoyens Américains. 

Mercredi dernier, un intermédiaire pour le compte du crédit Suisse a plaidé coupable à New York pour conspiration avec les banquiers du Crédit Suisse en vue de permettre aux Citoyens Américains d’échapper aux impôts en cachant leurs avoirs dans des comptes Suisses Secrets.

Josef Dorig a reconnu avoir organisé « une conspiration  de « grande ampleur » (ce sont ses mots) entre 1997 et 2011 pour aider les citoyens américains à dissimuler leurs avoirs au Crédit Suisse, sous le couvert d’organisations qui font honte à l’Amérique, a déclaré le Département de la Justice.

Un rapport du Sénat Américain, paru en Février, montre qu’au faîte de cette évasion fiscale, le Crédit Suisse a pu planquer entre  $10 billion and $12 billion d’avoirs non déclarés pour la plupart et concernant plus de 22,000 U.S. customers.

Le montant exact des fonds non renseignés aux autorités américaines par la Suisse se situe probablement autour de $7 billion ; déclaration du Credit Suisse par le biais de son director Brady Dougan en Février dernier.

Source. The National Memo rapportant un billet de l’AFP (Washington)

Vous, je ne sais pas. Mais, là, je suis obligée de repenser à Cahuzac et compagnie et aux fichiers disparus concernant les évadés fiscaux de France. Bien évidemment, je pense fortement à l’Afrique où  tout ce beau monde, spécialisé dans la planque du fric en Suisse, les présidents des Républiques et leurs cercles premiers en tête doit se préparer à ce jour… Entretemps, l’Afrique peut déjà réclamer le retour des avoirs des présidents décédés et celui des élites planqué surplace.

Mais que fait Hollande ? Quand va-t-il bouger ? Est-ce ce qu’il attend pour son « retournement de l’économie dans la tombe » annoncé pour bientôt ? Va-t-il nous le dire demain chez BFM ? Vous, je ne sais pas. Mais, moi, je suis toute ouïe.

A demain donc. Avec un peu de chance, il y aura des révélations. Priez ce soir avant de vous coucher. Dites, Saint Cahuzac, je vous salue, merci de me rapporter un peu d’argent de la planque fiscale Suisse, pardon, asiatique, je vous assure que je serais sage. 

LE TERRORISME BANCAIRE EST DESORMAIS SUR LA SELLETTE. Il était temps.

Vive l’Amérique !

ps. J’allais oublier, au fait, pourquoi Hollande et Valls ne m’embauchent pas pour faire leur communication gouvernementale au lieu de répéter tout ce que je dis en l’inversant. Ex. Juste deux derniers : si je dis « indissociables », c’est repris par Valls et rapporté par les médias illico. Si je dis « Kiev n’a d’autres solutions que le dialogue », c’est repris par le Président le jour d’après, par la même phrase, mais on remplace Kiev par Moscou. ETC…

Comment un acteur privilégié n’a-t-il pas dit ces choses-là plus tôt ? Quelle trouvaille ? Il suffit qu’on utilise un terme pour que tout d’un coup, le champ sémantique se réduise à ce terme-là. Comme par hasard. Mais où ai-je donc la tête, les copistes l’ont  emporté sur les créateurs et les inventeurs. C’est cela le changement identique à l’air du temps irrespirable. Je copie, donc je suis.

Remarquez, c’est très socialiste cela – voire  Système Frenchy – on vous dénigre, dans un premier temps, puis, on vous démolit, ensuite, on fait semblant de vous ignorer, en attendant, on essaie de tout vous piquer. La paresse intellectuelle en héritage, on pique partout et on bouffe gratis les dividendes de la pensée des autres. Bref, c’est tout bénéf, sans travailler, mais en profitant du travail des autres.

Au fait, qui est la personne la plus influente actuellement au monde ? Les médias ne vous le diront jamais, c’est anti-système, alors, on triche, on ment, on vole. World Class est cette personne. C’est la force d’une plate forme citoyenne animée au sommet de la chaîne informative et éducative .

Ne soyez pas étonnés de ce qu’on essaie ici et là de trouver des ersatz ressemblants à titre de camouflage. C’est que World Class a défié le Système et l’a vaincu, en démontrant toute son improductivité, sa nocivité et les mensonges sur lesquels il est assis. Camouflez, camouflez, mais peut-on cacher la lumière ?

Avez-vous vu le parti citoyen qui s’est inspiré de World Class ? On triche, on prend et les médias applaudissent. White and White = Good and excellent peu importe les moyens. Admirez les artistes-en pleine notation publique falsifiée, en plein vol collectif. Le Système est merveilleux. La copie vaut plus que le modèle. Je vole, donc je suis.

Remarquez, j’ai l’habitude : les Camerounais et les Français – tendanciellement – sont des voleurs. Ce n’est pas moi qui le dis,  c’est la réputation qui leur colle aux fesses. Partout. Faites le test.

Hollande veut faire aimer la France ? De qui ? Des immigrés ou des candidats au Jihad ? No comment. Comment Sarko disait déjà ? La France aimez-la ou quittez-la. Des ultimatums en guise de tenue de camouflage d’un Système vicié et tronqué. Je crois que ce message est bien passé au vu du nombre des candidats au départ. Dommage que l’Afrique n’ait pas des négociateurs experts en négociation publique dans ses centres de décision. Mais c’est une question de cycle.

Qui aurait parié que la Suisse pouvait rendre des comptes sur son secret bancaire organisé à l’échelle mondiale ? Qui ? Noone.

La contradiction, oui. Mais dans les règles du code de l’honneur, Messieurs.