UMP. La République repose sur l’Etat de Droit. C’est pourquoi un éventuel retour de Sarkozy en grâce passe par la Justice.

Les « mauvais garçons » – c’est juste une image – du Nouvel Obs ont réussi à me titiller – c’est encore une image – ce matin. Vous me direz « Encore » ! Mais là, ils ont fait fort. Deux articles : l’un intitulé « Pour les militants UMP de Marseille, « il faut que Sarkozy sorte du bois ». La seule vue du titre est déjà une insulte à la Morale Républicaine. Le second « UMP : Juppé temporise, Debré s’énerve, les sarkozystes attaquent » est déjà un peu plus supportable. Mais là, c’est Monsieur Debré qui déraille complètement. Etant le frère du Président du Conseil Constitutionnel qui a rejeté les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy, connaissant les dessous de l’affaire, et qui ne nourrit aucune sympathie – pour ne pas dire haine – à l’égard de l’ex président Nicolas Sarkozy, on dira que la haine est une affaire de famille et donc, Copé, l’ami de Sarko, est un ennemi à abattre.

Quant au Nouvel Obs, il a du mal à cacher sa délectation de ce que l’UMP boit la tasse comme ses amis PS du gouvernement Hollande. N’oublions pas que la Morale Républicaine n’aurait jamais consenti à ce qu’un exilé fiscal, notoirement connu, Cahuzac soit Trésorier d’une campagne électorale présidentielle et remercié pour cela par un poste Ministériel – au fait où était Bernard Debré à ce moment-là ? Et que pendant les présidentielles, Laurent Fabius, himself, s’est rendu  en tournée de récoltes des fonds opaques pour le financement de la campagne Hollandaise…en Afrique.

Qu’en pense l’Obs ? Il faut jubilation gardée. Mais, je prends leurs deux articles. Ai-je le choix ? Non. Au nom de la liberté de penser et de conscience qui doit être distinguée de la liberté de manipulation des consciences, ce qui est autre chose.

Et pourtant, lorsque je lis la conclusion de l’article sur l’avis des militants UMP de Marseille, je suis atterrée. Les revoilà, les journalistes manipulateurs des élections avec leurs plans brumeux. On suggère déjà à NS de créer une nouvelle formation politique, puisque c’est la note finale du texte.

Mais pour certains, comme Serge, peu importe le projet politique, Nicolas Sarkozy est l’homme de la situation. A tel point qu’il s’imagine, pourquoi pas, rejoindre l’ancien chef de l’Etat dans une nouvelle formation politique. 

Qu’il fasse donc.

INDECENCE

Cet article a les défauts de notre époque : il rapporte sur la place publique tout et n’importe quoi, en toute irresponsabilité. La responsabilité n’est pas la censure, je souligne. L’idée et le fait même de titrer que Nicolas Sarkozy reste l’homme de la situation, alors qu’un scandale financier éclabousse le sieur est une arnaque et une insulte et d’un.

Pire, c’est indécent. La République ne peut fonctionner que s’il y a un Etat de Droit et cet Etat de Droit prime sur  tout, c’est notre Surmoi, c’est le stade de l’autorité et de l’ordre. Si donc ce sont les journalistes qui en sont les premiers vandales, on nage dans le scabreux. C’est ainsi qu’ils peuvent citer des propos d’un certain Serge :

Serge, 61 ans, encarté depuis quatre ans, estime que “si l’argent a été détourné pour faire gagner Nicolas Sarkozy, alors franchement, c’est une noble cause”.

sans préciser tout de suite que la noble cause, ce n’est pas chacun qui l’établit ou la définit dans sa case, ou plutôt qu’une cause cesse d’être noble, dès lors qu’elle enfreint l’Etat de Droit. Mais, bon Dieu, depuis quand un voleur, pris la main dans le sac peut-il se réfugier derrière une noble cause ? Laquelle ? Les élections encadrées par la  loi et tout candidat en connaît les règles et les contraintes ainsi que les exigences républicaines avant  de déposer sa candidature ? Mais dans quel pays vit-on, si les hommes de 61 ans sont les adeptes du vol Républicain et les journalistes rapportent leur parole. C’est soit indécent, soit irresponsable.

N’importe quel élève à l’école du journalisme sait qu’il y a des règles dans le reporting Noble pour le coup.

Maintenant, vous volez et trichez les élections, le Nouvel Obs vous conseillera d’ouvrir un nouveau parti.

Le poids de l’irresponsabilité médiatique

Prenez Boko Haram qui stigmatise l’éducation des filles, éducation à l’occidentale. Et demandez-vous pourquoi de si vieilles querelles refont surface ? N’est-ce pas aussi au vu de l’image prostituée de la femme occidentale « éduquée » que les médias mettent à leurs unes aujourd’hui ? Franchement, si après l’éducation, la femme reste corps, viande et chair à consommer et à exposer, alors à quoi bon ? Sur la forme, Boko Haram pose une question de fond.

Cet exemple rend compte des conséquences de l’irresponsabilité médiatique. Le monde culturel on s’en fout, ils font ce qu’ils peuvent, c’est leur liberté, mais les médias étaient supposés et le sont toujours être un quatrième pouvoir. Ce pouvoir est parfois toxique.

La bonne nouvelle c’est que les citoyens ne se laissent plus enfermer dans la haine, le sectarisme et l’indécence.  Quand j’écris « La loi de l’Omerta qui gère le silence dans un Clan, cela me rappelle quelque chose, et un Chef de Gang, mais, là j’ai comme un trou de mémoire » la veille et que le lendemain, on répond chez l’Obs par ce qui suit, il y a de l’espoir :

– Le parrain et le chef de gang 

Très juste : – 10.02.10 Le gang du Fouquet’s http://lecridupeuple.over-blog.com/article-le-gang-du-fouquet-s-44385354.htmlSuite du comment « Le parrain était assis dans l’épais fauteuil du salon privé où il s’était installé pour la soirée afin de recevoir en toute discrétion ses amis mais surtout ses vassaux qui ne manqueraient pas ce jour là de défiler pour venir prêter allégeance et parfois obtenir quelques futures faveurs du tout nouveau Capo di tutti Capi. 
De derrière l’épais rideau rouge qui bouchait l’entrée résonnaient des rires et des cris joyeux de victoire dans les accents de chansons de Barbelivien.  Tout en tirant une profonde bouffée sur son cigare, Nicky  jeta un regard nerveux à la toute nouvelle Rolex que lui avait offert sa femme Cécilia.  Que faisait-elle ?  Pourquoi, elle qui avait organisé cette soirée, n’était elle toujours pas arrivée ? …….. »
Organisé peut-être, mais en prendre l’initiative alors que l’on sait qu’elle a failli le quitter entre les 2 tours ?
Dans « Une vérité, la mienne » Patrick Balkany révèle que Cécilia Sarkozy a failli quitter son mari entre les deux tours de la présidentielle. Isabelle Balkany la persuade de rester (ne le quitte pas … maintenant). 
15 jours plus tard : vidéos : main dans la main avec ma charmante épouse, sourires, bisous ; photo avec ma merveilleuse famille sur le perron de l’Élysée. Ah que nous sommes une belle famille ! Le rideau tombe quelques jours après. De la Com’ rien que de la
Ah les familles complexes et nombreuses.

 UMP. Eviter le faux débat d’un choix entre le Centre ou l’Extrême Droite frontiste

Debré et les fillonistes ont tort de geler le parti.

La Rhétorique Débré.

 Dire que les statuts du parti ne s’appliquent plus parce que l’ensemble du  bureau a démissionné, collectivement, c’est aller vite en besogne : on mélange deux choses. Le bureau a démissionné en opposition aux méthodes d’éviction mises en oeuvre par le trio diabolique qui en meurt d’envie depuis que leur missionnaire Fillon a perdu face à Copé. Ce n’est pas la première tentative de reprise en force de la tête du parti. A ce jeu-là, Fillon a déjà laissé des plumes présidentielles et perdu 2017 et Juppé va suivre ce chemin sinueux, pour ne pas dire boueux, s’il persiste.

 Debré se sert d’une épreuve de force pour disqualifier les statuts. Il faut  revenir à la faute initiale à savoir que la démission forcée de Copé était contraire aux statuts, par conséquent, les statuts ayant été violés et le bureau a bien fait de soutenir cela en démissionnant, les statuts ayant été violés, tout est à recommencer.

 L’UMP commençait à trouver une paix négociée. Avec cet acharnement contre Copé, elle s’enfonce un peu plus et les fillonistes n’ont rien à y  gagner. Je n’ai rien contre les fillonistes, mais leurs méthodes de voyous m’horripilent et ce n’est pas parce qu’elles sont soutenues par les relais médiatiques dont on vient de démontrer à quel carburant ils tournent : l’indécence et l’irresponsabilité plus la manipulation des consciences – que les fillonistes sont dans le Droit Chemin.

Debré qui s’étouffe de ce que « les perdants donnent les leçons aux gagnants », c’est du cynisme à l’état pur. Les partis étant devenus des clans, tout le monde se vaut à l’intérieur des partis et on ne perd pas une élection, parce que moins méritants, mais par le biais de l’image que les médias en donnent. Guéant et Morano sont les exemples criants. Nadine  a payé sa trop grande docilité envers Sarko et donc Sarko rejeté, elle a suivi.

Guéant idem. Lieutenant.

Pour  Alliot Marie, c’est l’usure du pouvoir. Elle n’est pas pire que Débré, il ne faut pas exagérer le mépris ici. Ce que Mr. Debré dit ici est faux et irrecevable de sa part.

Enfin, Mr. Debré nous dit qu’il y a de jeunes talents à l’UMP, trop plein même. Lesquels ? Wauquiez, Mr cancer des assistés, Pécresse, le caniche de Fillon, tous deux membres de Bildeberg, l’organisation secrète, il a oublié Baroin, étonnant, l’autre caniche qui bouffe à tous les râteliers, on l’a dit derrière la sortie complètement ratée de Sarkozy critiquant Schengen en spectateur de son mandat, trois jours avant les élections européennes, puis on cite Bertrand, l’autre caniche de Sarko, ancien Secrétaire Général de l’UMP (Guillon en a fait un sketch caustique à pleurer de rire), Chatel et le Maire. Pour ces deux derniers, je fais valoir mon droit de réserve. Eh oui, j’en ai un aussi. What did you expect ? disent nos amis les Américains.

Ce que je veux dire, c’est que :

-Un, aucun homme politique et nous sommes tous logés à la  même enseigne, n’est parfait. On peut trouver des poux à tous, il suffit de chercher. On m’a soufflé la même chose pour Cambadélis que je trouve très bien et mon intuition me trompe rarement.

– Deux. Cambadélis, Copé, Villepin, Juppé dans ses bons jours, ont quelque chose au-dessus du lot. Ils sont présidentiables.

 N’EST PAS PRESIDENT QUI VEUT OU PEUT MAIS QUI EN A LA STATURE, LA CARRURE ET LE CHARISME

Je dois dire ici que Hollande n’avait ni l’un, ni les autres. Pourtant, il a réussi à revêtir les habits de la fonction. Je le lui accorde volontiers.

De tous les quadras de l’UMP, Copé est au top, en matière de charisme et de stature. Et pourtant, il est combattu de partout par les siens. Il a même le plus d’intelligence et de flair politiques. Exemple : pendant les présidentielles. Après que Hollande ait déstabilisé profondément Juppé qui n’en revenait pas, Copé a été le seul à le bousculer et à prévenir avant même le débat de fin de partie, qu’il fallait faire attention à Hollande « c’est une anguille a-t-il prévenu » et ce fut fatal à Sarko.

Lorsque « Moi, président » arrive, c’est l’estocade, car Sarko est déjà à terre.

Le tort de Copé est d’être trop conciliant, on l’a vu lorsque Fillon l’a mené en bateau, au lendemain de l’élection du président de l’UMP où les deux camps avaient triché. Un peu sur le modèle de Ségo-Aubry lors de l’élection au poste de Premier Secrétaire dont on a vu les séquelles de ce duel en 2012, qui a vu la victoire du plus petit dénominateur commun du PS.

 Moralité, les rivalités internes aboutissent au fait qu’on hérite de la Normalité au lieu de l’Excellence à la Présidence de la République Française. Fillon, Juppé, les ex PM ne devraient pas jouer avec cela. JAMAIS. C’est d’une irresponsabilité totale. En cas de crise majeure, comme celle à laquelle le parti est confronté, il fallait se souder les coudes autour du Président et le renforcer et d’un, le parrain étant déjà OUT. Le linge sale se lave en famille et non sur la place publique. Donc erreur sur toute la ligne de la ligne appelant à une présidence provisoire ou par intérim. 

 Bygmalion, c’est le problème de Nicolas Sarkozy et de sa campagne présidentielle. Si on veut qu’il soit le problème de Copé, alors, il faut aller jusqu’au bout de la logique Mr Debré qui dit « soit Copé savait et il est complice, soit il ne savait pas et il est incompétent ». Aller jusqu’au bout de la logique disqualifie tout le staff de l’UMP, cadres, élus y compris.

 Attention aux enchères et à la recherche facile d’un bouc-émissaire. Copé, en tant que Président de l’UMP, n’avait pas d’autres choix responsables que de ne  rien révéler. A sa place, et à cette place-là, sachant de surcroît que tout le monde était dans le secret, que pouvait-il faire d’autre ? On aimerait avoir la réponse de Mr. Debré.

 LA POLITIQUE EST CRUELLE

La grande faiblesse de Copé est de n’avoir pas réussi à ouvrir le parti sur l’extérieur et sur l’autre. Or, c’est cette bouffée d’oxygène qui constitue sa force. En se laissant enfermer, il s’est progressivement asphyxié et au moment où il a le plus besoin d’air, ils sont plusieurs ligués contre lui pour l’étouffer.

La Politique est cruelle. Il faut tuer- c’est une image – les adversaires ou les tenir à distance avant qu’ils ne vous privent d’air et de sortie. C’est là où vous me dites, mais tout à l’heure, tu disais que Copé avait de l’intelligence politique.

Je réponds Chaque Intelligence a ses limites et on apprend tous les jours.

Contrairement à l’image que les médias donnent de Copé, l’homme n’est pas un tueu. Ce n’est pas un agneau non plus. Copé n’est pas un tueur dans l’âme. Fillon, si. Il est toujours aux aguets de la moindre erreur. Et pourtant, c’est lui qui a l’image du conciliateur dans les médias. Comme quoi, il ne faut pas se fier à certains portraits médiatiques, totalement manipulés. Il faut juger aux actes.

                 ………………………………………………………………………

JUSTICE DANS LE MONDE AUJOURD’HUI

Coupes du monde 2018 et 2022 CNN. La FIFA annonce que son enquête sur les allégations de fraudes des votes, lors du processus de désignation – rapportées par le Sunday Times – sera terminée le 9 Juin. Annonce du Comité d’Ethique de la FIFA.

CNN ne peut pas encore confirmer l’authenticité des documents fournis par le Sunday qui incrimine dans la video ici, les membres électeurs de l’Afrique, de la Caraïbe, et bien entendu l’organisateur Qatari. Les documents interceptés font état des demandes des voteurs pour soit leur compte personnel, soit pour celui de leur association sportive et des mouvements des fonds dans des paradis fiscaux.
Hier déjà, le New York Times annonçait des soupçons de trucage des matchs amicaux précédant la coupe du monde de 2010. Documents à l’appui.

Lire aussi dans El Watan. Mondial 2022 : De nouvelles accusations de corruption contre le Qatar.

Risen v. United States, No. 13-1009 – De la liberté de la presse et de celle du gouvernement (l’Autorité Américaine)- A partir de quel moment l’exercice de la liberté devient-il irresponsable ? Dès qu’elle s’oppose à l’Autorité ou à la Morale ? Où s’arrête la liberté de la presse ?

En parlant de  cette responsabilité de la presse et de ses limites face à l’autorité juridique, un reporter du NYT est actuellement confronté à la sempiternelle opposition entre la confidentialité des sources journalistiques – l’un des fondements  de la liberté de la presse – qui protège leurs sources d’éventuelles poursuites et le prérequis de la Justice qui exige la révélation de cette source, dans le cas d’une mise en cause de la responsabilité du gouvernement Américain dans un livre publié par ce reporter du NYT. L’intéressé risque la prison pour son refus d’obtempérer.

NYT. Extraits. « Le cas Risen fait suite à sa mise en examen visant à établir la source d’information d’un chapitre de son livre publié en 2006, « Etat de Guerre ». Les Procureurs disent qu’ils ont besoin du témoignage de Mr. Risen pour confirmer que sa source était bien Jeffrey Sterling, un ancien agent de la CIA.

La Cour d’Appel de Richmond en Virginia, a ordonné à Mr. Risen de se conformer à la mise en examen. Ce que ce dernier refuse catégoriquement.

L’administration Obama a envoyé des messages contradictoires concernant la liberté de la presse en général. A la Cour Suprême, elle s’est contentée de rappeler brièvement aux Juges que dans le cas Risen v. United States, No. 13-1009, « les reporters n’ont aucun privilège de refuser de fournir les preuves tangibles des méfaits criminels en s’appuyant sur la confidentialité des sources ».

Pourtant, le Procureur Général, Eric Holder Jr. demande à la Justice de ne pas emprisonner Mr. Risen, le reporter, pour mépris et outrage à la Cour, si ce dernier persiste dans son refus. La Cour ne semble pas suivre cet appel du Procureur Général.  Pour le moment.

Lire ici : où commence la liberté de la presse et où s’arrête-t-elle ? Peut-on couvrir une source, surtout si celle-ci était membre de la CIA et donc engage directement la responsabilité du gouvernement américain ?

Supreme Court Rejects Appeal From Reporter Over Identity of Source. NYT.

 BOKO HARAM : Cameroun: les trois religieux enlevés en avril ont été libérés (AFP).

Deux prêtres italiens et une religieuse canadienne enlevés début avril au Cameroun ont été libérés dans la nuit de samedi à dimanche, sans que leur enlèvement ait été revendiqué même si le groupe islamiste armé nigérian Boko Haram est soupçonné.

Les trois otages « ont été libérés cette nuit autour de 02H00 (01H00 GMT). Nos militaires les ont récupérés dans un village près d’Amchidé » (nord), localité camerounaise située à la frontière du Nigeria, pays où ils étaient retenus, a indiqué une source sécuritaire camerounaise. Ils ont pris l’avion dans la matinée à destination de Yaoundé, a constaté un journaliste de l’AFP. Selon une source militaire ayant demandé à garder l’anonymat, « des prisonniers et de l’argent » ont été remis aux ravisseurs. « Nous avons procédé à l’échange cette nuit vers Limani », une localité nigériane proche de la frontière avec le Cameroun, a-t-elle ajouté.

Si le Cameroun commence à comprendre et à réagir au quart de tour, Alléluah ! Au moins on voit qu’on ne prêche pas dans le désert. Ca fait plaisir. Lire notre billet d’hier « Boko Haram, mon amour ». Cela démontre, qu’entre Africains, il est possible de se parler et de s’entendre, sans intermédiaires.

Dans la foulée, l’Union Européenne a inscrit Boko Haram sur la liste des organisations terroristes. Ouais. Cela confirme ce que Hamid Karzaï disait en parlant d’al Qaeda le mythe occidental et le prétexte qui leur permet de pérenniser leurs guerres et leur présence sur les territoires étrangers. Si la France et les Nations Unies voulaient rester éternellement dans la Région de l’Afrique Centrale et de l’Ouest, le prétexte de leur installation définitive est tout trouvé : la lutte contre Boko Haram qu’ils feront durer par tous les moyens.

Loin d’éradiquer le phénomène Boko Haram, ils vont l’amplifier, le faire durer et ainsi justifier leur présence. C’est cousu main. J’ai envie de dire que ce scénario se base sur une hypothèse : que les présidents en place restent en fonction durablement, par tous les moyens.

L’histoire s’écrira autrement.