Une héritière ça ferme sa gueule ou ça démissionne. Les conciergeries au Pouvoir et l’ensauvagement du monde.

FN, PS et UMP.

Bien, cela sautait aux yeux, la façon dont notre Président était toujours pressé de s’asseoir, comme du temps où il était Premier Secrétaire du PS et présidait un parti des gens aux ordres d’un Ordre invisible et Anonyme : le Pouvoir Mondial. Assis avant tout le monde, y compris avant la Reine. Doux Jésus ! Puis la scène de l’allée des Fleurs de Paris rebaptisée du nom de la Reine Elisabeth qui se passe de commentaires. Ou plutôt si. La scène rappelle étrangement, un mot utilisé lors de la campagne : la concierge de Paris. Eh bien le résultat n’a pas tardé.

Mais qu’apprend-t-on à l’ENA ? Malheureusement, certaines choses ne s’apprennent pas à l’Ecole. Ici, les héritiers ont un avantage : ils  apprennent ces choses-là à la Maison, en regardant tout simplement. Il faudra donc introduire les cours de Savoir-Vivre à l’ENA. Cela s’est trop vu.

Les détails de la visite de Elisabeth II dans Le Point « La République des (très) mal élevés » et des mal-appris. Ou encore, la revanche de la conciergerie.

Mais, alors, qu’arrive-t-il à cette héritière qui aurait dû donner le bon exemple ? Je veux parler de Marine le Pen qui « enfonce un couteau dans le dos de son père ». Incroyable. Ces choses-là se font d’habitude en privé, mais voilà, se dire contre l’antisémitisme aujourd’hui, c’est faire allégeance au Système, et se donner une chance de remporter les élections, en faisant la lèche des médias, parfaits chiens de garde et censeurs de toute parole qui ne respecte pas cette allégeance.

C’est que la télé aime le misérabilisme et l’exploite à fond. Si vous avez été violée, battue, molestée ; si votre famille a été exterminée ; si vous êtes un pleureur professionnel de l’antisémitisme ou de la Russie de Poutine qui serait l’ange noir et l’Amérique l’ange blanc, vous avez toutes vos chances de passer dans toutes les chaînes de télé, CNN en tête, la chaîne-monde.

Vous rencontrerez tous les grands de ce monde qui vous baiseront les mains comme Judas. Vous remporterez tous les prix, de beauté, des plus gros fessiers, du plus beau dénudé, du plus beau string exposé, bref du plus mauvais goût de tout, comme s’habiller en bikini blanc, à la quarantaine et être applaudi comme le sommet de l’art, alors que cela dénote d’un manque de goût et d’affirmation de soi, couleur pour jeunes filles de 18 ans, bref…. que de la merde, ce misérabilisme cathodique qui nivelle tout par le bas, la répétition des mêmes litanies devenues, à force, nauséabondes ; l’antisémitisme en est. Vous pouvez en boire et tout rendre jusqu’à la bile acide.

Pour ce qui est exclusivement de l’antisémitisme qui a dépassé l’overdose depuis et certains en redemandent encore par pure folie, stupidité ou ennui voire vide intérieur ; antisémite aujourd’hui c’est comme dire de quelqu’un qu’il tient de Hitler ou de Staline. C’est de la lessive. Et puis y en a marre des Bruel et autres qui ont réussi leur vie, du moins c’est l’image qu’on en donne et qui pleurent tout le temps, pour un oui ou pour un non. Une fournée pour dire une journée, et alors, qui est mort ? Ah, les loups déguisés en agneaux vous diront, c’est du négationnisme et puis quoi encore ? Il y a des gamines actuellement en captivité au Nigéria et les Bruel et compagnie, tous libres et riches jouent les martyrs. Et les lobotomisés, ces gens incapables de réfléchir par eux-mêmes, qui ont besoin de croire à tout et à rien de ce que les médias disent ou ne disent pas. Ils pensent par procuration, vivent par procuration, ils font pitié, car ce sont des zombies d’un autre âge.

Ils répéteront alors comme des limaces : antisémitisme, antisémitisme. Personne ne peut rien contre l’ignorance entretenue volontairement ou contre la folie des allégeances à ce qu’on déteste ou plutôt dit détester le plus.

A quoi servent les Héritiers façon Marine le Pen ou le prince Charles qui a accusé Poutine d’être le nouveau Hitler ? Presqu’à rien, si ce n’est à reprendre le business de Papa ou de Maman. Le jour où ils pourront faire quelque chose par eux-mêmes, ils pourront la ramener, pour le moment…

Critiquer son père en public, un père comme Le Pen, c’est faire preuve d’une ingratitude sans bornes et d’une mauvaise éducation inqualifiable. Mais, bon, l’essentiel pour ce genre d’arrivistes, c’est l’applaudimètre des médias, puisqu’ils sont là (les médias) pour détourner les électeurs qui vivent par procuration et ils sont nombreux  (ces électeurs) à rechercher les plaisirs faciles et immédiats et la réflexion par transfert.

C’est l’ensemble du Système qui est ainsi nourri par sa propre merde et inculture : les médias pulvérisent du n’importe quoi, les citoyens paresseux acquiescent docilement et s’exécutent. Le misérabilisme est à son comble aujourd’hui. Les miséreux entretiennent les misérables et tout ce beau monde se roule dans la boue. Couchés, ça ne ressemble à rien. Debouts et en groupe c’est l’horreur.

Comme quoi, l’argent ne fait pas le bonheur. Même qu’il semble s’accompagner d’un grand vide et d’un grand manque indéfinissable. Alors, on pleure pour l’antisémitisme, alors qu’on devrait dépasser cela. On critique son père et on est prêt à le vilipender, dès lors que le seul objectif est désormais la présidence de la République. A chacun ses rêves.

Sauf que d’ici là, il y a beaucoup de « si ». Le Pen père avait un électorat de coeur, on verra si sa fille en a un. Pour le moment, elle surfe sur les non résultats de 30 ans de gouvernements cyniques à la française. Grand bien lui fasse. Mais qu’elle fasse très attention : un Lion même à terre peut faire très mal.

Le Monde vit sous une Dictature et tout est mis en oeuvre et fait pour qu’aucune tête ne dépasse. Alors, on fait du bourrage de crâne systématique. Les mêmes qui critiquent Poutine à longueur de journée ont repris toutes les méthodes de l’URSS à leur compte. Ils font systématiquement le contraire de ce qu’ils disent. L’hypocrisie et le Misérabilisme vont si bien ensemble. On pleure pour le sort des femmes dans le Monde à Londres, alors que la femme en Occident n’est plus qu’une esclave sexuelle. Les revenus de la prostitution sont désormais intégrés au PIB et le secteur a de l’avenir disait un reportage télé de lundi soir présentant le business des bordels et du sexe dans le monde. Vive l’Occident développé et prostitué jusqu’aux yeux qui donne des leçons de viol aux autres. Derrière toutes les histoires des prostituées ou des travailleuses du sexe, il y a un naufrage personnel.

Les filles font 15 passes par jour. Si le corps ne suit pas c’est leur problème. Si, comme une s’est plaint, elle veut rester avec son fils malade et qui ne peut pas aller à l’école, ce n’est pas possible, elle doit le faire garder. Franchement, entre ces passes avec plusieurs inconnus Mâles et être donnée de force à un seul homme, je ne sais ce qui est mieux.

Où est la Prévention ? La seule qui compte. Où est la prévention dans une société qui fait l’éloge du cul, du sexe, des partenaires multiples, de la lubricité, en permanence et partout. Cannes, la délurée, la proxénète étant devenue une caricature du 7ème Art. Une sorte de défiguration du tapis rouge devenu vulgaire et souillé pour longtemps.

De temps en temps, on fait semblant d’associer un black ou une victime du viol au concert des lamentations ; le même qui fait les concerts des célébrations. On fait semblant de faire un peu de place aux hors-système.  Ne vous y trompez pas, c’est pour mieux asseoir ce pouvoir Dictatorial mondial. Un monde unipolarisé est une absurdité et ne devrait jamais exister. Il ne génère que des marchands de tapis et des êtres serviles ou asservis.

La bonne Nouvelle c’est que le Monde commence à voir les résultats désastreux de la « Pensée Unique » terroriste qui conduit le Monde à sa perte. Contre cette pensée unique et ses instruments iniques, il ne faudra jamais baisser les bras, sinon nos enfants deviendront des forçats, à coup sûr. Ca commence par interdire de parler du sionisme ou d’interdire le négationnisme – dont je ne fais pas l’éloge – mais tout ceci se termine par un ensemble de restrictions des libertés et par des mises en incapacités. Au final, on en arrive aux inégalités dont la France et les Etats-Unis (1) sont les champions du monde : ceux où même la classe moyenne est rognée, contrairement à l’Australie, au Canada et au Royaume-Uni, où cette classe moyenne reste forte et continue de croître.

Le FMI qui ne dit rien sur  cette introduction de l’argent du trafic et de la prostitution des femmes dans le monde devrait au moins donner des points à ceux qui consolident la mobilité sociale.

A l’UMP, quoiqu’ils décident sera nul. C’est de la petite politique qui ne mènera nulle part, tant qu’on ne s’y intéressera qu’aux postes et autres fonctions. A la gamelle quoi.

(1) ETATS-UNIS. LES RESULTATS DE LA PENSEE UNIQUE.

« Chaque fois que vous entendrez les Républicains – c’est un  démocrate qui parle, c’est normal, mais passez dessus – se plaindre du budget fédéral, pensez à ceci :

Actuellement, les grandes compagnies pétrolières sont subventionnées par les contribuables Américains à hauteur de 2,4 milliards, tous les ans. Ceci malgré le fait qu’elles soient parmi les compagnies qui font le plus de profits dans la planète entière. Les cinq premières compagnies pétrolières ont réalisé un profit estimé à 93 milliards de dollars, l’an dernier. Ce qui fait 177 000 dollars chaque minute.

Que pensent les Républicains de tout ceci ? Ils sont tout à fait à l’aise avec cela.

Alors que beaucoup de familles dans le New Jersey et partout dans le pays luttent pour s’en sortir, il est plus que temps de demander de mettre fin à ces subventions injustes aux compagnies qui réalisent des milliards de profits. Les classes moyennes ont toujours payé leur part. Pourquoi n’avons-nous pas exigé la même chose des Compagnies pétrolières ?

Si les Républicains étaient sérieux sur leur volonté de voir l’économie fonctionner de nouveau en faveur des classes moyennes, ils sauraient qu’il est exclu que nous continuons à supporter la remise des milliards de  dollars du contribuable aux Grandes Compagnies Pétrolières, de cette manière.

Ces allègements fiscaux ne font rien pour aider la grande majorité des Américains. Ils ne font qu’augmenter les inégalités et notre déficit budgétaire, et , dans le même temps, ils remplissent les poches des dirigeants de ces grandes compagnies pétrolières les plus rentables du monde.

Alors que nous devons faire face à plusieurs questions compliquées, celle-ci est assez simple à résoudre. Le Peuple Américain mérite mieux que de voir 6 milliards de dollars de cadeaux fiscaux donnés – en pure pertes – à quelques unes des plus riches corporations au Monde. 

Il est temps que le Congrès mette fin à cet argent jeté par les fenêtres ».

Sénateur Bob Menendez. Sénateur du New Jersey.  A propos de la réduction du coût du crédit des Etudiants Américains. Loi proposée par la Sénatrice Elisabeth Warren et soutenue par Obama et en débat actuellement.

L’ENSAUVAGEMENT DU MONDE

Ca commence par le Politique et ça se termine dans l’Economie, avec les conséquences humaines et sociales qui s’abattent maintenant, comme la foudre. La lâcheté du « il est interdit d’interdire » a réduit les femmes à l’état de bêtes sauvages : ainsi une émission où on peut voir les femmes accoucher seules dans la forêt et les producteurs de telles horreurs sont autorisés par les autorités lâches de la pensée unique à réduire l’humanité à l’état animal. Même du temps de la Préhistoire, il y avait plus de respect pour cet acte sacré qu’est la venue au monde d’un Nouveau-Né.

C’est le même processus qui poursuit son tracé inexorable : en permettant à la masse de s’ensauvager, celle-ci (la masse) a l’illusion de vivre dans la liberté la plus totale. Or, ce que cette masse ne peut comprendre – elle ne pense plus et tout a été fait et est fait pour que cela perdure – c’est que l’ensauvagement est le règne de la jungle et, à ce jeu-là, ce sont les Loups de Wall Street qui gagnent. A tous les coups et tous les coups sont permis.

Les Loups de Wall Street c’est une image générique de tous les prédateurs et grands arrivistes qui règnent sur le domaine politique, mafieux, économique et culturel : tous domaines confondus donc. Jusqu’à présent, tout le monde regardait tout ceci. Médusé.

On accuse l’Amérique d’être à l’origine de la crise financière qui a constitué le couronnement du nouveau règne de l’ensauvagement de l’humanité. On s’est plaint de ce qu’il n’y ait ni coupables – en dehors du roi déchu, Bernard Madoff – ni responsables et de ce qu’il n’y ait pas de gardes-fous pour prévenir et empêcher les dérives et récidives.

Mais, alors que l’Amérique de Obama, je lui donne ce crédit, veut responsabiliser et punir, car il faut punir ces dérives sauvages, y compris BNP Paribas qui poursuit cette sauvagerie, contre nature humaine dans un business qu’elle savait interdit, en réglant ses transactions interdites en dollars de surcroît, comme pour narguer l’Amérique (mais elle vit sous le règne post soixante-huitard du il est interdit d’interdire), sauf qu’il fallait ajouter (en France) ; donc BNP punie, pour avoir singé le dollar, alors qu’elle pouvait régler ses magouilles et crimes en euros… Alors que l’Amérique de Obama veut responsabiliser et punir, car il faut punir ces dérives sauvages, les rois de la conciergeries sont montés au créneau pour reprendre le service barbare.

La mobilité sociale et l’ascension sociale révèle ses propres limites : SANS EDUCATION AD HOC – l’ordre de l’ancien pauvre (du concierge donc) qui épouse le riche et le fait cocu ou qui épouse le roi ou la reine et prend sa place par la suite ; cet ordre du Pauvre est aussi pauvre que ses Metteurs en scène. Les arrivistes, les opportunistes et les concierges sont parvenus au pouvoir. Merci à l’ascenseur social et à l’intégration des errants venus du Monde Entier. Ce qu’on ne pouvait prévoir, c’est le potentiel de corruptibilité, l’absence criard de goût – pas appris – et l’impossible pouvoir d’élévation de ces gens dégarnis. Ce sont donc de vulgaires commerçants qui dirigent le monde. Tout est devenu marchandable. De fait, tout se marchande. Les catégories comme le Sublime, le Symbolique et le Sacré se sont démonétisées. L’Histoire et la Mémoire sont devenues sélectives.

Cette désacralisation du monde a pour conséquence son affaissement et sa réduction au Temps Présent. Plus de dirigeants capables de se projeter dans l’avenir. Plus de vision, grande ou petite. Il n’y a plus de Metteurs en scène du Monde. Que des concierges qui gèrent  les immeubles et les boîtes à lettres et le train train quotidien.

Après cela, étonnez-vous que les Voyous aient pris le Pouvoir un peu partout au Monde. Et qu’à Rio, les favelas (1) et à Johannesburg, les townships comptent parmi les lieux les plus sordides au Monde. Dans le même temps, les diamants  du Cap (Afrique du Sud) coulent à flot et enrichissent toute la Belgique, le Luxembourg, la Hollande (l’ancienne Bénélux). ..

Si je dis c’était écrit, on retombe dans les prévisions apocalyptiques bibliques et ça peut rendre fou. L’alternative, c’est la Résistance. La Résistance, c’est la perspective d’un Monde Nouveau.  Comme au temps de la guerre. Quelque part entre Stalingrad et la Normandie, les deux lieux gravés  dans la mémoire historique non  sélective. A ce moment-là, on assistait à un autre pic de l’ensauvagement du monde.

(1). LES FAVELAS DE RIO. Voir le Grand Format de Arte du Mardi soir. Quelqu’un y dit « même Jésus a envie de prendre ses jambes à son cou, tellement c’est trop de misère ». Comprendre ça dépasse l’entendement.